L.S.P. (ex Adrexo colis) : la balle dans le genou

Au dernier C.S.E du mois de janvier, un point de l’ordre du jour est quasiment passé inaperçu.

La question était : “Qui a négocié les tarifs et les pénalités pour la distribution de colis entre Colis Privé et Adrexo Colis ?”

Il faut savoir qu’à l’époque ces deux entreprises étaient deux filiales d’Adrexo !

Donc sœurs ou cousines si vous préférez.

La réponse fut : “Messieurs Paumier, Pons, Bergougnioux et un autre (dont nous avons oublié le nom)”.

Donc à l’époque, les compères se sont tranquillement entendus pour massacrer financièrement Adrexo Colis, en lui exigeant des tarifs de livraison exagérément bas et des pénalités exagérément hautes.

Pourquoi faire cela à une entreprise sœur du même groupe, seriez-vous tentés de demander ?

Ce n’est pas si compliqué que ça !

Colis Privé était le fleuron du groupe Hoops. Même si cette entreprise, chouchoute de M.Paumier, a été sauvée de la faillite fin 2016, grâce à un tour de passe-passe avec la soulte pourtant versée en janvier 2017 aux repreneurs !

Après une entrée en bourse ratée, Colis-Privé se devait d’être valorisé à un niveau suffisant pour être vendu à un prix “correct”.

Donc étrangler sa filiale “soeur” pour prendre de la valeur faisait partie du plan !

Il fallait payer le colis le moins cher possible pour habiller la mariée en générant une marge honorable quitte, d’ailleurs à étouffer Adrexo (devenu Milee) au passage pendant ce temps-là, mais c’était pour la bonne cause.

M. Paumier qui s’était alors auto-proclamé “génie” pour la vente de Colis-Privé, vendu près de 600 millions d’euros !

Aujourd’hui, tout a été dépensé et M. Paumier se retrouve à la tête d’entreprises à la dérive, dont L.S.P. (ex – Adrexo Colis) qu’il a étouffé méthodiquement. Ce que continue toujours le nouveau propriétaire qui suit le chemin tracé par nos dirigeants.

Aujourd’hui Monsieur PAUMIER clame qu’il faut renégocier avec Colis Privé car les conditions ne sont pas tenables ! Mais, c’est conditions, c’est lui-même qui les a fixées !!

L.S.P., finalement, souffre et agonise “grâce” à ses créateurs !

Situation, finalement “freudienne”…

Allez M. Paumier, un dernier petit coup de génie pour la route ?…

Print Friendly, PDF & Email

4 Commentaires

  1. M. Paumier s’avère un financier a la petite semaine et un piètre dirigeant: étouffer son capital pour mieux vendre ce qu’il lâche… Quelle crétinerie. Soit il fallait vendre toute l’activité colis soit rien… Mais c’est vrai que comme c’est un piètre manager qu’aurait-il fait. Il a loupé le coche trop souvent: regardez le “150€”! Quand cela aura des chances d’être rentable, il aura tellement dépensé et surtout créé une image dégradée que ce ne sera pas rentable, en tous les cas la version papier.

  2. Le dernier coup de génie est en cours. Le massacre de Milee est bien engagé. Toujours avec les mêmes méthodes en faisant tout pour baisser drastiquement les temps de travail donc les salaires. Milee serait elle prévue pour une vente future gonflant encore un peu plus le portefeuille de nos malheureux actionnaires qui ont tellement à cœur le bien être de leurs employés que
    c’est certainement pour cela qu’ils allégent les secteurs.

  3. Bonjour
    Notre responsable nous envoie par SMS l’ordre d’arrêter la distribution , sous peine de sanctions, à la 1ère sonnerie, soit au temps théorique… Les temps ont été largement réduits, il y a quelques semaines et nous ne pouvons même plus profiter des quelques minutes du temps max pour parachever, ne serait-ce que, la distribution des courriers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*