Flash Info : N.A.O. 2023

Octroi d’une prime “Ehpad” de 400 euros

C’est ce que la direction sort du chapeau et propose aux cadres qui totalisent plus de 25 ans d’ancienneté.

Les salariés cadres qui totalisent une ancienneté de plus de 25 ans seraient éligibles à percevoir une avance sur la prime d’inscription à l’Ehpad de leur choix pour un montant de 400 euros brut.

Evidemment, la direction s’avance sur cette proposition différente sur la forme en proposant une prime de 400 euros aux cadres dont l’ancienneté est de plus de 25 ans, sans évidemment mentionner l’aspect atypique ou sarcastique de cette proposition ridicule qui est sensée répondre à la demande syndicale de récompenser la fidélité des salariés.

C’est la réponse de l’entreprise sur le sujet “dans un contexte économique difficile et 50 millions de pertes sur le groupe dont 40 millions sur Milee” (NDLR : et 577 millions collectés par la vente de colis privé).

Les cadres apprécieront !

Les 50 millions de pertes dont ils doivent donc être responsables…. pèsent plus lourd que les 577 millions encaissés.

Ils sont déjà payés avec un tiers de moins de salaire que dans un poste équivalent ailleurs, ils devront se passer d’une prime valorisant la fidélité.

Il est vrai par ailleurs qu’aucun n’a jamais vu une récompense ni pour la fidélité, ni pour l’implication et on peut aussi se poser la question de savoir ce que sont devenus ces millions encaissés quand l’entreprise peine de nouveau à payer des loyers pour certains centres.

Pour les distributeurs, la direction est claire : RIEN.

Donc, nous l’avons indiqué tout aussi clairement, nous ne signerons pas les NAO 2023.

Nous laisserons la direction passer les mesures qu’elle ne peut pas éviter de passer, qui sont déjà annoncées aux salariés concernés (cadre et maîtrise) et qu’elle cherche à dissimuler dans ces NAO pour se faire passer pour une entreprise en pointe sur les négociations sociales.

Aucune des propositions syndicales n’a trouvé grâce aux yeux de Milee qui ne souhaite que passer ses propres décisions, ce ne sont pas des négociations et nous n’en serons pas complices.

Pour nous , c’est NON !

Commentaire(s) Facebook (autres commentaires plus bas)
Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

10 Commentaires

  1. Une solution pour espérer avoir des avantages pour les distributeurs ce serait une grève de tout les distributeurs jusqu’à ce que la direction accorde certaines choses , ils verront que dans les distributeurs adrexo ne seraient rien et qu’on mérite d’avoir prime ou autre … incroyable de voir une direction méprisée ses distributeurs comme sa

    • Bonjour,
      Oui, mais quand les syndicats proposent une grève, très peu de gens adhère à l’idée et ca n’a que peu d’effet.
      A chaque fois que des salariés se sont entendus pour le faire, il y a eu un effet.

      • C’est bien dommage la direction ne donnera jamais aucun avantages au distributeur dans ce cas là …

  2. Avez vous des retour de 150 € car je me suis inscrit j’attend toujours le mail de confirmation mais en attendant ils ont bien récupéré mes données perso pour les revendres honteux.
    Si la suite fonctionne aussi bien que ça on est bien mal barré

    • Bonjour,
      Ils sont annoncés que même si le mail de confirmation n’avait pas été reçu, l’inscription était faite.

  3. Plus c’est gros plus ça passe !
    Bienvenu dans le réel du 21ème siècle.

  4. Je ne pense pas que cette idée (tant de mystère pour ça…) de magazine fonctionne, déjà vous proposez aux clients de le recevoir par mail… cherchez l’erreur car si le peu de personnes intéressées le demande par courriel, ce n’est pas avantageux pour nous les distributeurs. Adrexo devrait plutôt se concentrer sur les pubs, reprendre le marché si réellement Médiapost ferme définitivement. En tout cas dans mon secteur, les personnes préfèrent leur pub en papier, beaucoup de personnes âgées qui n’ont pas internet et n’aiment pas non plus devoir s’abonner etc.

    • Bonjour,
      Nous verrons rapidement si ca fonctionne ou pas, ce qui est sur c’est que le problème ne vient pas des personnes qui souhaitent recevoir les prospectus papier car vous avez raison, ils sont nombreux, mais du fait que les magasins ne feront plus de distribution dans toutes les boites très prochainement et que ces gens la n’auront que la solution de s’abonner à 150 euros pour en avoir.
      Car, pour notre concurrent, le problème est le même, plus assez de prospectus conditionne le manque de rentabilité dans la distribution. La différence pour notre concurrent, c’est qu’il dispose d’une filiale qui pourra reprendre ce qui reste en le faisant distribuer par les facteurs qui passent déjà devant les boites pour d’autres activités.

  5. j’ai eu la surprise d’avoir le 150 euros à distribuer cette semaine sans liste. Sachant que les distributeurs ont des problèmes avec la badgeuse (perte de signal, informe le distributeur lorsqu’il est sur une rue parallèle, plus de code…) et pardessus tout pas de reconnaissance pour les salaires. Il faudrait rappeler à nos dirigeants que pas de distributeurs, plus d’argent donc pour eux aussi pas de revenus et je ne dis pas volontairement le mot salaire. Nous sommes les nouveaux exclaves de nos dirigeants !!! J’ai adhéré à votre syndicat mais les distributeurs malgré vos actions pour nous défendre est difficile voire impossible. Merci pour ce qui vous faites.

    • Bonjour,
      Effectivement, le magazine n’est pas nominatif (et ne devrait pas l’être non plus à l’avenir).
      Le carnet d’adresse de la badgeuse est chargé en début de distribution après la saisie du numéro de secteur.
      Ensuite la badgeuse ne communique plus, le carnet sera donc affiché quand il le faudra.

      En revanche, pour ce qui est de la précision de l’alerte, le problème reste entier et en milieu urbain, c’est assez compliqué, ce qui devrait être plus fiable avec le PDA, s’il arrive un jour…
      A l’impossible, nul n’est tenu, et il convient de faire “au mieux” avec les moyens dont nous disposons, et nous ne sommes en rien responsables des incohérences dans les choix de nos dirigeants qui sont uniquement dictés par l’aspect financier, rien d’autre.

Les commentaires sont fermés.