Comité d’entreprise : Les « bronzés » en promenade à Collioure et la direction d’Adrexo convoquée à la gendarmerie d’Aix-en-Provence

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Bénéficiant d’une prolongation des mandats jusqu’au second tour des prochaines élections professionnelles chez Adrexo, les élus, amis des « vertueux » secrétaire et trésorier du comité d’entreprise, se sont retrouvés dans leur région favorite. Nous voulons parler de la Catalogne Française.

Les fidèles lectrices et lecteurs de ce site connaissent maintenant parfaitement ces lieux, qui semblent faire frémir les élus au plus profond de leur âme. C’est rien de le dire…

Ce nouveau séjour qui, initialement, n’était pas prévu, a donné l’occasion à tout ce « beau monde » d’échapper au quotidien angoissant que vivent les salarié(e)s de l’entreprise…

Non, en vrai ils s’en foutent de votre sort. Au lieu de s’inquiéter pour vous, ils s’en sont payés une bonne tranche. Tout bêtement !

Pas mieux qu’un (timide) bain de soleil, sur la sympathique plage caillouteuse de Collioure, pour afficher leur mépris de première classe…

Lors de la traditionnelle réunion préparatoire du C.E. où des élus, comme chaque mois, font le voyage, un des leurs a fait le voyage de la région parisienne jusqu’à la frontière espagnole, pour expliquer qu’ils n’avaient aucune question à poser !!! Il est fréquent que la réunion ne dure d’ailleurs que quelques dizaines de minutes…chrono. Enormissime !!!

Non cher(e)s ami(e)s, ces élus n’avouent aucune honte ni explications tangibles sur le but de ces déplacements lointains !

Pour notre part, nous nous autorisons à penser que le séjour agrémenté de quelques centaines d’euros de frais de déplacement, motivent ces élus peu scrupuleux.

Oui, la chair est faible et la bonne conscience absente…

Pendant que les bronzés passaient, en toute quiétude, leurs deux jours de repos et de déplacement, sur la côte-est de l’arc Méditerranéen, la direction d’Adrexo était convoquée à la gendarmerie d’Aix-en-Provence. Elle a, sûrement, dû répondre à quelques questions sur le fonctionnement un “peu” particulier de notre comité d’entreprise.

Nous devrions plutôt dire : Le fonctionnement particulier impulsé par Leonardo Milone (F.O.), le secrétaire du C.E., aidé en cela par Jacques Comets (C.F.E-C.G.C), trésorier sans vergogne et très généreux (surtout pour son compte bancaire) de notre comité d’entreprise…

Alors même si nous ne savons pas ce qu’a répondu la direction, nous pouvons affirmer que plusieurs sujets « sensibles » ont été abordés.

Cette affaire concerne les différentes irrégularités (un doux euphémisme) que nous avons constatées depuis plusieurs mois. La liste est longue…

Si les gendarmes ont pris les choses en main, c’est que le jeu (judiciaire) en vaut la chandelle.

Pour notre part, nous enquêtons depuis plusieurs mois et, à part ce que nous savions déjà, nos découvertes prouvent que nous ne sommes pas au bout de nos mauvaises surprises. Le secrétaire et le trésorier non plus…

Les langues se délient et pas qu’au niveau des élus. Des personnes extérieures à l’entreprise, qui ont été en contact avec les deux « carambouilleurs » du C.E., parlent (beaucoup) également !

La peur du scandale ? Probable…

Quoi qu’il en soit, la direction d’Adrexo pourrait se retrouver coincée entre les représentants de la loi et ceux qui ne la respectent pas.

Nous pensons sincèrement qu’elle fera le bon choix. Celui de la transparence et de la vérité.

Nous rappelons que la direction est, aussi, responsable des éventuels magouilles ou abus de confiance au sein du comité d’entreprise qu’elle préside.

Cette affaire prouve bien que deux mondes se distinguent au sein de l’entreprise.

Un monde qui est celui des salariés qui triment comme des bêtes et un autre, celui de certains élus qui profitent des avantages, en échange d’une complicité sans faille à l’endroit du secrétaire et du trésorier.

La justice avance sans état d’âme. Même si quelques élus s’amusent sous le doux soleil de la Catalogne, drapés dans le mépris et l’aveuglement.

Dans les jours qui viennent, nous espérons que la direction s’expliquera sur cette convocation et éclaircira la situation en présence des représentants des salariés.

Laissons là (pour le moment) ces guignols afin de continuer la vraie lutte, la défense de vos droits et de vos intérêts.

Pour le reste ? Nous vous faisons entièrement confiance pour éviter de revoir ces élus siéger au prochain C.S.E.. Dans l’intérêt de toutes et tous.

Print Friendly, PDF & Email

7 Commentaires

  1. Bonjour,

    Adrexo ont le sens des priorités…

    Parlons du manque de matériels dans les locaux comme les chariots, à plusieurs reprises je fais la demande de changement car le miens est en piteuse état (gommes des roues usées, les roues ne tiennent plus, réparation de fortune effectuées au moins 5 fois), et pour seule réponse “C’est pas demain qu’on en recevras, donc on peut pas vous en donner un autre”.

    Que faire ?

    Que ce passera t’il quand des salariés n’auront plus de chariots ? Car personnellement je ne distribue pas sans chariot…

    • Bonjour,

      Certaines régions ont reçu dernièrement les premières dotations de 2020 avec de nouveau chariots (assez solides par ailleurs) et normalement, toutes les régions seront progressivement équipées.

      Ne lâchez donc rien sur ce sujet en en demandant régulièrement un échange.

  2. Bonjour,

    Espérons que dans mon local ils les recevront, car depuis plus de 18 mois je demande le changement de chariot au profit d’un nouveau en bon état. Espérons que pendant ce laps de temps mon chariot ne lâche pas, car je ne sais pas comment je pourrais distribuer…

    Après cela relève du bon sens de l’employeur, chariot usé remplacement rapide, c’est une obligation de l’employeur de fournir suffisamment de chariots à leurs centres et le remplacement dès que l’usage ne permet plus. Cela a un impact également dans la qualité de distribution.

  3. Je comprends que les “bronzés” n’arrêtent pas leur style d’organiser des réunions superflues, car complètement inefficaces, parce que ce serait l’aveu d’avoir mal agi pendant toute l’année.

    Mais j’espère aussi que le vote pour les éléctions professionnelles sera un vote de sanction pour ces représentants et par conséquent, d’abord pour leurs syndicats, pour arriver à installer un syndicat suffisamment fort, la CAT, pour peser dans le “combat” entre la direction et les ouvriers – emloyé es, et comme ça être, un partenaire à être respecté par la direction, car il représente vraiment les intérêts des ouvriers et employé es de l’entreprise.

    La dernière fois, j’ai beaucoup apprécié la publication des “revendications” de la CAT qui étaient orientées sur deux sujets et parce qu’il y avait l’invitation aux lecteurs -trices d’écrire ses propres idées là – dessus, dans la perspective de se “nourrir” des idées et besoins de la “base”.

    • Bonjour,

      C’est bien naturel, c’est tous ensemble que nous pouvons proposer, convaincre et établir un rapport de force pour améliorer la situation des salariés.

  4. a une semaine près ont les aurait appelés les noyés

    je souhaite beaucoup de courage au distributeurs de ses régions qui risque de se retrouver sans travail

Les commentaires sont fermés.