C.S.E : La direction prend (comme prévu) la main

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

Depuis le terme des élections du C.S.E. chez Adrexo, quelques bizarreries sont apparues en filigrane qui nous confortent dans les craintes que nous avions.

Dans un premier temps, le fait que des élus, plébiscités par des salariés employés, installent sur le trône des élus issus de syndicats (plus proches de la direction tu meurs) était déjà très inquiétant.

Ces deux syndicats, la CFE-CGC, bien connue… et Farce Ouvrière, non moins bien connue, pour avoir couvert des magouilleurs en son temps et s’être tardivement réveillée, ont mis en place une stratégie qui est en train de payer.

Un cadre et une agent de maîtrise à la tête d’un C.S.E qui représente près de 17 000 distributeurs “employés” pouvait poser questions.

N’oubliez pas que ce sont des représentants des employés, largement majoritaires chez Adrexo, qui en ont décidé ainsi. 33 élus employés, 1 élu agent de maitrise, 1 élu cadre, et ce sont les deux élus agent de maitrise et cadre qui dirigé le C.S.E., cherchez l’erreur…

Ces représentants qui se pavanent dans la majorité au C.S.E. vous ont trahis. Et même bien pire…

A la réunion extraordinaire de vendredi dernier, vos représentants ont fait très, très fort !!!

Et si on est d’accord sur le niveau d’incompétence, nous pouvons ête interpelés par le choix inouï qu’ils ont fait.

Après s’être endormis en écoutant un de nos actionnaires qui expliquait des choses confidentielles, ils finirent par se réveiller lorsque le secrétaire du C.S.E., Averell, pour respecter la confidentialité, annonça le vote pour un cabinet d’avocats qui sera censé défendre les intérêts des élus donc dans le sens le plus large, les intérêts des élus censés défendre les vôtres.

D’abord, aucun appel d’offre, aucune comparaison proposée entre différents prestataires.

Loupé !!!

Figurez-vous que les vénérables élus de la C.G.T, du SASD, de F.O., S.U.D, C.F.T.C, C.F.D.T. et sans surprise de la C.F.E.-C.G.C ont d’une même voix désigné un cabinet d’avocats qui défend aussi les intérêts de la direction des entreprises et des cadres (dixit son site internet).

Des employés ? Non, faudra repasser à la prochaine mandature, dans quatre ans….

Il nous aurait apparu opportun de choisir un cabinet qui ne défend que des salariés. Mais ce ne fut pas le choix proposé.

Cerise sur le gâteau, ces élus sans scrupule qui braillent au moment des élections que vous êtes l’unique objet de leurs préoccupations ont par divers ricochets, octroyé une rente de 30 000 euros par an à un cabinet. 120 000 euros en quatre ans juste pour une assistance juridique, cela nous apparait un peu cher.

Quand on sait qu’un distributeur gagne en moyenne 600 euros par mois soit 7 200 euros par an, une assistance juridique qui coute 4 salaires moyen nous apparait disproportionnée.

Il conviendra de juger en fonction du travail accompli et du retour sur investissement. Nous verrons bien.

Vous qui travaillez comme des bêtes et comme vous pouvez avec le matériel que vous avez, n’êtes pas assez biens pour ces élus qui distribuent des dizaines de milliers d’euros à des conseillers pendant que vous…

Y a pas de quoi messieurs les assistants de la direction, ce sont les salariés, les trimards, qui offrent !!!

Régalez-vous !!!

En plus de cette rente de 30 000 euros annuels, plusieurs milliers d’euros seront distribués à ces défenseurs de la direction aux frais entiers de votre C.S.E. !!!!

Elle est pas belle la vie ?

D’ailleurs, encouragée par tant de générosité qui ne vous reviendra jamais, la direction en a profité pour prendre intégralement la main sur l’instance.

En effet, à la fin houleuse de la réunion, puisque devant notre indignation le secrétaire a vite perdu de sa crédibilité et déballa ses incohérences chronique. Sans parler de sa mauvaise foi, il reçu l’aide du président du C.S.E. (le D.R.H.) qui lui conseilla de se pousser plus loin et de laisser faire ceux qui savent.

Il est vrai qu’il est plus facile de faire partie du prochain vol sur Mars que de trouver un cerveau efficient pour l’intérêt des salariés parmi tous les membres du bureau du C.S.E. !

Les élus de la majorité ne sont pas là pour réfléchir mais juste pour lever la main lorsque leur patron le demandera. Pas compliqué comme mission, non ?

Donc la direction, qui valide les magouilles des margoulins, expliqua aux élus aux ordres, que dorénavant c’était elle qui organisera tout. Et qu’il ne faudra pas être en retard à la gamelle.

Le secrétaire dont la seule mission et de protéger les uns et les autres, et de faire acte de présence, ne pipa mot ne sachant pas quoi répliquer à tant de générosité de la part de ses maitres.

Triste constat !

La direction connait la valeur des élus et se doute bien que si des traîtres à la cause des distributeurs leur tendent la perche, elle va la saisir et ne plus la lacher. C’est humain de profiter des aberrations collectives, surtout quand elle a à faire à des pros de l’inertie cérébrale !!!!

Nous sommes tous mal barrés.

Mais nous ne laisserons pas s’installer cette gabegie et chacun devra prendre ses responsabilités envers vous et la justice.

Vous pouvez compter sur nous.

Précision : La C.G.T. nous indique que les élus au CSE n’ont pas respecté les consignes du syndicat et ont donc voté sur des critères personnels. NDLR : le délégué syndical central de la CGT a récemment changé.

Print Friendly, PDF & Email

9 Commentaires

  1. … finalement d’avoir voté n’a servi à rien, on comprend mieux ceux qui ne votent pas …

    Et le hackeur, il a voté ?

    … heureusement les fins limiers sont sur le coup. J’espère que ce ne sont pas nos clients qui se sont rendus compte combien ils sont grugés chaque semaine par les nombreuses publicités non distribuées, les adressés nombreux qui finissent au bac. Pour nous distributeurs nous ne pouvons que malheureusement subir et surtout la fermer sans aucun espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*