Ruptures conventionnelles… Licenciements pour faute…

Sur certaines zones ciblées, sur certaines catégories de personnel, ruptures forcées ou négociées se multiplient.

La aussi, il y a une forte inégalité.

Les ruptures conventionnelles étaient rares pour le personnel de distribution, mais sont aujourd’hui assez souvent utilisées.

Plus fréquentes pour les salariés livreurs de colis et très fréquentes pour les techniciens, adjoints, responsables d’agences et cadres ou maitrises en général.

Une cure d’amaigrissement déjà engagée depuis très longtemps qui se traduit parfois par des pressions visant à faire sortir des employés qui ne répondent pas, et surtout plus, aux critères de la direction.

Des ruptures qui s’analysent donc parfois plutôt comme des licenciements pour convenances personnelles et déguisées en rupture amiable.

D’après nos informations, et grâce notamment aux messages et commentaires que nous recevons chaque jour ici, ces ruptures conventionnelles seraient même très courantes au point de nous alerter sur la réalité du bien fondé du caractère amiable de ces procédures.

La jurisprudence, notamment, indique qu’elles peuvent être requalifiées en plan social si le nombre parait trop important et que ces procédures cachent la réalité d’une volonté de passer par des économies et surtout d’éviter les négociations nécessaires pour un tel plan collectif.

Nous avons analysé des cas qui traduisent en effet une volonté de contourner les règles alors que les salariés concernés subissaient les foudres de la direction et ne souhaitaient pas vraiment partir.

Ce management n’est pas très participatif, tout sauf agile, et c’est souvent le cas quand le dirigeant doute lui même de ces décisions et ne partage pas. C’est le cas quand les nombreux échecs passés démontrent de nombreuses lacunes insurmontables qui demeurent des fardeaux personnels.

Vouloir descendre d’autorité ce comportement managérial aux agences va vite trouver ses limites et c’est déjà le cas depuis la réduction de moitié des responsables d’agences.

Cette politique de ruptures forcées ou conventionnelles cache un plan social qui ne dit pas son nom et débuté de longue date, en toute discrétion, qui ne saurait tromper personne et notamment déjà évoqué régulièrement en C.S.E..

Par la mise en œuvre de trois unités de travail, dans la même entreprise, par “l’adaptation” des salariés, et finalement par la mise en filiale des activités (D2H et colis), c’est la programmation du déclin d’Adrexo auquel nous assistons et à son démantèlement progressif en prenant la précaution préalable de mettre de coté ce qui sera utile, plus tard, et bientôt dissocié du reste.

Compte tenu des multiples aides de l’état depuis 2018, et surtout compte tenu de la vente de Colis Privé qui a pu se développer notamment grâce à Adrexo, il serait assez normal qu’Adrexo soit réellement mis en position d’être une société d’avenir.

Tout cela nous amènent à penser que nous allons devoir redoubler d’efforts pour ne pas être les dindons de la farce et développer tous les moyens possibles pour nous opposer à ce projet.

Print Friendly, PDF & Email

16 Commentaires

  1. Bonjour,
    Aujourd’hui nous avons reçu une multitude de courriers (environ 600 pour 6 secteurs). Normalement ils devraient être triés par numéro chrono afin de nous faciliter la distribution, mais ce n’est pas le cas.
    Pour ma part j’ai décidé de ne plus faire un travail qui n’est pas rémunéré. Lundi je chercherai au milieu de tous les courriers celui qu’il me faut, ça prendra le temps nécessaire, comme nous n’avons plus de codes, une bonne partie des pubs et courriers ne seront pas distribués. Ça suffit de travailler gratis, pour que certain sponsorise des tournois de golf, et aillent se pavaner en spoliant les distributeurs.

