N.A.O. 2023 : que propose la direction ?

Suite à notre article précédent, vous nous avez demandé ce que proposait la direction.

Aucune des propositions syndicales n’a été retenue, mais la direction avait préparé des mesures qu’elle souhaite faire acter par les syndicats pour faire croire qu’elles sont le résultat des négociations.

Ces mesures, comme l’année précédente, seraient passées même si les N.A.O. n’existaient pas, il s’agit de mesures qui ont pour l’essentiel déjà été annoncées l’année dernière pour une mise en œuvre cette année.

Pour rappel, pour les salariés qui sont aux minimaux conventionnels, il n’y aura rien de plus que les augmentations légales du SMIC.

Cela concerne tous les salariés, y compris les distributeurs, qui sont aux salaires minimaux prévus par la grille de la convention collective.

Pour les autres, qui ont des salaires supérieurs aux minimaux conventionnels, et dont l’augmentation n’est pas automatique en fonction de la hausse légale du SMIC, des mesures vont être aplliquées.

Elles concernent autant les employés, agents de maitrise et cadres payés au dessus du minimum conventionnel.

  • Augmentation de 3% pour tous, sauf ceux qui ont déjà eu des augmentations après octobre 2022,
  • Chaque chef de service disposera d’une enveloppe de 1% à répartir selon ses choix,
  • R.A.C. (Responsable activité colis) + 6 % en plus des 3 % généraux,
  • D.A. (Directeur d’Agence) plan sur 3 ans pour tenter de porter les salaires à un seuil acceptable,
  • Aménagement des forces (plan de primes) sur 2 niveau au lieu de 3.

Voici, en détail, la liste définitive de ces mesures qui rentreront en vigueur à effet d’avril normalement sauf exceptions indiquées (application sur la paye de mai) :

  • Augmentation linéaire de 3% des rémunérations fixes brutes mensuelles constatées au 31 mars
    2023, aux conditions ci-après définies, et à compter du 1er avril 2023,
    • S’applique à tous les salariés (employés, maitrises, cadres),
    • Ne s’applique pas au salariés dont le salaire est au minimum de la grille,
    • Ne s’apllique pas au directeurs d’agence,
    • S’applique aux salariés recrutés après le 1er avril 2022,
    • Ne s’applique pas aux salariés ayant déjà reçu une augmentation après le 1er octobre 2022,
    • Ne s’applique pas aux salariés en absence longue durée,
    • Ne s’applique pas aux salariés en situation de démission, licenciement, fin de période d’essai.
  • Enveloppe supplémentaire correspondant à 1% de la masse salariale fixe brute mensuelle cumulée par service / périmètre applicable au 1er avril.
  • Augmentation linéaire des rémunérations fixes brutes mensuelles des responsables d’agences colis (RAC), selon deux niveaux d’augmentation en fonction du critère objectif suivant :
    • Augmentation linéaire de 4% des rémunérations fixes brutes mensuelles des Responsables d’Agence Colis en mono site
    • Augmentation linéaire de 7% des rémunérations fixes brutes mensuelles des Responsables d’agence Colis en multi sites.
  • Responsable Agences / Responsable d’exploitation 2023 : sont concernés les Responsable Centre de Distribution (RCD), Adjoint RCD et Adjoint Responsable Opérationnel de centre (ROC) :
    • Les effectifs cadres seront repositionnés sur la position de responsable d’agence,
    • Les effectifs maitrise seront repositionnés sur la position de responsable d’exploitation.
    • La force 2 et 3 sont fusionnées,
    • Ces mesures seraient applicables au 1er juin 2023.
  • Prime fidélité Cadres (dite Ephad) :
    • Une prime de 400€ bruts pour les collaborateurs au statut Cadre ayant 25 ans d’ancienneté au 31/12/2023.
  • Evolution du statut des assistantes de direction régionale :
    • La direction propose de passer les assistantes de direction régionale au statut Cadre, à compter du 1er mai 2023.
  • Directeurs d’Agence : 6 % de la masse salariale fixe brute mensuelle des DA à des augmentations individuelles du salaire fixe brut mensuel (selon situation individuelle et à effet du 1er avril 2023),
    • La grille des salaires indicatifs pour un DA est fixée entre 3 300€ et 4 000 € bruts mensuels, le positionnement au
      sein de cette grille étant déterminé en fonction de différents critères, comme par exemple le niveau d’expertise et
      de maitrise du poste.
    • Plan d’augmentation sur 3 ans (2022, 2023,2024).

