L’histrion hystérique cherche des excuses à ses insuffisances

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le secrétaire du C.E., que nous appellerons Totoche ou le voleur de chèques cadeaux (entre autres), qui n’a pas vu une boite à lettres de près depuis bien longtemps, semble s’étonner de ne rien savoir… Bon rien de neuf…

Ancien vendeur de pyjamas de sport de médiocre qualité et qui a fait faillite, il a toujours été très éloigné du travail chez Adrexo.

Après avoir pris le bouillon, et s’être réfugié chez Adrexo, le voleur de chèques cadeaux, pardon le secrétaire du C.E. s’est trouvé, en cette période de confinement, une nouvelle marotte qui s’est substituée (provisoirement) à l’arnaque en tout genre…

Pour lui, la C.A.T. vous informe trop, trop vite et il a du mal à suivre apparemment…

Il apprend des choses sur notre site. Enfin ce qu’il en comprend, ce n’est pas simple et il lui faut beaucoup de temps !

Il considère outrageant que ces informations ne lui soient pas données avant tout le monde.

Nous recevons donc des mails de sa part, dans un français de cours élémentaire première année approximatif, qui traduisent une irritation palpable.

Alain Brousse, le Directeur Général, et Samuel Dewitte, le D.R.H., seraient les taupes qui fourniraient des informations en douce à la C.A.T.

Et la marmotte… elle…

Depuis la fameuse histoire de Kim Philby, agent double anglais à la solde des soviétiques, dans les années d’après guerre (39-45), cela ne s’était jamais vu..! Les services de contre-espionnage sont sur les dents. La marine française croise au large de Marseille pour éviter que les belligérants se sauvent pour se réfugier à la nage en terre étrangère, pendant que l’armée bloque les frontières terrestres.

Sachant que ces informations sont diffusées par divers canaux puis quelques heures plus tard au réseau, on peut se poser la question sur l’intérêt de nos pseudos-informateurs, qui, c’est vrai, n’ont sans doute que ca à faire en ce moment, de nous donner des informations “capitales” déjà q.. Mais bon !

Nous critiquons souvent la manière dont est gérée l’entreprise, mais il faut reconnaître que la période est sans doute agitée, aussi, du coté de la direction et ça ne fait pas vraiment ses “affaires”.

Une simple veille attentive du milieu de la distribution suffit à avoir de bonnes informations que nous vérifions et que nous portons à la connaissance des salariés.

Alors qu’il s’agitait au bout du fil de son téléphone, à 42 000 euros, hier matin, excité comme un roumain au salon du pare brise, il n’a pas perçu que notre secrétaire général était bien à la réunion téléphonique et s’en est ému immédiatement dans un mail général.

Il n’était pas là… Sacrilège ! S’il n’était pas la, c’est qu’il savait, à l’avance, ce qui allait se dire… Voire plus si affinité !

Bien sur…

Mais bon, il était là…

Quand ça veut pas…

Il ne dit rien sur les absences successives du représentant de la CFDT, non remplacé… mais là, pas de problème !

Il n’en dit pas d’avantage sur son bilan, long comme le coup d’une girafe, de voleur à la tête du Comité d’Entreprise.

Car mis à part l’avoir déposé dans son ancienne vie d’entrepreneur bidon, coté bilan, les salariés peuvent voir, chaque jour, tout le bénéfice qu’ils peuvent tirer du C.E. !!! A part pour lui, soyons précis.

Réductions : NON, remises : NON, des prix pour les vacances : NON, des avantages : NON… NADA !

Des années de mandat composées d’actions dans le vent, avec du vent sur du vent pour ce qui concerne les avantages pour les salariés. N’oubliant pas, néanmoins, de s’en mettre plein les poches avec l’aide de quelques complices…

Un vrai moulin !

En revanche sur les repas avec les copains, c’est une légende !

Ses camarades l’appellent mi-long/mi-large, tellement il a bon appétit.

Toujours en digestion, comme les pandas !

Droit comme un d, il a tout de même réussit à brasser de l’air pendant 8 ans et voudrait bien s’agiter encore quelques années, histoire de voler encore un peu d’argent des salariés.

Mais voila, les affaires sortent…

Pas assez vite… c’est vrai, mais sortent. Quelques protections internes à la direction générale ralentissent la justice, mais nous sommes très optimistes. D’ailleurs, comment pourrait il en être autrement, les preuves sont accablantes et les complicités éclatantes.

Droit comme un d ?

Oui, un i avec du bide.

Aujourd’hui, c’est sans aucune hésitation, après la liquidation de son activité passée, qu’il vient expliquer comment il faut gérer la boîte ! Quel guignol !

C’est à mourir de rire… non ?

L’histrion hystérique reste le roi du ridicule et de l’arnaque.

5 Commentaires

  1. Bonsoir , en tant que distributeur a adrexo j’aimerais bien avoir les avantage comme les autre boîte ont ( petit prix pour place nigloland, petit prix place cinéma, etc ) car adrexo et quand même une très grosse boîte et ont a aucun avantage comme sa sur le site beneficio les offres ne valent pas le coup et il n’y a pas les parc d’attraction comme nigloland etc , je connais des plus petite boîte que adrexo et eux les proposent, j’espère vraiment que c’est la CAT qui va être élu au CSE et que vous nous mettrais c’est offres

  2. Bonjour, ce que je trouve déplorable c’est que la société ne communique pas directement avec les employés que nous sommes, peut-être ne sommes nous pas assez intéressants pour eux ? Petit rappel si pas de distributeur pas d’argent qui rentre enfin pour dire (pas de bras, pas de chocolat) pour en revenir la communication c’est la base d’une société,quand il s’agit de dire par des lettres remise avec nos fiches de paie que nous allons être payé en plusieurs fois la sa communique, par contre pour nous dire comment l’avenir va ce profiler pour les 17000 distributeurs là y a plus personne.

  3. Bonjour c’est bien de lire un peu de littérature pendant d le confinement. Mais chez adrexo on a pas besoin de poésie, de critique ou de faire de la politique pour travailler il faut des actions. Si vous savez que le secrétaire de la CE est un voleur depuis 8 ans pourquoi vous ne l’avez dénoncé ? Je ne vous connais pas, lui non plus mais je pense que Vous etes alors complices. Merci de publier
    Taoufik centre grenoble

    • Bonjour,

      Si vous avez suivi les différents articles depuis presque deux ans à ce sujet, vous devez savoir que des procédures judiciaires sont en cours sur les différents sujets évoqués (entrave au fonctionnement du C.E. au pénal, jugement favorable en première instance devant le TGI d’Aix en Provence au sujet de l’accès aux comptes du C.E., plainte pénale au sujet des chèques cadeaux du C.E. actuellement en traitement, etc…).

      Nos écrits sont donc le reflet de nos actions judiciaires qui, malheureusement, ne vont pas aussi vite que nous le voudrions, mais c’est souvent le problème de la justice qui est lente et nous n’y pouvons rien.

      Le secrétaire du C.E. nous connait bien et il est tout à fait informé de tout cela, il a d’ailleurs tenté de nous attaquer en diffamation, engageant des milliers d’euros du C.E. pour cela, avant de se désister, faute d’avoir le moindre fait à nous reprocher.

      C’est donc précisément pour ne pas être complice que nous menons ces procédures.

      Chez Adrexo, compte tenu de la situation, nous avons besoin d’un vrai C.E. et demain, un vrai C.S.E. et pas une institution menée par la direction et corrompue. C’est tout le sens de nos démarches.

      Nous vous invitons à reprendre la lecture de nos différents articles la dessus, vous verrez, c’est édifiant !

      Bonne journée, Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.