        • non pas d immo = en cherchant une enveloppe à la fois dans le paquet de 100 avec le non du client et son n° dans l ordre on ne met pas 7 mn a chaque fois . et si pas de code , stop au temps repere et retour du reste d enveloppes … le jour ou la direction comprendra que c est beaucoup plus rentable de nous payer 10 minutes pour trier 100 enveloopes par rue et numéro selon la tournée, que nous payer 20 mn a chercher l enveloppe en question devant chaque boite

  2. Bonjour très peu de concertation dans notre dépôt de Vénissieux sur la fermeture du portage puisque nous avons perdu le contrat qui nous liait depuis plusieurs années au gratuit 20 minutes donc des perspectives de se retrouver au placard (si l’on peut dire ! ) et sans vraiment le choix . J’aimerai demander une rupture conventionnelle comment dois je m’y prendre ? Merci à vous

    • Bonjour,

      Si l’entreprise n’a plus de travail pour vous, elle doit vous licencier, pourquoi faire une rupture conventionnelle ?

  3. Bonjour,
    Ce matin j’ai été chercher mes pubs et courriers, et j’ai plus de 600 courriers, qui bien sur ne sont pas classés par ordre chrono, malgré ce qu’affirme la direction. Donc je refuse de faire un travail pour lequel je ne suis pas payé, je trierai les courriers devant les boites aux lettres, ça prendra le temps qu’il faut, et comme ont a plus de codes, il y aura énormément de retour, quand on peut organiser un tournoi de golf, on peut aussi payer le travail des distributeurs. TOUT TRAVAIL MERITE SALAIRE. Terminé le bénévolat

  4. Cela n’a rien à voir mais ma chef m’a encore mis des secteurs refusés pour ne pas avoir à me payer les 70 % réglementaires
    Que puis-je faire contre ça ?

  5. Semaine prochaine effectivement un max de courriers !
    Je m’étais déjà exprimé sur le sujet de la non rémunération du tri et classement. Visiblement l’expérience du début d’année et les tests d’évaluation de temps de tri ont fait PLOUF !!!
    Alors par déontologie professionnelle je ne sais pas si je pourrai le faire mais voici une technique simple et légale..?!!
    Calculez le temps que vous mettez pour trier et classer les courriers en fonction de la distribution de votre secteur.
    Exemple :
    Vous avez mis 30 minutes pour le tri et classement.
    Pendant la distribution vous vous accordez 6 pauses de 5 minutes ( donc en dessous des 7 minutes d’immobilité ).
    Vous récupérez donc vos 30 minutes de travail de tri et classement.
    Personnellement cela en devient dramatique d’avoir à penser à ce genre de procédé !
    Soyez serein. En aucun cas vous êtes responsables.
    A juste travail…juste rémunération !
    Bonne journée

  6. Bonjour,quel est l’avenir de milee en 2023
    Pour les distributeurs ? Nous avons beaucoup moins de pubs. Que faire? Rester ou pas ?
    Merci de vôtre réponse.

    • Bonjour,
      Dans tous les cas, nous vous demandons de rester, le but de la direction est de réduire au maximum le nombre de salariés par des démissions, il est donc beaucoup plus prudent de rester.

  7. Bonjour : Pouvez m’apporter des réponses précises sur les questions suivantes:
    d’avance Merci.
    Questions portant sur la tarification et la portabilité de la mutuelle suite à une démission ou à un licenciement d’un distributeur déjà retraité
    Question N°1 : portabilité de la mutuelle
    • La portabilité de la mutuelle s’applique-t-elle pour ce distributeur malgré qu’il ne puisse pas s’inscrire à Pôle Emploi, puisqu’il est retraité ?
    • Si oui quelle est la durée de la portabilité ?
    • Date d’application de la portabilité par rapport à la date de départ de l’entreprise ?
    • La portabilité s’applique-t-elle aux ayants-droits ?
    Question N°2 : tarification de la mutuelle.
    Le distributeur, à la fin de la portabilité (s’il est éligible), prendra une mutuelle à titre personnel. Les accords d’entreprise prévoient une tarification, la 1° année, équivalente à celle qu’il paierait en tant que salarié (avec prise en charge par le salarié de la part patronale).
    • Cette tarification s’applique-t-elle pour ses ayants droits ?
    • Pouvez-vous me confirmer que l’augmentation de la mutuelle ne peut excéder 25% la 2° année et 50% la 3° année ?
    • Quelle base de tarification à partir de la 4° année ?

    • Bonjour,
      1/ non.
      2/ pour un retraité, il s’agit de l’application de la loi Evin, avec même tarif première année.
      3/ le tarif est libre pour la 4ème année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*