QUALITÉ DE DISTRIBUTION des courriers !!!

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Après le « temps repère » & « le temps max ».

Voici venu le temps de l’Île aux enf…

Oups !!!

Pardon, sans doute, la dernière invention d’un savant schizophrène et machiavélique…

« Le pilotage de la qualité courrier ». C’est l’actualité, rentrée oblige !

Petit rappel historique : Au début du traitement du courrier avec la badgeuse, il fallait cliquer sur distribué ou non distribué… puis tout cela était automatique, et désormais, il faut cliquer comme au début. Il y a de quoi s’y perdre, mais nous revenons à un acquittement manuel devant la boite, pendant la distribution.

Mais, à partir de maintenant, sachez, Mesdames et Messieurs les distributeurs que vous serez notés. Et gare à celle ou celui qui aura de mauvaises notes…

Pour les autres, pas de nouvelles distributions de bons points ou autre images (d’Epinal ou pas d’ailleurs !!!), pas d’avantage de prime également ! La bonne ou la mauvaise note n’a en fait aucun effet concret, c’est juste pour faire comme si…, un nouveau jeu.

En revanche, c’est encore plus de travail pour les responsables des tables de départ qui doivent analyser et  mettre en place, chaque matin, des actions lorsque la note du distributeur sur la distribution de la veille ne sera pas assortie d’une bonne, voire d’une excellente note.

Autant dire qu’ils n’ont déjà pas assez de temps pour faire l’essentiel dans de bonnes conditions, alors… il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils vous appellent tous les matins !

En fait, dans la nuit, les ordinateurs de l’entreprise vont analyser les traces de distribution du courrier de la journée et évaluer si vous avez distribué au bon endroit, et surtout si vous avez confirmé la distribution au bon endroit, c’est à dire devant la boite.

Pour les distributeurs, pas beaucoup de changement sauf l’obligation de badger devant la boîte aux lettres. Vous étiez nombreux à la faire depuis le retour de la validation manuelle mais, désormais, ce sera impératif pour tout le monde.

Facile me direz-vous.

Et bien en fait pas tant que cela…

En effet, les remontées des données s’avèrent quelques peu bizarres. Tout d’abord entre le moment où le distributeur badge la distribution du courrier et le moment ou l’information est enregistrée, il semble qu’il se produit une différence métrique qui fait considérer que le courrier n’a pas été distribué au bon endroit (donc… Un point en moins !!!).  La localisation de la boite est aussi assez hasardeuse, vous avez tous pu remarquer qu’elle était annoncée à 82 mètres alors que vous étiez devant par exemple.

Enfin, le système ne tient pas compte des CIDEX, ni des Boîtes aux lettres en bordure de la route principale, alors que la maison se trouve quelques dizaines de mètres plus loin (+ 50 m pour être précis).

Nous allons donc vérifier tout cela

 Image 1 :

Si vous regardez bien vous verrez qu’il y avait :

 11 courriers à distribuer.

10 courriers distribués.

1 courrier en PND (Adresse introuvable).

Nous devrions donc trouver dans qualité courrier un secteur courrier distribué à 100 %

Et bien que neni !!!

Image 2 :

Comme vous pouvez le voir pour le même secteur (80 en l’occurrence), il n’en est rien

Et plus bizarre encore avec l’image qui va suivre…

Image 3 :

Et bien oui, il existe une différence entre les données de l’application « rémunération centre » (données de la badgeuse que nous avons toujours utilisées), et là, les données de la nouvelle application « qualité courrier » que nous devons utiliser pour noter le méchant distributeur qui n’aura pas fait correctement son travail. Le même point GPS ne donne pas le même résultat d’analyse…

N’est-ce-pas là !!! De la pure schizophrénie ???

Pour preuve l’image 4 ci après :

S’ajoute à tout cela, que l’application bug chaque matin depuis son lancement, on est pas sorti de l’auberge !!!

Alors Messieurs les décideurs et censeurs, puisque vous êtes les mêmes…

Vous n’avez pas un petit peu l’impression de marcher sur la tête ?

Alors oui !!!

Que l’on certifie nos procédures,

Alors oui !!!

Que l’on mette l’accent sur la qualité de distribution du courrier pour nous battre et prendre des marchés à notre concurrent historique… Entièrement d’accord, mais pas au prix de je ne sais quelles contorsions néfastes et tordues nées dans l’esprit de celui qui a créé cette nouvelle procédure.

Aussi, nous ne saurions que trop vous conseiller, Mesdames et Messieurs, les distributeurs de ne pas hésiter à prendre en photo les Boites à lettre avec la badgeuse à coté lorsque la distance notée sur votre application est erronée par rapport à la réalité.

