Adrexo, Milee et 150euros.fr : une success “stora” à la aixoise ?

Adrexo devenu Milee poursuit sa croissance dans le recyclage du papier avec l’exportation de centaines de tonnes de papier non distribué ?

Avec des taux de couverture de distribution à la baisse du fait de la volonté de la direction de dégrader sa qualité en limitant le temps de travail des distributeurs, et le gel des recrutements, la quantité de papier en retour dans les centres augmente d’autant et développe la vente de ce papier à la société Stora.

C’est évident, quand un secteur est distribué à moitié, les prospectus et les courriers non distribués reviennent aux agences.

Mais la direction claironne en mode “perroquet” que le temps “Max” est un outil de gestion de la productivité.

En réalité, c’est une machine a fabriquer des déchets et à faire entrer du cash dans les caisses via la vente du papier flambant neuf.

Pire, ce sont désormais des secteurs qui ne quittent même pas les dépôts faute de personnel, il y aurait aujourd’hui moins de 9 000 distributeurs actifs contre 18 000 auparavant.

Ceci représente un volume conséquent pour les prospectus qui représente des centaines de tonnes par semaine et un peu moins conséquent pour les courriers qui ne reviennent pas toujours aux agences.

Concrètement, il ne faut se voiler la face, vous êtes nombreux à ne pas les rapporter pour ne pas avoir à vous justifier, et vous avez sans doute (peut-être) raison.

Comme vos managers disposent d’un outil informatique permettant de modifier les acquittements manuellement, ils pourront déclarer le courrier “distribué” et rendre les statistiques bonnes même si le courrier reste au fond d’une poubelle.

Il est compréhensible que si l’entreprise limite vos temps de travail et vous demande en plus de distribuer tous les courriers et de laisser tomber les prospectus, vous n’allez pas vous faire suer à rendre service là ou l’employeur vous plante un couteau dans le dos.

Dans le même temps, le régime des feuilles de route refusées, parfaitement illégal, continue à produire des effets sur nos salaires.

Une relation, c’est toujours donnant/donnant et quand ça se passe bien, gagnant/gagnant, mais avec vos salaires amputés, il est raisonnable de ne pas faire d’effort et chacun peut le comprendre.

Ne vous inquiétez pas pour le bilan, l’entreprise dispose d’outils pour gérer les résultats chiffrés de la qualité.

Avec l’arrivée du magazine 150euros, la situation se complique encore un peu, réduisant d’autant la capacité de distribution des imprimés publicitaires et des autres courriers.

Là encore, les réseaux sociaux débordent de critiques sur la distribution qui ne peut pas être qualitative avec les moyens dont disposent les responsables.

Coté imprimés publicitaires, les alertes commencent à arriver des clients avec des constats de baisse de qualité surtout sur les dernières opérations, c’est assez normal.

Les remontés locales sont parfois aussi difficilement gérables par les équipes au contact.

Si le projet 150euros a initialement été reçu avec une certaine bienveillance, les critiques fusent désormais des cadres eux-mêmes qui ne comprennent pas qu’il soit question d’un développement “vital” et que les moyens soient pourtant réduits.

Ces critiques sont tellement visibles que la direction a dû se fendre d’un mail menaçant de sanctions ceux qui viendraient publiquement émettre des doutes sur l’offre et inviter les malandrins à s’en ouvrir à leurs managers… eux-mêmes dans le doute… et pas beaucoup plus confiants !

Eric Paumier, notre directeur général nous disait que cette volonté de dégrader la qualité n’était pas tenable bien longtemps, elle perdure pourtant encore et toujours.

Il faut croire que la vente de papier dont la tonne pourrait bien attendre 150 euros (encore) est plus intéressante que de se focaliser sur le cœur de métier de l’entreprise qui est la distribution.

Ceci ne manque pas de nous interpeler car Milee s’engage vers de nouvelles aventures qui nécessitent un minimum de sérieux et dégrader l’image de l’entreprise et la confiance des clients ne nous semble pas de bon augure.

