Quand les nouveaux complices de chez F.O. rejoingnent les anciens complices de l’ancien secrétaire du C.E. de chez F.O.

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Oui, le titre est un peu compliqué mais pas tant que ça.

En effet, il a été fait dimanche dernier, hier soir (jour du seigneur) une communication à tous les élus du C.S.E., mais aussi parait-il, à de nombreux salariés, par un suppléant C.S.E. de chez F.O. qui tentait d’expliquer que les escrocs d’hier étaient tout aussi légitimes aujourd’hui. Ce qui est illégal par ce canal. Profiter des adresses mail des élus et de certains salariés pour déverser de la propagande syndicale est au delà de ce qui permis par la loi.

Un syndicat qui use de ce stratagème pour alerter les salariés de leur incompétence de la gestion des chèques cadeaux, via la trésorière, est tout simplement un aveu d’incompétence chronique.

Tout un programme.

De fait, rien de nouveau chez le deuxième syndicat de l’entreprise mais le premier pour embrouiller tout le monde en remplaçant les anciens soutiens à l’activité à la place de l’ancien escroc du Comité d’Entreprise.

La vie est belle !!!

Cet olibrius de plus chez F.O. nous expliquait, hier soir, sa nostalgie quant aux agissements de l’ancien secrétaire du C.E. (Leonardio Milone) et de son attachement aux anciennes “traditions” en cours à l’intérieur de l’instance devenue C.S.E. Pourtant le héros du dimanche est suppléant. Ce qui ne pourrait le soustraire d’une intervention intelligente. Mais ce ne fut pas le cas, comme souvent pour cet efficace syndicat propagateur du virus de la bêtise.

Nous y reviendrons plus tard. Le dossier en vaut le coup.

Il faudra que cet élu de sinistre mémoire nous explique, ainsi qu’à la CNIL, comment ce syndicat de deuxième catégorie et complice des escrocs, a pu envoyer des message à des salariés qui n’ont pas sollicité leur communication qui relève de l’escroquerie syndicale.

Chacun fait comme il peut. Selon ses traditions…

Cela veut dire quoi ?

Tout simplement se cacher derrière un disfonctionnement pour adhérer à la décision des actionnaires à prendre les salariés pour des abrutis.

En effet, les actionnaires qui se soucient chaque heure de vos intérêts, nous plaisantons, ont trimballé un secrétaire et une trésorière, plus proche du voyage intellectuel intersidéral sans escale que de la gestion de vos intérêts.

Il aura fallu mettre une pression continue pour que nos artistes, qui pensent “comme avant”, se règlent sur un chemin “honnête”.

Nous parlons là du respect des obligations de l’entreprise de verser le solde de sa subvention afin que les salariés puissent percevoir un chèque cadeau complet en cette fin d’année.

Nous nous sommes bien gardés d’annoncer une victoire sur ce dossier car il y a déjà eu tellement de rebondissements que la mode n’est pas au pari mais à la vérité. Le C.S.E. se déroule le 18 prochain et permettra de lever toute ambiguïté, ou pas !

De plus, les artistes se demandent aujourd’hui comment ça se fait que le prestataire exige que les retours soient gérés par un avoir et ont ajouté cette question à l’ordre du jour du C.S.E. du 18 novembre.

Mais oui, les chéquiers non distribués feront l’objet d’un avoir et ne seront pas détournés, c’est “normal” et personne ne devrait s’en étonner surtout que ce prestataire l’a, maintes fois, expliqué. Il semble que le secrétaire et la trésorière ont “mal compris” lors de leur rencontre avec le prestataire et semblent gênés pour leurs prochaines affaires qui ressemblent aux agissements de l’ancien secrétaire du C.E.

Une filiation en somme.

Les nouveaux vertueux du C.S.E. accompagnés par de nouveaux “sociétaires” non moins vertueux, aimeraient toucher de l’argent sonnant et trébuchant plutôt que des avoirs qui assurent une sécurité à la gestion de cette affaire.

Une nouvelle affaire ? Sûrement !

Quand la majorité donne raison aux complices des anciens escrocs qui agissent encore au C.S.E., on ne peut pas faire basculer la tendance. Sauf en faisant intervenir la justice et en n’oubliant personne !!!

Ce sera fait !

Nous ferons tout pour protéger vos intérêts, même et surtout en présence des “représentants” des syndicats (et ils sont nombreux) qui portent à bout de bras les mêmes pratiques que lors de la dernière mandature.

15 Commentaires

  1. BONOUR , COMMENT CES MAFIOSOS peuvent-ils longer les murs D ADREXO et regarder les autres salaries dans les yeux? J espere que vous avez trainé ce MILONE devant les tribuneaux
    BONNE journee Jean BELLAMY

    • Bonjour,

      Ne vous inquiétez pas la dessus, une procédure est déjà ouverte depuis des mois et l’enquête est en cours.

  2. inammissible! De tels commentaires sont honteux, si il y a une procédure de lancée, on doit être respectueux dans l attente du résultat de celle ci.
    Ancien DSC , je connais les rivalités qui peuvent exister entre organisations syndicales représentatives. Par expérience, ceux qui traitent des représentants du personnel de telle façon, ne sont pas très respectables et ne donnent pas l exemple .

  3. Bonsoir vous vous êtes garder d’annoncer une victoire, cela veut dire que normalement on devrait avoir nos chéquier cadeau de 80 euros comme prévu ?

  4. C est bien lâ peine de faire des grandes annonces et de faire peur aux gens, pour qui recevoir ces chèques est d une valeur inestimable. Je ne vois pas l intérêt de communiquer des choses pour lesquelles vous N êtes pas sur. Vous avez fait lâ meme chose cet ete en disant que nous reprendrions le travail fin aout, ici C est la même chose avec le chomage partiel , alors que ce N est pas le cas, les gens travaillent, les chèques cadeaux, grandes annoncent, tout le monde a peur , on vit déjà dans un climat tendu, stressant, ce N est pas la peine d en rajouter.

    • Bonjour,

      Je pense que vous n’avez pas toutes les informations.

      L’entreprise qui devait régler le montant de la subvention en juillet “aurait” payé aujourd’hui, 17 novembre. Après avoir largement résisté.

      Je ne comprends pas votre indication sur le travail fin août ? Pourquoi n’auriez vous pas repris le travail ?

      60% des salariés distributeurs sont actuellement en chômage partiel, si vous travaillez, c’est une bonne chose, mais sachez que ce n’est pas le cas de tout le monde.

      Toutes les informations qui paraissent sur ce site, sont vérifiées. Le but n’est pas d’inquiéter mais d’informer et cacher ces informations seraient, de notre point de vue, bien plus ennuyeux pour les salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*