Dossier des comptes de l’ancien Comité d’entreprise

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Dans ce dossier que nous suivons toujours et pour lequel nous sommes partie civile, nous vous avions indiqué précédemment que le comité d’entreprise avait acheté 17 téléphones et surtout réglé une facture de formation au vendeur à un tarif exorbitant alors que ce dernier n’est même pas référencé comme organisme de formation.

Nous avons été décrits comme des menteurs qui n’avaient aucune idée de la réalité des faits.

Alors que le prix habituel pour ce type de formation est d’environs 2 000 euros par jour, le prix réglé par le C.E. à ce vendeur lyonnais, pour 2 jours, nous parait pour le moins très éloigné des standards !

Plus de 28 000 euros !

Pour que les choses soient parfaitement claires, et que chacun puisse se faire une idée, nous publions ci-dessous les factures qui ont été réglés par la précédente mandature, alors que Léonardo Milone était le secrétaire du C.E.

Nous avons bien entendu communiqué ces documents au parquet dans le cadre de la procédure en cours.

11 Commentaires

  1. A qui ces téléphones ont-ils été attribués?
    Leur fonction au sein du CE nécessitait-elle un smartphone ? (fonction de téléphone + interner). Un simple téléphone aurait suffit.
    Les abonnements sont bien sur à la charge du CE
    Que sont-ils devenus? C’est la question

    • Les élus concernés avaient sans doute besoin de Smartphone mais ce qui est choquant c’est le prix de la formation pour s’en servir. Si vous avez un smartphone, vous n’avez sûrement pas eu deux jours de formation à 28000 euros pour apprendre à l’allumer .

      • Tout a fait d’accord avec vous sur la formation et sur le prix des smartphone
        C’est honteux!
        Mais maintenant que sont-ils devenus? Le CE les a t’il récupérés?
        Ont ils été réattribués?
        Vous ne répondez pas à ma question. M.CARLE

          • D’accord§ et à quel prix?
            Ces utilisateurs devaient bien avoir déjà des smartphones personnels, et sans hésiter ils se sont tous équipés d’un second, (quels besoins!)
            Ca laisse penseur
            M. CARLE

          • Bonjour,

            80 euros. Pour un second téléphone, c’est nécessaire si l’on veut protéger sa vie privée de son engagement au CE. On peut le comprendre.

            Mais, vous connaissez le prix des smartphone, même de beaux appareils peuvent être trouvés pour moins de 500 euros, les abonnement ne sont pas très chers. On est loin des 40 000 euros.

            Il y a de quoi rester songeur effectivement… On pourrait penser que quelqu’un a perçu une commission sur cette affaire.

  2. d accord la facture oui mais ; ou est son les autres devis, la validation du ou des devis, d autres entreprises; votre enquête montre de failles .
    aussi les prix son libre en France.
    votre démarche peut être valable si le comité a pas effectué d appel a la concurrence, mais si rien ne l’oblige, sur un montant financier, je ne donne pas grande chance a une éventuelle sanction par les tribunaux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*