Nos clients en imprimés publicitaires d’aujourd’hui sont peut-être ceux qui auraient basculés dans l’offre 150euros de demain, et perdre la confiance de ces clients semble être un risque fort pour la continuité de l’activité.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

26 Commentaires

  1. Bonjour cat cette semaine j’ai mis en boite le 150€ la galère petite question Milee me fournir pas de GPS pour me situé dans la campagne donc j’utilise mon portable perso puige refusé dans ce cas pas de distribution car faut connaître des maisons isolée avec stop pub que contait vous faire pour nous les distributeurs les petites gens .merci pour le travail accompli cat

    • Bonjour, pourquoi la badgeuse ne sonne pas ?
      En campagne ça marche mieux qu’en ville, vous devriez avoir un signalement à l’adresse à l’approche ?

  2. BONJOUR , hier je me suis fait insulter pour forcer un STOP PUB . J ai fait ma propre enquète . J ai questioné 2 OUI PUB et 2 STOP PUB POUR LESQUELS j avais un 150E en adressé § AUCUN DES QUATRES N AVAIENT SOUSCRIT QUOIQUE se SOIT ! DE toute façon les listings qui nous sont remis PUENT l imposture !! IL sufit de les distribuer pour s en rendre compte : il y a des tas d anomalies ! Bonne journee Jean Bellamy

    • Bonjour même constat que Jean BELLAMY j’ai aussi interrogé des gens sur le fait qu’il soit inscrit leur réponse était négative et ne connaissaient pas ce “magazine 150€ “

  3. Bonjour. Mr Pierre Yves LARVOR a expliqué sur BFM TV tout l’intérêt que représente 150 euros tant auprès des consommateurs que des annonceurs. Il a affirmé que le magazine comptait déjà 1 millions 400000 abonnés et sans sourciller à ajouter que l’ambition est de parvenir à 12 millions d’abonnés. Vaste programme qui ne serait que bénéfique pour nous petits distributeurs. Oui mais…il y a de plus en plus de STOP PUB dans les nouveaux listés.Oui mais..il y a des
    adresses invalides pour cause de déménagement et même de décès. Oui mais… se faire interpeller par un aboiement qui n’a rien d amical “vous ne savez pas lire?”BON d’accord, je distribue des PUB ça ne fait pas de moi une analphabète. Après explication, j’apprends qu’ils ne se sont jamais inscrits sur le sites 150 euros et que la PUB ils n’en veulent pas Donc 150 euros refusé. Bon, être interpellée de manière plus ou moins agressive quand ce n’est pas accompagné d incivilités, passe.
    Mais vu que cela risque de s’amplifier (je vais peut-être prévoir un casque de protection) j’aimerais réellement savoir d’où proviennent ses listes très fantaisistes. Listes électorales? Dernier recensement ? Voisins ou amis facétieux ? Ou de quidams qui veulent jouer un (vilain) tour à ces agressifs impolis? Mais ce serait bien que ce ne soit pas au détriment de ceux qui travaillent. Alors, je repose la question, d’où proviennent ces listes?
    Bonne journée.

    C

    • Bonjour,
      Nous avons posé la question et il nous a été répondu que la société démentait avoir utilisé une liste pour créer des abonnés.

      • Bien que tout le vécu lors des distributions sur secteur démente cette affirmation nous devons croire en l’évangile selon Milee.

      • Bonjour il va bientôt être compliqué de faire avaler de force ces grosses couleuvres de non utilisation récupération de listing. Après interrogation de plusieurs destinataires du 150€ c’est 100% de non adhésion 🙁 Qui donc est dans la supercherie? Si jamais une grosse action citoyenne anti “150€” voit le jour(les stop pub sont vraiment mécontents qu’on pollue leur BAL!!) , comme on commence à en voir les prémices sur facebook, l’entreprise va être éclaboussée et voire sanctionnée par la CNIL pour fichier crée de manière abusive . Quid alors de l’avenir de la société et surtout des salariés ? De toute évidence les annonceurs face à tous ces remous vaseux vont prendre peur et ne pas adhérer au 150€ .

