Baromètre C.A.T. du moral des salariés : résultats d’octobre

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Notre sondage visant à déterminer le niveau du moral des salariés de l’entreprise s’est clôturé le 31 octobre à minuit, ce qui permet de diffuser les résultats.

Tout d’abord, nous vous remercions pour votre participation.

Un peu moins de votant ce mois-ci du fait d’une panne de notre application de sondage chez notre prestataire et d’une panne du site mercredi soir mais vous êtes toujours de plus en plus nombreux à consulter ce site, et nous vous en remercions.

Le résultat final produit une note en hausse à 3 sur 10.

La note demeure donc très faible !

Dans un contexte économique difficile et une situation générale troublée, des annonces incertaines, des décisions autoritaires difficiles à intégrer, l’inertie de la direction réseau, l’insuffisance de moyens, cette note fait écho aux difficultés rencontrées par les salariés d’Adrexo à tous les niveaux.

Pour rappel, les résultats précédents sont (notes / 10) :

Mars 2018 : 6avril 2018 : 5Mai 2018 : 4
Juin 2018 : 5Juillet 2018 : 7Août 2018 : 7
Septembre 2018 : 7Octobre 2018 : 6Novembre 2018 : 5
Décembre 2018 : 5Janvier 2019 : 5Février 2019 : 4
Mars 2019 : 4Avril 2019 : 3Mai 2019 : 3
Juin 2019 : 3Juillet 2019 : 2Août 2019 : 2
Septembre 2019 : 2

Nous avons de nombreux nouveaux lecteurs chaque mois et donc des votants qui analysent le contexte différemment des anciens salariés. Il faut prendre en compte le fait que plusieurs centaines de distributeurs quittent l’entreprise chaque mois.

Le panel peut donc avoir évolué avec de nouveaux collègues, qui n’ont pas forcément la même perception de l’activité.

En effet, depuis quelques années, les changements sont nombreux et il est connu que le changement génère souvent des inquiétudes et des résistances que nos nouveaux collègues n’ont pas.

Le meilleur fonctionnement des badgeuses pour la mesure du temps de distribution se traduit forcément par une meilleure satisfaction des salariés mais ce matériel manque cruellement dans de nombreux centres. les nouvelles activités génèrent des doutes et des attentes en particulier le développement des nouvelles activités. Le temps Max vient anéantir le ressenti bénéfique des badgeuses dans l’esprit des distributeurs.

Cette note très basse traduit des inquiétudes grandissantes et notre ressenti à votre contact est conforme à cette évolution.

Il faut aussi prendre en considération la dégradation permanente des conditions de travail et des salaires pour les responsables dans les agences et plus généralement pour les permanents.

Cette dégradation des conditions d’emplois des permanents est aussi l’une de nos préoccupations qui peut avoir un impact sur la qualité du management des distributeurs.

7 Commentaires

  1. Bonjour
    Et pourtant j’avais voté 5/10 juste la moyenne,
    Même si on sait que la situation reste compliquée, on essaye d’y croire, de positiver !
    On attend pas le père Noël pour le mois prochain, mais on demande simplement une certaine sérénité dans notre travail.

  2. Bonjour, il est tout à fait anormal que les salaires ne soient pas versés plus tôt. Comment fait on pour ne pas être à découvert en banque ? On se fiche totalement des salariés. Même les syndicats ne réagissent pas et laissent faire. Il serait peut être temps de faire quelque chose. Qui va payer les agios en cas de découvert ? Avec les délais interbancaires il faut attendre le lundi soir pour que le salaire soit versé. Il en sera de même pour la paie de décembre qui ne sera versée que le 2 janvier. Auparavant les salaires étaient toujours versés un peu avant Noël. Ces nouvelles dispositions n’arrangent personne.

    • Bonjour,

      Vous avez raison et nous déplorons également cette situation qui est le fruit d’une volonté de la direction qui n’avait même pas jugée utile de prévenir le comité d’entreprise, ce qui n’est pas légal.

      Or, le secrétaire du CE a préféré négocié un avantage pour avoir une réunion extra-ordinaire rapidement plutôt que de poursuivre l’entreprise pour ce délit d’entrave. Même si le décalage de la date de paye n’est pas interdit et que l’entreprise aurait pu l’imposer, il aurait au moins été possible de peser sur cette décision.

      Nous ne sommes pas majoritaire au CE et la majorité n’a pas souhaité le faire.

  3. A mon avis, la légère amélioration de la note de satisfaction en octobre est due au fait que l’on a compris que l’entreprise tente le tout et espère que des “forces positives avant Noel” aident à maintenir l’entreprise en marche et les banquiers confiants, bien que le temps MAX est une mesure plus que risquée pour la satisfaction des clients et des salarié es – il faut se rendre compte que ce sont les derniers qui comptent beaucoup moins pour les actionnaires, bien sûr.

    • Oui, et le souvenir des difficultés s’éloignent, les salaires étant versés.

      Cela ne veut pourtant pas dire que l’entreprise va mieux, mais c’est moins visible pour les salariés.

Les commentaires sont fermés.