Convocation d’un C.S.E. extraordinaire

La direction vient de convoquer les élus du C.S.E. à une réunion extraordinaire le 4 juillet 2023.

La veille, les délégués syndicaux centraux sont invités à une réunion sur les mêmes thèmes :

  • Point sur la situation de l’IP,
  • Point sur le 150 €.

En présence du Directeur Général.

Pourquoi ? Nous n’en savons pas plus mais nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure.

Commentaire(s) Facebook (autres commentaires plus bas)
Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

4 Commentaires

  1. Je me suis fait alpager ce matin par un monsieur pas très content de recevoir le 150€ alors qu’il n’est pas inscrit et a un “Stop Pub”, j’imagine très bien pourquoi le sujet sera sur la table, les faux listings commencent à provoquer des remous (menaces de plaintes, …).

    J’imagine aussi que les magasins ont fini par se rendre compte de l’indigence de la distribution des IP depuis la fin des codes.

    Et bien sûr, c’est les distributeurs qui paieront les errements de la direction…

  2. Oui comme les panelistes c le vrai bordel entre c qui dise qu’il on pas et qui l’on et ceux qui ont déménagé et qui l’avait et suivant où ils habitent il le reçoive plus car village hors plan ou stop pub.et adrexo tombe dans le panneau comme d’hab

    • 150 euros continue à provoquer des remous mais m’a permis d’apprendre une chose que j’ignorais sur notre métier.
      Je m’apprêtais à insérer 150 euros dans une BAL quand je me suis fait interpellée méchamment “Quest ce qu c’est encore.Vous allez nous enm….r encore longtemps avec votre truc? Comme c’est un récidiviste qui râle même avec les adressés, j’ai répondu avec un grand sourire “Bonjour. On commence par dire bonjour à la dame et on explique calmement ce qui ne va pas et tout ira bien.” Oh les yeux! Aurait-il pris mon sourire éclatant pour de l’ironie ou pire pour de la provocation. En s étranglant presque il a hurlé “on n’en veut pas de votre PUB, c’est clair ” et sa virago a ajouté : Vous avez de la chance d’être payée à vous promener.on n’a pas cette chance nous, on travaille NOUS.Voilà amies, amis de la distribution nous sommes des petits veinards. Nous nous promenons par tous les temps en tirant un lourd chariot, des adressés et 150 euros dans les mains, supervisés par une badgeuse folle le tout dans un temps limité. Merci 150 euros de m’avoir apporté la lumière.

      Ps la OUI PUB qui devait contacter la plate-forme 150 euros l’a fait. Elle a écrit que leur magazine était nul et inintéressant et elle voulais savoir comment son nom et son adresse était sur leur liste de distribution puisqu’elle ne s’était jamais inscrite. La réponse était un vrai blabla vantant les mérites de150 euros et des remerciements pour l’intérêt porté à cette action
      Elle a redemandé des explications quant à son inscription la réponse a été dans un mois vous ne le recevrez plus, mais rien sur son inscription.

  3. Moi personnellement, je pense que la direction convoque le CSE pour expliquer à tout le monde pourquoi “150€” est un véritable succès ! Et oui les signes ne trompent pas, tout le monde veut “150€” ! Les preuves sont là: les “stop-pub” l’adorent, à une même adresse plusieurs personnes le prennent (mari, femme, enfant…) tellement il est dense et intéressant à lire, et même ceux qui ont déménagé depuis des mois ou des années le prennent (sans doute pour faire plaisir à ceux qui les ont remplacés à leur domicile…). Tout ceci prouve un succès INCROYABLE ! De plus, le “150€” nous permet de travailler en musique, car entre les adressés et les “150€”, la badgeuse sonne en permanence ! Quel plaisir d’écouter cette super sonnerie pendant toute la distribution ! Alors je n’ai qu’un mot à dire en conclusion : MERCI MILEE, TU NOUS GATES ! Lol…

Les commentaires sont fermés.