Attention aux fortes chaleurs !

Dans une note du 10 juillet dernier, la direction de l’entreprise précise les mesures de prévention à respecter pour tous les salariés.

Pour les agences :

– Avancer l’horaire d’ouverture du dépôt à 6h00 et le fermer plus tôt.


Pour les distributeurs :

– En période de fortes chaleurs, privilégiez les heures les moins chaudes pour faire votre
distribution de 6h à 13h.
– En cas d’alerte canicule orange ou rouge sur les 5 jours de distribution du lundi au vendredi,
une demi-journée supplémentaire est attribuée au distributeur pour effectuer sa distribution (uniquement entre 6h et 11h).
– Remise de bouteilles d’eau dans la limite maximum de 2 litres par journée de travail prévue par la FDR.

Pour ce dernier point, tous les centres ont été livrés en bouteilles d’eau, n’hésitez pas à en réclamer si les bouteilles ne sont pas fournis spontanément.

Au delà des bouteilles, car nous n’avons pas attendu l’entreprise pour boire…, s’inquiéter du besoin est pour les responsables un moyen d’effectuer un véritable acte de management qui démontre sa faculté à gérer ses équipes et à être perçu comme un meneur.


Pour les chauffeurs livreurs LSP :

– Remise de bouteilles d’eau de 2 litres maximum par journée de travail.
– Emportez de l’eau chaque jour avant de partir en tournée.

En cas de danger :

la loi autorise les salariés à cesser l’activité en cas de danger grave et imminent.

Ce droit de retrait doit être exprimé au responsable si possible au moyen d’un écrit et doit correspondre à une situation représentant un réel danger pour la santé.

Dans tous les cas, privilégiez votre sécurité et personne ne pourra vous reprocher de le faire même si la distribution est en retard et si vous avez prévenu de vos difficultés.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) considère qu’au-delà de 30 °C pour un salarié sédentaire, et 28 °C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque. Il estime aussi que le travail par fortes chaleurs et notamment au-dessus de 33 °C présente des dangers.

Légalement, l’employeur, et ses préposés, ont pour obligation générale d’assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. L’employeur est ainsi tenu de modifier ses mesures en cas de changement de circonstances, comme, par exemple, l’arrivée d’une canicule. C’est ce qui a été fait dans la note du 10 juillet visée ci-dessus.

Localement, les responsables doivent prendre les mesures nécessaires et adaptées.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

33 Commentaires

  1. La solution, on l’avait trouvée depuis bien longtemps en commençant avant 6h !!! Comme si, avec notre vie perso et souvent notre 2eme vie professionnelle à gérer en parallèle, il suffisait de claquer des doigts pour décaler notre distribution et distribuer des heures ou jours inhabituels !

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous JJ. C’est devenu extrêmement compliqué , t ou t s’accumule, les 150 e , le commencement à 6 h et le paiement en temps réel de travail.

  2. Sa déranger qui de commencer plutôt surtout quand on a deux travaille

    • C’est juste une limite légale qui s’impose à l’entreprise et qu’elle a récemment été contrainte de renforcer.
      De notre côté, nous travaillons à des propositions alternatives.

      • Pour les bouteilles d’eau cela fait 15 jours quand on en demande,la réponse est toujours il n’y en a pas.Honteux

      • Vous ne nous défendez pas, on ne veut pas plier avec des solutions alternatives.
        Travailler de nuit était beaucoup mieux, c’est pas des bouteilles d’eau qui vont aider.
        Moi je ne vais pas attendre de faire un malaise sur les secteurs
        Ceux qui imposent ca , ils devraient sortir de leurs bureaux climatisés et venir sur le terrains

        • Travailler de nuit, ça veut dire être payé plus cher et l’entreprise ne veut pas.
          C’est une décision d’entreprise.
          Mais il existe le droit de retrait pour ne pas s’exposer à un danger.

