Coronavirus : évolution de la situation

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Après la fermeture des commerces non indispensables, l’inquiétude des salariés d’Adrexo ne fait que s’amplifier, même si nous ne sommes pas directement concernés par une fermeture d’entreprise pour le moment.

Nous sommes inquiets et notre travail en extérieur génère aussi des inquiétudes légitimes.

Une organisation syndicale, avec qui nous savons ne jamais être déçus, en rajoutait hier avec un écrit totalement déconnecté de la réalité prônant le droit de retrait. On est en période électorale et il faut bien tenter d’exister surtout quand les urnes en ont décidé autrement.

D’autres ajoutent ce matin un déferlement de néant, s’agitant juste pour tenter de gagner quelques suffrages aux élections. C’est pitoyable.

En ces temps troublés, le minimum est d’avoir, sur ce sujet, un comportement disgne.

Soyons sérieux :

Toucher des portes d’entrée, croiser des habitants, le travail présente des contraintes et les mesures prises samedi par le gouvernement sont particulièrement anxiogènes.

Pourtant, c’est le risque de proximité des personnes qui est évité par les dernières mesures et les employés ne sont pas astreints à rester chez eux.

Les usines, la production, les services postaux, et bien d’autres, vont continuer à fonctionner. Actuellement, rien n’indique que des mesures de confinements viendront entraver la libre circulation.

Nous rappelons qu’il faut surtout se prémunir pour éviter de contaminer les personnes les plus fragiles.

Pour Adrexo et Adrexo productions, il est déjà possible de ne pas travailler en cas de nécessité de garde d’enfant au domicile.

Nous mettons à votre disposition un formulaire de déclaration sur l’honneur pour faire la démarche auprès de votre direction.

Mais, au delà de l’inquiétude liée à notre santé, il va rapidement se poser le problème de la nécessité de distribuer des documents pour des commerces qui sont fermés.

Il est certain que des clients vont annuler des opérations.

Pour les commerces alimentaires, le moment n’est pas non plus aux promotions pour attirer des clients. Les rayons sont dévalisés et les clients ne cherchent pas la bonne affaire en ces temps troublés.

Nous nous acheminons donc probablement vers un arrêt de l’activité de distribution publicitaire.

A notre avis, l’entreprise n’ayant pas à faire à des clients totalement fermés et les salariés de l’entreprise n’étant pas en incapacité de travailler mais juste en manque de documents et d’autre part, avec des contrats modulés sur l’année, il n’est pas certain qu’elle soit éligible au dispositif (c’est en tout cas certain pour les cadres si l’entreprise ne ferme pas totalement).

il est probable que l’entreprise demande des mesures de chômage partiel, mais il n’est pas certain qu’elle puisse en disposer.

Dans l’état actuel des choses, chômage partiel ou pas, la situation pourrait donc poser des problèmes économiques à l’entreprise dont tout le monde sait qu’elle n’est déjà pas en bonne santé.

Il y aurait des salaires à verser et pas de factures à émettre.

Même en cas de chômage partiel, les entreprises ont d’autres frais à payer, comme les loyers par exemple.

Le volet santé est primordial mais le volet économique a son importance et nous aurons probablement des décisions à vous annoncer dans les prochains jours.

C’est pourquoi nous appelons, dans la mesure du possible, à maintenir votre activité de distribution cette semaine, puisque vous êtes pour la plupart en possession des documents et qu’il n’est pas nécessaire de vous rendre aux centres Adrexo.

Pour se faire, protégez-vous avec un lavage régulier des mains, notamment pendant votre distribution (Savon ou gel).

Ne rajoutons pas des difficultés économiques à une situation déjà critique, tant que l’entreprise n’a pas donné d’autres consignes.

Il existe encore des clients qui ont besoin de nous.

Dans la majorité des zones, les prospectus sont déjà en possession des distributeurs et seront distribués normalement dès lundi.

Des gants et du gel sont déjà disponibles dans certaines agences, puisque certains roc s’étaient déjà organisés pour en disposer ou en disposer à longueur d’année.

Pas besoin de virus pour avoir une habitude responsable et des mesures de prévention d’hygiène.

Une pièce permettant un lavage des mains avec du savon et des essuie-mains jetables est nécessaire en permanence et pas juste en période de crise sanitaire !

