Les ambitions de la C.A.T. sur le plan de la rémunération (suite)

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les élections sont en cours et vous aurez à élire bientôt vos représentants.

Nos engagements sont clairs et nous diffuserons chaque jour, quelques articles sur nos projets et nos ambitions.

Le temps de travail : INTRA et INTER UG

Nous vous proposons de définir exactement les termes INTRA et INTER UG

Commençons d’abord par la définition d’une unité géographique (UG).

Ce sont les secteurs qui vont sont confiées, et les plans qui les définissent permettent de préciser exactement le territoire géographique concerné.

Dans la suite de l’article nous utiliserons indifféremment UG ou secteur, c’est la même chose. Dans les agences et sur le terrain le terme secteur est le plus utilisé, dans les services internes, (marketing, informatique,  …..) le terme UG est utilisé.

INTRA UG

Ils définissent les kilomètres parcourus au sein d’une unité géographique (UG). Le temps n’est pas compté puisque c’est la badgeuse qui remplit ce rôle. La badgeuse est calée sur ces UG, son rôle donc au-delà de la mesure du temps est aussi de signaler à chaque fois que vous sortez du secteur (Anomalies de badgeage recensée dans le document « Etat récapitulatif de distribution ».

INTER UG

Ce sont les kilomètres que vous parcourez pour aller d’un secteur à l’autre, pour les rechargements et pour aller de chez vous (c’est devenu un lieu de stockage Adrexo puisque vous y faites les préparations et que les prospectus y sont stockés)

Dans ces définitions nous constatons qu’il y a un écart entre la réalité des kilomètres parcourus et le temps passé et le mode de calcul d’Adrexo.

Bien entendu la seule approche qui vaille c’est celle du Code du travail, et non pas l’interprétation faites par ADREXO.

Exemple :

ADREXO explique que le parcours entre son domicile et son secteur n’est pas du temps de travail, cela correspond au parcours qu’un salarié ferait pour aller sur son lieu de travail donc on ne paye pas !!

Ce que dit la loi :

Le lieu de travail est le dépôt ou l’agence et le premier parcours pour aller charger du domicile à l’agence ou au dépôt correspond bien a la définition du parcours qu’un salarié doit faire pour aller à son travail.

Mais ensuite tous les autres parcours, alors que votre voiture est chargée ou en cours de rechargement, ou entre deux secteurs sont de l’ordre du travail effectif.

Pendant ces parcours vous vous consacrez uniquement à votre activité sans pouvoir faire autre chose, nous sommes là dans la définition exacte du travail effectif.

13 Commentaires

  1. Le temps de l’esclavage est revenu, et on dit que nous sommes dans un pays démocratique, et d’égalité. Tous les moyens sont bon pour nous faire travailler à l’œil.

  2. On n’a du mal à comprendre cela. Normalement quand un salarié va chercher ses pubs, ceci devrait être considéré dans son temps de travail en kilométrage. Vu que moi je fais presque 60 bornes aller/retour. En fin de semaine Et que je suis payer qu’à partir du jour de ma distribution. Qui se fait en début de l’autre semaine.

    • Bonjour,

      Les dispositions légales indiquent que l’aller sur le lieu de travail n’est pas à la charge de l’entreprise.

      Le retour est rémunéré en temps et en kilomètres sur la ligne “trajet centre/domicile” de la feuille de route.

      Le problème que nous dénonçons réside surtout dans le trajet domicile/secteur qui n’est pas pris en compte.

  3. Bonjour
    De mon point de vue, la revalorisation salariale passe par une reconnaissance ou considération professionnelle comme étant un travail qualifié ?!
    Je sais ça peut paraître étrange, mais si nous suivions des stages de perfectionnement, si nous avions une formation de base de secourisme du travail incluse, peut-être que nous pourrions faire reconnaître et évaluer notre profession vers des indices supérieurs, un peu comme dans le domaine industriel, vous avez le manœuvre puis l’ouvrier P1, P2 …etc.
    Ma question semble bizarre, mais je pense que c’est là dessus qu’il faudrait agir !

    Je ne connais pas de profession qui stagne, bien au contraire il y a toujours une possibilité d’évolution.

    • Vous avez tout à fait raison, la formation est un élément essentiel pour professionnaliser nos métiers.

      C’est aussi un moyen de réduire le turn over et de pouvoir avoir des salariés qui restent sur ces postes plus longtemps.

  4. Il serai normal que le document ETAT RECAPITULATIF DE DISTRIBUTION soit systematiquement remis au distributeur QUAND vous le demandez jamais il ne vous il ne vous est fourni ou il y a toujours une bonne excuse pour le voir plus tard( pas le temps, il est trop tard, ….) ET (je tiens une comptabite tres precise depuis un an )et je m aperçois qu il y a une montagne de MINUTES qui disparaissent entre les temps badges et les temps payes??……..
    Bonne journee Jean BELLAMY

  5. Si le temps pour se rendre au dépôt n’est pas payé c’est normal ce qui le devient moins c’est qu’en socissonant les feuilles de route on multiplie les parcours non payés
    De même le temps de préparation est réduit avec ce procédé

    • Le temps pour aller du domicile au secteur n’est pas rémunéré, et il est clair que les distances rémunérés sont inférieures à la réalité.

      Ceci à une incidence sur les indemnités kilométriques.

      • Comme vous le dites, le temps de trajet domicile – travail n’est pas rémunéré, le Code du Travail ou la Convention Collective ne le prévoit pas.
        en contre partie, si sur le trajet domicile – travail vous avez un accident, le régime général de la CPAM prend en compte votre accident, et vous êtes considéré comme ayant eu un accident de trajet, dédommagé je crois à 100% comme un accident de travail !

        Encore une belle bizarrerie de nos lois françaises sur le travail !!!

        • Bonjour,

          Oui l’accident de trajet est considéré comme un accident du travail au niveau prise en charge. Même si le temps passé n’est pas payé !

  6. Oui c considère en accident de travail mais dans temps bien défini du travail au domicile et vis vers ça

  7. LA DERNIERE DE CE SOIRE( il y a 30mn ) IL faudra dorenavant PRENDRE RDV POUR ALLER CHERCHER SA DOTATION le vendredi matin . RDV accorde en fonction des performances des distributeurs “RIDICULE” a croire que nos dirigeants ont un contrat avec l ecole de la CONNERIE pour aller chercher leurs TETES PENSANTES……
    QU EN PENSEZ VOUS?
    Bonne soiree Jean BELLAMY

    • Bonjour,

      C’est sans doute une initiative locale car ce n’est pas une règle nationale.

      Certains centres importants sont obligés de fixer des rendez-vous pour canaliser les flux mais toout cela se passe généralement dans de bonnes conditions et en bonne intelligence.

Les commentaires sont fermés.