C.S.E. : la balade des gens heureux…

2 organisations syndicales et demi contestent les élections du bureau du C.S.E.

C.F.E., SUD PTT, et des membres du S.A.S.D. contestent l’élection du bureau du C.S.E.

Et pour cause, la place est bien confortable quand on est entres amis pour mener ses petites affaires…

Mais aussi à titre personnel :

Quelques informations permettent de penser que les semaines et mois à venir vont apporter aux salariés un lot d’informations nouvelles.

Il semblerait que plusieurs déplacement aient été fait au local du C.S.E,. alors situé à Bordeaux, pour y récupérer le courrier courant.

Outre le fait que la poste gère très bien la réexpédition de courriers pour quelques euros et que des collègues locaux auraient aussi bien pu faire suivre ce courrier… il semblerait que les voyages aient été organisés à 2 ou 3 personnes.

A la clé, remboursement d’I.K., hôtel, restaurant… Pour quelques lettres… Il faudra vérifier tout ca.

Il semblerait aussi que des déplacements communs aient été facturés au C.S.E. séparément, l’un avec tickets d’autoroute et justificatifs et l’autre sans rien, sous prétexte que le second aurait pris les nationales et départementales pour profiter d’un trajet plus bucolique.

En sorte, un amoureux de la nature qui partant du même coin pour aller à la même destinations a préféré parcourir des centaines de kilomètres sur les chemins plutôt que de covoiturer par l’autoroute.

Enfin, il semblerait également que la nouvelle trésorière rencontre des difficultés pour récupérer les pièces comptables de l’année en cours et nombre de documents divers. Est-ce qu’il y a quelque chose à cacher ?

L’audit tant attendu et confié à un cabinet comptable Dijonnais n’aurait finalement pas été commencé, pourquoi ?

Evidement, l’analyse plus poussée des comptes pourra confirmer ou pas ces rumeurs.

La justice va rapidement permettre d’avoir accès à toutes les informations et il va falloir, une bonne fois pour toute, rendre ce C.S.E. totalement transparent et lui permettre de fonctionner sans la moindre suspicion.

C’est une priorité pour évacuer ce sujet et se concentrer sur les points importants à suivre dans l’intérêts des salariés.

Print Friendly, PDF & Email

3 Commentaires

  1. je cite :
    ” La justice va rapidement permettre d’avoir accès à toutes les informations et il va falloir, une bonne fois pour toute, rendre ce C.S.E. totalement transparent et lui permettre de fonctionner sans la moindre suspicion.

    C’est une priorité pour évacuer ce sujet et se concentrer sur les points importants à suivre dans l’intérêt des salariés.”

    Et pendant que le bordel s’installe au CSE…. la direction rigole !
    Que de temps perdu en tergiversations de toutes sortes au détriment d’un travail de fond sur les problèmes à tenter de régler.

    En fait que du grand classique.

    • Bonjour,
      Vous avez raison, mais sur le point précis de la trésorerie, cela ne va empêcher le CSE de fonctionner tout de même sur le reste des dossiers.
      Cela dit, tant que le CSE ne fonctionne pas normalement, la direction rigole en effet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*