Donnant, donnant !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Distributeurs, Distributrices, vous êtes en vacances ?

Malgré une activité estivale traditionnellement basse, des clients continues à distribuer des catalogues sur vos secteurs habituels.

Il faut donc vous remplacer.

Vos collègues qui sont déjà partis ou qui profiteront des congés plus tard, vont être sollicités pour couvrir des territoires inhabituels.

Obligation ou non ?

Nous l’avons régulièrement rappelé, un secteur de distribution n’est pas la propriété du distributeur habituel et votre manager peut, sous certaines conditions, vous attribuer un autre secteur.

Le principe est simple, comme pour tous les contrats de travail, l’employé fournit sa force de travail en échange d’un salaire.

L’employeur doit fournir un travail qui correspond à ce qui est prévu au contrat.

Votre responsable vous doit donc au moins le nombre d’heures prévues et vous ne pouvez vous y opposer.

Dans l’entreprise, les contrats sont modulés et annualisés, ce qui veut dire que l’engagement de l’employeur peut varier chaque mois de 33% en plus ou en moins de ce qui est prévu, charge à lui de compenser plus tard dans l’année.

Prenons quelques exemples :

Vous avez un contrat de 10 heures hebdomadaires soir 43,33 heures par mois, l’entreprise doit vous faire travailler à minima 29 heures sur la période d’activité mensuelle.

L’entreprise doit « favoriser » la fidélisation d’un secteur habituel mais peut aussi vous proposer du travail ailleurs, dans le respect d’une distance (payée) inférieure à 30 kilomètres.

Si elle ne peut le faire, elle devra vous garantir un salaire au moins équivalent à 75% de votre base contractuelle, même si vous ne travaillez pas du tout.

De même, elle ne peut vous imposer plus de 33% d’activité en plus que votre contrat sans votre accord, soit, pour notre exemple d’un contrat de 43,33 heures par mois, 57,62 heures sur le mois.

Il faut prendre en considération le mois d’activité (a cheval sur 2 mois) et non le mois civil du 1er au 30. D’autre part, les taux se calculent au mois et non à la semaine.

Beaucoup de salariés nous demandent s’ils doivent accepter tous les remplacements proposés.

La réponse est non. Ceux qui souhaitent travailler plus en cette période peuvent évidemment le faire, mais ceux qui souhaitent ne pas dépasser les limites évoquées ci-dessus sont parfaitement en droit de le faire.

Vous êtes nombreux à nous faire observer que le traitement dont vous faite l’objet toute l’année ne vous encourage pas à faire des efforts quand la main d’œuvre manque et particulièrement en cette période de vacances.

Il est tout a fait légitime de votre part de ne pas vouloir rendre service alors que vous avez eu du mal à obtenir un paiement normal de vos heures de travail ou, pire, que la badgeuse vous ait réservé quelques “écrétages” qui vous laissent avec des heures non payées et ainsi dissimulées.

Si en plus, votre responsable vous a laissé croire qu’il n’y pouvait rien alors pourquoi iriez vous faire un effort ?

Donnant, donnant.

Au contraire, pourquoi rendre service alors qu’on a été méprisé toute l’année.

Heureusement, la situation n’est pas uniforme sur toutes les agences et certains managers connaissent et anticipent ces difficultés par une gestion honnête et conforme à la législation toute l’année.

L’accroissement d’activité

Pour passer des périodes particulières, la convention collective prévoit la possibilité de déroger à la règle des 33% en rédigeant une feuille de route liée à un accroissement d’activité ou à un remplacement.

Dans le dernier cas, nécessaire en été, le responsable devra cocher une case qui décrochera le temps de la mission, du compteur de modulation mais viendra majorer immédiatement le salaire de 12,5%.

Ces heures dites de “prestations additionnelles” apparaîtront ensuite sur votre bulletin sur une ligne isolée en dessous de la ligne “salaire”.

Et surtout, n’oubliez pas de bien utiliser vos badgeuses, elles sont la plupart du temps, la garantie d’un temps de distribution payé au temps réel.

Si toutefois, un problème indépendant de votre volonté vient contrarier la mesure du temps, n’hésitez pas à nous en faire part afin que nous puissions vous guider pour obtenir une juste rémunération mais également éviter, si possible, qu’un problème similaire vienne contrarier la mesure du temps de travail.

Print Friendly, PDF & Email

9 Commentaires

  1. Pour nous dans le 60 secteur de Compiègne. Pas de choix obligation de prendre 15 jours de congés. Et moi qui voulait les prendre en Février, car c’est le mois plus calme. Cordialement.

  2. Bonjour,
    Concernant la prise des congés, l’employeur peut-il imposer ces 15 jours de congés telle ou telle semaine ??
    Pour ma part, j’avais initialement posé des congés en mars dernier mais en raison de la crise sanitaire ceux-ci m’ont été accordés pour début Août. Ce n’est que le restant des congés de l’an dernier; par je me demande quand les congés de cette année me seront accordés et à quelle période; chaque fois que l’on veut poser des congés, les responsables ne les accordent pas forcément or c’est un droit. A t’on le droit de ne donner les congés qu’aux salariés qui ont fait des remplacements ?

    • Bonjour, l’employeur ne peut imposer ses congés que si l’entreprise ferme ou l’établissement ferme.

      Sinon, les congés sont pris d’un commun accord.

      Il fait donc toujours avoir l’accord de l’Employeur mais il existe aussi des règles qui imposent un ordre de départ en congés qui tient compte des particularités de chacun (enfants scolarisés, congés du conjoints,…).

      Mais réserver les congés à ceux qui ont acceptés de prendre des remplacements est tout à fait illégal.

  3. Bonjour j’ai entendu macron qui disait que il pourrait être demander à certains salariés de baisser leur salaire le temps que l’entreprise redémarre bien , j’espère que nous a adrexo ils vont pas nous demander de baisser notre salaires surtout que adrexo va pas très bien , car avec le peut qu’on gagnent déjà actuellement si ont devait baisser nos salaires sa serait travailler presque gratuitement

  4. Bonjour,
    je travail 7 heurs par semaine, et ma disponibilité c’est le lundi distribution, temps max fixér par eux, non autoriser a dépasser,je ne peut pas couvrir tout mon secteur, temps moyen TM 3h45’…en réalité il me faut 4h30′ minimum, mon secteur na jamais étais vérifier,malgrée plusieurs demande de ma part, on ma demander de faire un autre secteur en plus, mais pour distribuer que le courrier,j’ai refuser, quand je suis en congé mon secteur on ne distribue pas la pub, je peut vérifier vu que j’habite le village qui est mon secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*