Faites votre travail comme d’habitude, c’est à dire le mieux possible et avec le sens pratique qui vous caractérise. Vous ne risquez rien à faire de la sorte et à vous moquer des notes que l’informatique vous décerne.

Et d’ailleurs, si le professeur Tournesol qui a créé cette nouvelle procédure était allé sur le terrain, peut être, aurait-t-il  vu que la réalité n’a rien à voir avec la fiction dans laquelle il vit… et que tout ça n’est pas si simple !

Restez vigilants et critiques !!!

PA-DM-DLV.

29 Commentaires

  1. Bonjour et c’est sans prendre en compte le temps MAX ou vous arrêtez de distribuer et il est possible qu’il vous reste des courriers ou vous continuez et la plus de badgeuse puisque que celle-ci est arrêtée donc pour contrôler c’est pas faisable

  2. Bonjour,

    Cela commence à devenir insupportable; souvent la badgeuse ne sonne pas à l’approche des boites qui figurent pourtant bien dans la liste à distribuer et pour certaines on est bien prévenu par un bip mais qui ne correspond pas à l’adresse. Le nouveau système ne servira donc à pas grand chose, puisqu’il est impossible d’avoir une position GPS parfaite; cela commence à devenir insupportable et cela ressemble à du flicage, c’est une invention de l’entreprise en plus du temps max, pour mettre la pression aux distributeurs.
    Il faut vite mettre fin à ces pratiques complètement en dehors des réalités du terrain.

    • Bonjour,

      Il faut savoir que les signalements d’approche sont générés par les courriers qui sont sur les feuilles de route. Si le courrier n’y apparaît pas, il n’y aura pas de Bip.

      Si le responsable ne décale pas des courriers qui ne sont pas arrivés, vous aurez les bip la première semaine sans les courriers et vous n’aurez pas de bip la seconde semaine, avec pourtant les courriers…

      Attention, vous allez être mal noté !! retour à la classe et pas de récréation…

      Ne vous inquiétez pas, cela ne change rien à votre salaire. Continuez à faire votre travail au mieux, comme d’habitude, et ce sera parfait !

    • Tout a fait d’accord avec vous, c’est du flicage, et ça devient insupportable, on nous en demande d’en faire toujours plus, même en faisant son travail convenablement. De plus nos salaires ne suivent pas, et aucune prime. Je me demande si je ne vais pas donner ma démission, je suis dégouté. Quand aux syndicats ils ne nous soutiennent pas, ni les délégués du personnel que l’on ne voit jamais. Le monde du travail devient de plus en plus pénible dans notre société actuelle, on régresse de plus en plus dans notre démocratie.

      • Bonjour,

        Il n’est pas tout à fait exact que les syndicats ne vous soutiennent pas, du moins, au moins le notre. Nous sommes très actifs sur les différents sujets et vous informons.

        Si vous avez besoin de rencontrer un de nos délégués, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin que nous organisions un rendez-vous.

  3. Bonjour,
    ils nous prenent pour des cons, moi le temps Max ma arreter je continue a distribuer le courrier restant comme l’ordre donner par mon manager et là plus de controle du tout ? vu que la badgeuse est arreter ? Alors comment ils font a vérifier les 19 courrier disribuer dans cette situation ?

      • Donc quand les clients vont savoir ca il s ne seront pas content ainsi que les clients de la pub qui n’est pas distribuer completoment sur certains secteurs a cause du temps max ils vont voir ailleurs

  4. Alors voilà, je considère que distribuer des enveloppes, c’est prendre le boulot des facteurs qui eux ont recu une formation, connaissent les gens et les adresses
    je considère qu’il est difficile d’effectuer correctement son travail en distribuant à la fois les publicités et les courriers, nos charriots quand on veut bien vous en donner un ne sont pas équipés
    ce qu’Adrexo nous demande, c’est à dire d’afficher le mode distribué devant chaque porte et bien dans la pratique c’est irréalisable, c’est se moquer de nous avec beaucoup de mépris, on se demande quel crétin, qui lui ne doit pas connaitre les fins de mois difficile a pu inventer cela.

    Tous les mois et c’est récurrent depuis quelques temps on nous paye en retard, vers le 2 voir le 5 de chaque mois et en plusieurs fois, hors les factures de carte bancaire tombent le 31 du mois et c’est à nous de prouver difficilement les frais d’AGIO, jusqu’ou va t-on se foutre de nous d’autant plus que maintenant la badgeuse nous dit d’arreter notre travail si le temps théorique est dépassé, ben franchement des fois vaudrait mieux etre licensier, au moins on pourrait prétendre au chomage car franchement on n’est plus motivé de travailler pour une socièté qui ne nous respecte pas.