      • Bonjour toutes les nouvelles adresses pour le 150€ étaient les mêmes que la distribution des adresses engie cette semaine difficile de croire au simple hasard

    • Je confirme vos propos, les liste d’inscris au 150€ sont plus que fantaisistes sur
      certains secteurs.
      Des individus qui n’habitent plus à l’adresse depuis plusieurs années, des destinataires pour des immeubles démolis depuis belle lurette!
      Et les réactions très négatives pour les boites stop pub (les gens ne pensaient pas du tout recevoir les prospectus de le grandes distribution.
      Je pense également que des anciens fichiers clients on été utilisés pour gonfler les chiffres.
      Je vais d’ailleurs bientôt le prouver, Mr Larvor, vos mensonges vont apparaitre au grand jour…

  4. Bonjour , je me suis inscrite par mail
    Toujours pas reçu le 150€

  5. RE bonjour . TOUT A FAIT D ACCORD avec Agnés Grandmougin et Dilichen .TOUT est trucage n en deplaise a la direction ! Pour le distributeur avec un peu d ancienneté cela saute aux yeux des le Numero 2 .Bonsoir Jean BELLAMY

  6. Bonjour, j’aime mon travail je suis impliquer à fond, le problème j’avais un courrier et un abonnement 150e à une adresse ,la personne a déménager ya 3 ans aucun suivi du courriers .dommage beaucoup de courriers ou les personnes ont déménager.

  7. Bonjour, aucun suivi sur les courriers, beaucoup de retour de courrier pour des changements d’adresse, j’avais un courriers à une adresse, sa fait 3 ans quel a déménager et ya beaucoup de cas comme sa .dommage

  8. Étant ancien dans la société (17 ans de distribution) j’ai connu l’époque où nous étions 18 ooo distributeurs, à cette époque la société était bien gérée, elle faisait des bénéfices et nous touchions de la participation mais cela c’était avant.

    • Pour les client qui son pas très satisfais sur qui sa va retomber encore une fois sur les distributeurs……vaut mieux qui parte a la concurrence si le travail est mieux fait

  9. Bonsoir les amis,
    bien évidemment nous avons remonté toutes vos , nos, constatations mardi en réunion CSE . Il nous a été répondu par la direction qu’il se pouvait qu’il y ai eu quelques anomalies par ci par là mais qu’en grande partie le problème était dû à certaines personnes qui s’étaient inscrites plusieurs fois à diverses adresses pour espérer gagner au jeu des 150 Euros ???

  10. Bonjour,

    Pareil pour moi je me suis inscrite par mail et toujours pas reçu le mag 150euro dans ma boite aux lettre.
    Inscrite juste par curiosité.

    Bien d’accord avec tt le monde les listings sont fictif et truqué.

  11. comment expliquer le nombre impressionnant de fausses adresses si les gens viennent de s’abonner ça devrait etre limité , on nous prend pour des débiles ça devient ubuesque , de plus distribuer ce 150 euros avec la badgeuse c’est mission impossible ça sonne ou pas j’en ai ras le bol .

  12. j’ai oublier de dire j’ai la preuve que des gens reçoivent le 150 euros et ne se sont jamais abonner , ça c’est trop fort ??????????????

  13. Bonjour, une petite question, comment sa ce passe avec nos nouvelles badgeuses,nos responsables reçoivent nos traces le lendemain comme avec les anciennes ?
    Merci.

      • Merci, donc qu’es ce qui change par rapport aux anciennes et surtout pourquoi nous les changer ?

        • Pas grand chose, plus précise au niveau gps, écran plus grand, batterie plus forte.

  14. Moi c’est simple, STOP PUB je ne met rien et je valide le 150 euros comme distribué. Je ne cautionne pas les fausses listes. Milee va au devant de gros problèmes, çà sent la fin. Pour prendre le bâton pour se faire battre ils sont au top.

  15. MOI, je ne mets tout simplement pas de 150 e dans les Stop Pub ;J’ais des secteurs que je distribue depuis 15 ans ,les gens me connaissent et les reclamations sont rares et s’est pas avec les 150 e qu’elles vont commencer .Abonnés au 150e ,PERSONNE ne l’est a la maison ,mais on recois le magazine .Bizarre bizarre…! En tant que distributeur pas besoin .

Les commentaires sont fermés.