Edenred (chèques Kadeos), la direction d’Adrexo et Leonardo Milone (secrétaire de l’ancien C.E.) : Le trio “cadeau”

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Nous avons souvent parlé, ici-même, de la magouille initiée par l’ancien secrétaire de feu comité d’entreprise, qui s’est évertué pendant plusieurs années à détourner des chèques cadeaux de fin d’année qui revenaient aux salarié(e)s, c’est à dire à nous tou(te)s.

Nous vous avons contés notre enquête, qui nous avait menée jusqu’au Directeur Commercial France d’Edenred. Nous avons pu, à ce moment là, recueillir ses aveux au téléphone, quant à la livraison d’environ 9000 euros de chèques cadeaux (papier et numériques) à l’adresse personnelle de l’ancien secrétaire Leonardo Milone.

La seule chose dont nous soyons sûrs aujourd’hui, c’est que Leonardo Milone a détourné des chèques cadeaux qui ne lui appartenaient pas…

Bien évidemment, nous avons demandé à la direction quelques explications, puisqu’elle était la Présidente de l’ancien comité d’entreprise.

Vous vous doutez bien que nos dirigeants ne se préoccupent pas plus que ça de cette affaire. Leonardo Milone ne faisant rien de plus que ce que la direction de l’entreprise fait depuis plusieurs années : Voler les salarié(e)s…

Facile !

Pour vous donner un ordre d’idées, notre camarade Philippe Viroulet, Délégué Syndical Central de la C.A.T. se trouve menacé, pour une chose qu’il n’a pas faite et dont il n’est pas responsable, par une procédure de licenciement.

Il est fort probable que la direction, n’ayant pas peur du ridicule, tente l’intimidation jusqu’au bout. Et encore, il n’a rien volé !!!

A-HU-RIS-SANT !!!

Pendant ce temps-là, Leonardo Milone, qui a volé des chèques cadeaux depuis des années, bénéficie de la bienveillance de cette même direction.

Un exemple flagrant : Cet escroc, qui aurait dû reprendre le travail suite à sa non élection au bureau du nouveau C.S.E., se permet d’échapper à ce que tout(e) salarié(e) de l’entreprise est en devoir de faire, participer à l’effort de “guerre” qui nous permettra de nous sortir de l’ornière où les actionnaires nous ont précipités.

Non, Leonardo Milone ne travaille pas et le fait bruyamment savoir, sous l’œil protecteur de la direction complice. Il vole et se trouve payé à ne rien faire.

Oué, oué…

Vous saisissez le malaise et la différence de traitement. Tu magouilles, on te protège. Tu dis la vérité, tu dégages. Voilà comment les choses se passent chez Adrexo !

Et Edenred dans tout ça ?

Et bien, c’est une entreprise cotée en bourse, qui a pignon sur rue et elle couvre également le champion de la magouille en tout genre. C’est très bon pour son image… Et pour la pérennité de sa collaboration avec le nouveau C.S.E., non ?

Edenred refuse de donner des informations demandées par des élus de l’ancien comité d’entreprise et du nouveau C.S.E. Tant pis pour cette société, dont les valeurs ne tournent pas autour de l’honnêteté, qui s’est perdue et à quitter l’orbite prévu depuis longtemps.

Toutes ces personnes “vertueuses” se retrouveront, à un moment ou à un autre, au même endroit : Au tribunal !

11 Commentaires

  1. C’est honteux ça vous dégoute d’etre sérieux et honete. Bonjour la magouille!!!!!

  2. bonjour mesdames monsieur nos responsables syndicaux avec tout le respect que j/ai pour vous j/aimerai que vous parliez de choses qui nous concerne nous les salaries et que vous portiez aupres de nos dirigeant de veritables revendications comme par exemple l/augmentation des salaires . un 13 eme mois . une prime d/interessement .une paire de chaussure de marche et un bon pour le remplacement de pneu neuf qui son a notre charge je viens d/une grande entreprise je suis retraite et je peux vous dire que que ce genre d/avantage exite merci pour le travaille que vous faites .

    • Bonjour,

      Nous aurons bientôt la possibilité de le faire dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

      Comme l’année dernière, nous ferons état des revendications présentées par la C.A.T.

      Nous attendons ce rendez vous pour septembre prochain.

      • bonjour mesdames monsieur nos responsables syndicaux avec tout le respect que j/ai pour vous j/aimerai que vous parliez de choses qui nous concerne nous les salaries et que vous portiez aupres de nos dirigeant de veritables revendications comme par exemple l/augmentation des salaires . un 13 eme mois . une prime d/interessement .une paire de chaussure de marche et un bon pour le remplacement de pneu neuf qui son a notre charge je viens d/une grande entreprise je suis retraite et je peux vous dire que que ce genre d/avantage exite merci pour le travaille que vous faites .

      • merci pour votre professionnalisme d/avoir pris en compte mes revendications et d/y avoir repondu

  3. Ces revendications la ont été déjà réclamées depuis bien des années par tous syndicats confondus

  4. Bonjour, oui c’est toujours les bonnes personnes qui dégage sa c’est clair, c’est vraiment dommage.
    Au niveau des chiffres d’affaires de l’entreprise on devait en savoir plus d’ailleurs, pour nous salariés savoir si l’entreprise va bien ou si on a des risques de perdre nos emplois.,ect…
    Merci à vous.

    • Bonjour,

      Il est difficile de communiquer des chiffres précis sans mettre en danger l’entreprise qui a des conçurent mais l’entreprise demeure en grande difficulté.

Les commentaires sont fermés.