        • Exactement!!! De plus, on part faire nos tournées en fonction de notre mode de vie. Entre midi et 13 heures genre il fait moins chaud… qu’ils sortent un peu de leurs bureaux bien frais et qu’ils viennent marcher sous la canule distribuer seulement DEUX pubs… qu’ils aillent faire bosser leurs commerciaux afin de récupérer les contrats de médiapost, qu’on puissent enfin avoir plus de pubs car ce n’est pas ce pauvre magasines aux abonnées inventés par eux que l’on sauvera notre boulot.

  3. Si maintenant on est aussi obligé de réclamer les bouteilles c grave ils peuvent prendre aussi l’initiative comme pour dire quand sa va pas la y a du monde pour le dire….

  4. Ok sait deja prevu sur la badgeuse impossible de commencer avant merci pour les bouteilles d eau . Mais in point important les frais d essence ordinaire passe bientôt a 2 € et pas defrais en conséquence

  5. De toute façon, c’est toujours comme ça vous arrange, cela va finir que ceux qui ont un second boulot arrêteront de distribuer

      • Oui ,et comment feront-ils sans distributeur si tout le monde en a marre et démissionne? ils distribueront eux-meme?

        • Ne vous inquiétez pas, nous sommes déjà 9 000 au lieu de 18 000 auparavant et il restera toujours assez de monde pour faire illusion.
          D’autre part, quand il n’y aura plus de prospectus demain, ça fera moins de monde à gérer.

  6. Bonjour. J’aimerais savoir en cas d’un commencement de secteur. Et que vers les 12h cela devient insupportable avec la chaleur. Comment sommes nous prévenus d’arrêter notre distribution ?. Cordialement

    • Bonjour,
      C’est à vous de cesser le travail en cas de trop forte chaleur, il ne faut pas attendre des instructions la dessus.

  7. Moi sur le dépôt de Strasbourg j’ai déjà travaillé par temps caniculaire même cette année et pas une seule fois on m’as donner des bouteilles d’eau.
    C’est honteux

  8. Moi j’ai distribué sans badjeuse car mon travail
    Principale je fait 6h / 12 h donc les journeaux je l’es fait la nuit je vais pas attraper une insolations pour un smic

    • Vous avez tout à fait raison…. D’ailleurs avec la badgeuse, et souvent au temps max, vous ne serez pas payé plus cher…
      Vous êtes tout à fait logique, bravo.

      • Je ne comprends pas ce que vous dites . On est obligé de travailler avec la badgeuse sinon le courrier n’est pas valide et Cômme nous sommes payés au temps réel
        Sur le secteur ,c’est impossible de travailler sans badgeuse .

  9. Bonsoir j’aimerai signaler que celà fait 10 jours que nous n’avons pas une goutte d’eau disponible LSP Montélimar. Ps de crédit sur la carte ? Je viens de recevoir un SMS de mon C C L qui nous conseille de mettre de l’eau au congélateur chez nous pour demain. IL y a t’il quelqu’un pour rappeler à nos chers responsables que vous, devez nous fournir 2 litres d’eau fraîche par jour. Cela n’est pas du tout le cas. Merci

  10. par contre avec des bouteilles de 50 cl on va pas allez bien loin, c’est pas sérieux

  11. BONSOIR ,dans les landes les distributeurs MEDIAPOST ont ordre d arreter toute distribution A 12H Jean BELLAMY

  12. Je voulais juste rectifier que sur le dépôt de Strasbourg,des bouteilles d’eau sont à disposition des distributeurs. Il suffit simplement de demander à la table.

  13. Bonjour,
    Personnellement je travaille avec une petite bouteille de 50 cl à moitié remplie et congelée, ce qui fait qu’elle décongèle en cours de distribution et suffit pour 2h de travail à pied. Pour le travail débutant à 6 h, c’était déjà prévu dans la fdr mais pas toujours appliquée. Avant 6 h on n’y voit pas grand chose pour les adresses sur les Bal et on fait parfois aboyer les chiens, ce qui peut déranger les dormeurs.
    Cdlt.
    Ollivier

1 Rétrolien / Ping

  1. Fortes chaleurs et vigilance rouge - Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Les commentaires sont fermés.