Après les salaires, ce sont les bulletins qui sont en retard…

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas…

Les bulletins de salaire sont coincés chez le prestataire d’édition.

Depuis un incident technique chez le prestataire d’impression des bulletins de paye le 29 décembre, les bulletins n’arrivent pas à sortir !

Un problème de “réseau” survenu vendredi dernier aurait provoqué du retard et le prestataire connaîtrait de nouveau une “instabilité” depuis la nuit dernière.

C’est ballot !

Nous saluons la solidarité du prestataire, Docaposte, qui a su s’adapter à son client en étant, lui aussi, en retard dans le traitement des salaires.

Docapost assure “gérer le sujet”, ce qui ne laisse rien présager de bon… et assure que “ses équipes réseaux sont mobilisées et en cours d’analyse de cet incident”.

Finalement, les bulletins commencent à arriver… ce vendredi dans centres. Ouf !

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

18 Commentaires

  1. Ou ils ont pas été payé. Il y a quelques temps c’était prestataires qu’il est livre qui n’a pas été payée donc il est avait bloqué

  2. Bonjour
    On fait comment pour le fournir au organisme qui nous le demande ?

    • Bonjour, vos responsables ont accès à la version numérique pour vous l’envoyer en mail.

      • Bonjour,
        Sur les feuilles de route du 8/01/2024 taux horaire 11,52 je veux bien admettre que la société soit en difficulté financière, il ne faut pas oublier qu’au 1/01 /2024 le smic passe à 11,65, je suppose que c’est un oubli au moment d’établir ces nouvelles feuilles de route.?
        Merci de votre réponse

        • Bonjour, c’est le cas à chaque modification du smic, le taux indiqué est l’ancien jusqu’à la période de paye suivante mais ce sera bien le bon qui sera appliqué sur le bulletin de paye.

  3. Bonjour comme par hasard ça sent le coup foireux cette histoire !!!!!! Les salaires virés trop tard pour les uns et pas du tout pour les autres difficile de pas croire que se soit une simple coïncidence faudrait voir a mettre fin à cette mascarade

  4. Decapost confirme donc les problèmes qui ont empêchés l’édition des bulletins de salaire. Accordons leurs le bénéfice du doute car c’est une drôle de coïncidence que les salaires soient virés en retard et que les bulletins de salaire soient aussi en retard.
    Il faut arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Nous sommes peut-être en bas de l’échelle mais pas idiots pour autant. J’espère que tout sera régularisé très vite car j’aimerais pouvoir vérifier les semaines payées et si tout correspond bien. Ne dit-on pas que la confiance n’exclut pas le contrôle. Et pour ce qui est de la confiance….Repassez

    • Vous tenez un discours de bon sens.
      D’abord parceque si nous avons publié cette annonce, c’est parceque nous avons vérifié et en l’espèce vu un courrier de Decapost qui expliquait les anomalies rencontrées.
      Ensuite, parceque si nous publions des informations brutes sans forcément interpreter des annonces, c’est pour que les salariés puissent se faire une idée eux-mêmes sans être manipulés précidement parcequ’ils ne sont pas idiots et savent faire la part des choses sans qu’on est besoin de tenter de leut faire croire ce qui n’est pas la réalité.

    • Bonjour,
      Oui, aucun intérêt.
      Le CSE s’affole pour des choses déjà connues mais qu’il a du mal à intégrer…

  5. Bonjour,
    oui c’est une honte de nous réduire les secteurs et cela pas pour rien puisque les temps repères on bien descendue. Du coup moins de temps de distribution = de prépa a la maison = moins de salaire!
    C’est toujours pareil c’est toujours les employés qui paye.
    Mais nos dirigeants comme d’habitude on de très bonnes idées pour moins nous payer!

    • Bonjour,
      Moins de salaire si vous signez une feuille de route refusée ou si vous acceptez de modifier votre contrat car sinon, annuellement, le salaire sera équivalent à 100% de votre base contractuelle.

    • Je suis d’accord. Temps réduit de moitié, plus de code, on nous fait savoir que la pub n’est pas la priorité (après on s’étonnera pas d’avoir perdu des magasins, magasins qui payent pour un service plus effectué…) Courage à tous les distributeurs, l’année commence tristement pour nous dans notre dépôt.

Les commentaires sont fermés.