En ce qui nous concerne, nous considérons qu’en l’absence de proposition qui concernent les distributeurs, qui constituent la part la plus importante de l’effectif, nous ne signerons pas ces N.A.O. qui ne servent qu’à valider des avancées que la direction veut passer et qu’elle passerait sans accord des syndicats représentatifs.

L’engagement de notre syndicat (et des autres) ne servirait donc qu’à cautionner cette politique et à accepter d’exclure les distributeurs.

Notre refus de signature ne remet pas en cause les avancées réservées aux cadres et maitrises que la direction a confirmé cette année suite aux annoncés déjà faites l’année dernière et qui n’avaient été validée par aucun syndicat.

Pour mémoire, les N.A.O. 2022 s’étaient terminées unilatéralement sur décision de la direction sans même signature d’un procès verbal de désaccord.

Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

25 Commentaires

  1. Bonjour

    Le gouvernement avait bien prolongé l’isolement jusqu’au 28 février 2023. C’est ce qu’il avait était annoncé par le gouvernement.
    Car l’employeur dit jusqu’au 31 janvier 2023, donc celui-ci est absence injustifié? Pour le mois de février et non payé.
    Pouvez vous me donner plus d’informations.
    Merci

    • Bonjour,
      Il avait été annoncé, lors d’un point de presse, que l’isolement allait être autorisé jusqu’au 28 février mais le gouvernement a annoncé ensuite (fin février) qu’il se terminerait fin janvier sans autre explication.

  2. Comment ce passe la rémunération pour février, car pas de rémunération par l’employeur vu que celui-ci vient de me dire que mon absence est injustifié.
    Je ne comprend pas car le Ministre avait bien annoncé fin février. Qu’est-ce que je peux faire?

    • En effet, le problème est rencontré par de nombreux salariés qui sont donc sans rémunération en février, sans avoir eu l’information nécessaire a temps.

  3. Bonjour,

    Ma responsable m’a demandée d’aller a la commune la plus loin de chez moi (pubs importantes) avec un temps repère de 2h22 pour tout le secteur (j’ai 759 boîtes impossible a faire) 

    j’ai refusée parce-que je n’aurai pas eu le temps de faire le village entier( avec les temps repère je vais au plus près de chez moi surtout avec le coût du gazole on n’est pas payer pour aller travailler)

    Du coup elle m’a donner le code la première semaine, j’ai fait tout le secteur pas loin de 6h, quand j’ai eu mon récapitulatif j’ai vu que j’étais tombée en temps repère 2h22.

    Ma responsable n’étant pas là j’ai pas pu lui dire.
    J’ai une 2 ème semaines toujours avec les mêmes conditions pour faire le secteur arrivée au temps max comme la semaine précédente je rentre le code d’autorisation tout le secteur est fait entier idem fait pas loin de 6h.(c’est du rural, sans immeubles)

    Le vendredi je revois ma responsable pour lui dire pourquoi la première semaine je suis tombée en temps repère elle ne m’a même pas écouter en me disant que la 2eme semaines j’étais en temps repère pour immobilité de 1h 26, elle m’a montrée le parcours avec les arrêts, je lui est dit que c’était pas possible je ne m’étais pas arrêtée juste pour quelques minutes maxi 3 pour me recharger.

    Elle refuse de me les payer mes 7h09,j’ai eu beau lui dire comment j’aurais pu être en immobilitée 2 semaines d’affilée? (J’étais même contente d’avoir le code pour me faire un peu plus d’argent j’aurais été assez stupide pour mettre en temps repère alors que l’entreprise nous a pas laissé le choix ?)

    Elle n’a rien voulu savoir !