Depuis 15 jours, des roc fréquentant un forum communs avaient engagé un plan interne, pour éviter le confinement et les contacts rapprochés. Ils ont également affiché et distribué des consignes de protection.

C’est pour la semaine suivante que les problèmes vont véritablement se poser tant d’un point de vue sanitaire, que d’un point de vue économique.

Nous vous tenons informés en temps réel !

Print Friendly, PDF & Email

14 Commentaires

  1. question, que se passera-t-il si un confinement total est prononcé comme en Italie?
    ce scénario à l’italienne semblant de plus en plus probable.

    • Bonjour,

      L’activité de distribution s’arrêtera comme les autres activités sans que nous sachions comment les salariés seront traités au niveau salaire.

      Il faut attendre pour aviser le cas échéant.

  2. Bonjour. Apparemment, on se dirige vers un confinement total. Ma question : Entre la santé économique de l’entreprise qui est déjà frappé par le coronactionnaire et la santé de ses salariés, quel est le plus important ? Vous dites, allez y, distribuez, protégez vous… Et puis vous mentionner dans un autre article que la distribution de prospectus va être suspendu, voire supprimé en raison de la fermeture de certains commerces et pour des raisons sanitaires. Stop ou encore comme vous le dites ? Dans quelques heures ce sera surement un STOP pour une quinzaine de jours.

    • Bonjour,

      La santé des salariés est bien entendu la priorité.

      Pour le moment, en l’état actuel des choses, rien n’indique que nous serons contraints de rester confinés. Nous aurons des informations sur la suite dans les prochaines heures et nous ne manquerons pas de vous informer.

  3. Bonjour,
    Vous parlez beaucoup des distributeurs prospectus, mais qu’en sera-t-il pour les distributeurs colis?

    • Pour les colis, pour le moment, pas de changement.

      Il faut attendre les instructions de l’entreprise et de l’état.

  4. Bonjour. Suite au passage niveau 4 à partir de demain. Est-ce on le saura pour voir si on doit passer ou pas les Vendredis pour y aller au dépôt de Compiègne. Car vu que nous devons être confiné dans notre commune. Donc impossible d’y sortir sous peine d’amende de 135€.Cordialement.

    • Le niveau 4, c’est retour à la normale.

      Donc le niveau 3, pour le moment, c’est déjà pas mal.

      Pour le moment attendons les annonces à venir. Dans l’immédiat, pas de soucis.

  5. Bonjour

    Pour la distribution j’ai dans ma voiture un flacon de savon liquide et une bouteille d’eau,(à défaut de gel hydroalcoolique totalement introuvable) ce qui me permets de me laver les mains toutes les 1 ou 2 heures pendant ma distribution, en 2 heures de temps combien de boites aux lettres touchées, et combien de poignées de porte pour accéder aux immeubles ?
    Faites comme moi, laver vous les mains, car en distribuant c’est incroyable la quantité de choses qu’on touche ?! …. en plus c’est vivement recommandé par les autorités

  6. Attendons l’annonce du Président de la République mais à priori ce serait confinement total à partir de mercredi et couvre feu à 18 h. Décret à paraitre mardi au journal officiel. Reste plus qu’à attendre la confirmation de ces mesures et savoir si elles seront applicables à l’ensemble du territoire.

  7. Faites comme moi:mettez des gants de chirurgie pour distribuer.

  8. Bonjour tout d’abord merci de nous tenir au courant car sans vous on aurez aucune information.
    Tout d’abord faire la livraison c’est bien mais la faire avec des pubs dont les magasins pour certain sont déjà fermé bof même si les clients ont payé ensuite prendre des précautions avec quoi on ne trouve pas de gel hydroalcoolique nul part, nous n’avons pas accès à des masques non plus, ni de gant.
    Je suis la première à faire se qu’on me demande, et je ne pense pas être une employé à problème mais là ayant aussi des enfants. Est ce que ça vaux le coup aujourd’hui et demain de prendre des risques pour nous et pour les autres?
    Je pense que le mieux pour tous serait que la société officialise l’arret à partir de midi de la distribution.

    • Bonjour,

      L’article publié ce matin sur le site devrait vous donner des réponses.

  9. POUR INFORMATION- Bonjour ce matin midi nous avons du arrêter la distribution jusqu’à nouvelle ordre
    ainsi que semaine 13 et 14

Les commentaires sont fermés.