Comité d’Entreprise Extra-ordinaire aujourd’hui à Aix en Provence

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Les élus sont convoqués aujourd’hui, à 14 heures, à deux comités d’entreprise extra-ordinaires.

Une première réunion, à 14 heures, sera consacrée à la présentation du résultat de l’audit demandé dans le cadre du droit d’alerte économique lancé par le comité d’entreprise.

Ce droit d’alerte concerne les difficultés actuelles d’Adrexo et devrait permettre aux élus d’avoir une vision précise de la situation et de l’avenir de l’entreprise.

Comme nous vous l’avons déjà indiqué ici, l’entreprise est en grande difficulté et l’avenir est incertain dans la configuration actuelle. L’expert donnera les détails nécessaires pour que les élus puissent apprécier la réalité des choses. Nous saurons sans doute si l’entreprise a, à son tour, atteint le temps Max… et si elle sera victime de la gestion calamiteuse qu’elle organise depuis des mois.

La C.A.T. – ADREXO prépare des dossiers pour expliquer l’origine de nos problèmes et en tirer des conséquences judiciaires.

Nous détenons des informations qui démontrent ce que nous pensons être des intentions d’affaiblir Adrexo, présentent, de notre point de vue, des anomalies de gestion et qui montrent, semble t il, une volonté intentionnelle de nuire à l’activité (Politique commerciale, politique d’investissements, Temps Max et temps pré-quantifié, par exemple) et qui semblent mettre en cause le management de l’entreprise et du groupe et donc permettent des actions judiciaires fortes contre les délégataires de pouvoirs responsables et les mandataires sociaux.


Une seconde réunion, à 16 heures, sera consacrée à la présentation de l’audit des comptes de l’entreprise pour l’année 2018.

Chaque année, le comité d’entreprise missionne un expert comptable pour analyser les comptes de l’entreprise.

Cette analyse porte sur les comptes clos de l’année précédente.

Dans la situation actuelle de l’entreprise et du groupe, il est regrettable que les élus ne puissent disposer de ces informations plus tôt mais l’entreprise ne facilite pas le travail de l’expert du C.E. et livre régulièrement les informations nécessaires très en retard. Les résultats étant ce qu’ils sont, on sait aujourd’hui pourquoi elle n’est pas pressée de le montrer.

Toutefois, cette analyse à son importance car le cabinet qui en à la charge, indique, depuis 2017, que les choix du groupe sont difficiles à concilier avec sa capacité de financement. Nous avons également largement développé ici, nos doutes sur certaines pratiques qui pourraient fragiliser encore d’avantage l’entreprise.

Print Friendly, PDF & Email

5 Commentaires

  1. Merci de toutes ces infos qui ne semblent as du tout être bonnes. Elles semblent plutôt confirmer les attentes les plus pessimistes cc. la continuité de HOPPS GROUPE avec ( !! ?? ) ADREXO !

    • Bonjour, il est complexe pour nous de communiquer sur des données économiques confidentielles.

      Il n’y a cependant aucune surprise sur la situation qui reste extrêmement compliquée.

  2. bonjour .je pensse que les compte rendu du C E doive etre rendu au employer de l entreprise qu il repressente meme si c est confidentielle . le club C A T . et la pour sa dite moi si je me trompe . merci

    • Bonjour,

      Le procès verbal sera diffusé dans les agences mais pas le rapport d’expertise qui contient des informations confidentielles.

      Sa diffusion est interdite et les élus ne doivent pas le communiquer.

      Sur le club CAT, nous diffusions des comptes rendus des débats mais jamais de documents contenant des données économiques.

      Ces données pourraient être utilisées contre l’entreprise, par des concurrents par exemple et le but n’est pas de gêner l’entreprise dans ses recherches de solutions.

Les commentaires sont fermés.