    Je lui ai envoyée un mail il y a 10 jours pour lui demander de me payer mes heures travaillées, toujours pas de réponse depuis.

    Qu’est ce que je dois faire pour me faire payer mes heures ?

    Peut-on démontrer que le code n’a pas été pris en compte ? ( C’est ce que je pense parce qu’il n’y a pas d’autres explications)

    Est-ce que vous pouvez faire quelque chose pour m’aider ?

    Merci pour la réponse

    Cordialement 

    • Bonjour,
      Oui, il faut nous communiquer le récapitulatif de distribution pour analyse.

      • J’ai déjà ouvert un dossier mais il semble que la personne et moi on ne se comprend pas.
        Sur mes récapitulatifs c’est écrit immobilité moi je sais que j’en ai pas fait.
        Comment prouver que j’ai raison ?

        • Ce n’est pas à vous de prouver que vous avez travaillé les heures indiquées mais à l’entreprise de prouver le contraire.
          Dans votre cas, l’immobilité est supérieure à 15% du temps théorique, et c’est ce qui génère l’immobilité mais l’entreprise ne peut pas vous sanctionner par un retrait de temps, c’est interdit.
          Vous pouvez donc demander au délégué qui suit votre dossier d’effectuer un signalement à l’inspection du travail compétente.

      • Moi j ai eu le même cas avec explications vaseuses du roc , essayant de me prouver par A +B que je ne savais pas utiliser la badgeuse (que j utilise depuis 10 ans !) j en ai pris mon parti mais je sais a quoi m en tenir sur la malhonneteté du systeme de cette boite.Il savent tres bien que l on a besoin de notre paye donc ils en profitent…..

        • Bonjour,
          Toutefois, si vous le souhaitez nous pouvons vous aider car retenir du salaire sur un travail réalisé est illégal et rien ne permet de le faire.
          Il est important par ailleurs de comprendre pourquoi le problème existe et de réagir en conséquence pour l’éviter si c’est possible.

      • merci mais ça ne suffit pas aujourd’hui nous sommes payés au temps repère mais pas au temps badgé qui seul fait foi ce qui est illégal, suivant l’adage tout travail merite salaire on doit donc être payé au temps badgé, toutes les semaines par exemple on me vole un quart d’heure, soit 5h depuis le mois d’octobre, il faut absolument que tous les syndicats se penchent sur ce dossier sinon individuellement nous nous rapprocherons de l’inspection du travail

        • Bonjour,

          Nous vous invitons à nous envoyer les documents par mail à contact@cat-mille.fr avec les détails pour que nous intervenions directement pour résoudre le problème.

          • Bonjour
            Faut-il vous contacter avec mille.fr ou milee.fr ?
            J’attends une réponse depuis le 7 mars avec 2 relances et toujours pas de réponse.
            Avec Milee.fr. Dossier #3298
            Merci pour votre réponse

          • Bonjour,
            Nous vous avons répondu le 17/04/2023 à 09:53 et nous venons de vous renvoyez le mail.

          • Bjr en fin de récapitulatif on me met distribution partiellement effectuée ce qui est vrai par rapport au secteur par manque de temps mais pas par rapport au temps maxi qui est atteint et badgé donc mon contrat est rempli dans ces conditions pourquoi ne tenir compte que du temps repère

          • Bonjour,

            Dans ce cas, n’hésitez pas à nous communiquer le récapitulatif et nous ferons le nécessaire.

  4. J’ai envoyée un mail à la personne qui suit mon dossier depuis le 20 et j’ai pas de réponse. Comment je peux faire ?

  5. Bonjour
    Quand on est un couple qui travaille dans la même entreprise adrexo est ce qu’elle a le droit d’interdire de prendre les vacances en même temps ?

    • Bonjour,
      Non, les salariés en couple (marié ou non) ont le droit à un congés simultané.

    • Avez vous des nouvelles a partir de quand on aura ce fameux PDA et la distri du 150€

      • Bonjour,
        Normalement avant l’été mais n’en attendez pas des miracles, l’application restera identique à ce que vous connaissez aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.