    • Bonjour,

      N’ayez pas de scrupule, les facteurs distribues aussi de la publicité, auparavant distribuée par les collègues de mediapost, et il est normal que ce marché s’ouvre à la concurrence.

      Les sacoches courriers permettent de le transporter, ce n’est pas au top mais cela reste exploitable et pour une fois, c’est un outil qui a été fabriqué sur l’idée des distributeurs.

      Pour le reste, vous avez tout à fait raison, le temps Max est idée malsaine qui ne peut que décourager les salariés. L’entreprise n’a jamais réellement respecté ses salariés, sauf peut être le jour ou elle a mis en place les badgeuses, mais elle y était contrainte !

  5. Je n’ai pas le temps ou le courage d’étudier le travail très fin que les rédacteurs très de la CAT sur cette nouvelle “ajout de stress, pseudo – moderne en ce qui concerne un contrôle juste” de la distribution des adressés ont fait.
    Mais je constate aussi que c’est du “n’importe quoi”, car il y a autant de points “obscurs” dans l’histoire des adressés que l’on ne peut même pas prendre ce travail au sérieux: après le temps MAX, on n’a pas fini les adressés si l’on a travaillé normalement, mais il n’y a personne pour distribuer les adressés pas distribués pendant cette semaine. A quoi bon de contrôler le travail ? Qu’est – ce qui est important: c’est de distribuer les adressés ou de faire un contrôle de la juste “badgage” des adressés pendant la distribution du temps MAX ? Est – ce que l’on travaille pour satisfaire les “clients”, c’est – à – dire les commerces qui ont donné la commande de distribuer la pub et les adressés ou est – ce que ce n’est m^me pas important ? Qui est – ce qui trompe qui dans ce processus de distribution ?
    J’ai l’impression que l’entreprise trompe ses clients ou les clients et l’entreprise ont fait un accord de tromper et de se laisser tromper mutuellement, dans un but commun qui sera à la fin au détriment des distributeurs – salarié es – cela me paraît évident !!!

  6. Nous sommes gouvernés par des dirigeants qui sont hors sol.
    Contrôler la bonne distribution du courrier pourquoi pas. Mais pour cela il faut qu’ils donnent les moyens pour une bonne distribution.
    1- En ce qui me concerne la badgeuse reste muette ou sonne n’importe où !
    Sur 2 secteurs elle n’a sonne que 2 fois devant la bonne boîte m’indiquant pour l’une 362m et pour la deuxième 645 mètres !!!!
    Dans ces conditions je suis obligé de trier tous les adressés rue par rue puis de les placer dans l’ordre de mon plan de distribution. Si je le fais badgeuse en route je suis ecrete. Il faut donc faire cette opération avant de commencer la distribution gratuitement. C’est ce que je faisais jusqu’à aujourd’hui. À partir de ce jour ras le bol j’attendrai que la badgeuse sonne devant les boîtes ce qui aura pour effet que je ramènerai au centre 95% des adressés
    2- après le temps max si autorisation de continuer comment noter la distribution car badgeuse arrêtée ?
    3- Après le temps max si pas autorisation de continuer que fait-on des adressés non distribués ?
    Comme Eole ils soufflent du vent mais ce n’ai que du vent !

  7. Bonjour
    Il serait intéressant de connaitre la précision de la géolocalisation de la badgeuse ?!
    Une badgeuse qui donne un point à distribuer en sonnant à quelques mètres de d’une BAL dans la même rue, c’est pas la même chose qu’une badgeuse qui englobe une zone élargie (!) exemple, une badgeuse qui sonne au coin d’une rue pour un pli à distribuer dans l’autre rue en angle à 50 mètres de distance voir plus !!! … combien de fois j’ai ce cas de figure ?!
    Dans ce cas, si un distributeur acquitte la badgeuse devant la BAL car le pli est distribué, facile pour l’employeur de dire que l’acquittement c’est fait bien plus loin !

    • Bonjour,

      Il y a deux difficultés, d’une part la précision du GPS, selon la zone, dégagée ou non, et d’autre part la précision de la base de données de l’IGN qui donne la position GPS des adresses.

      Si cette position est fausse, la badgeuse bip a un mauvais endroit.

      Donc, la conduite à tenir, acquitter après avoir distribué le courrier, peu importe le bip !

      • Alors moi je commence vraiment a en avoir marre d’adrexo j’ai toujours super bien travaillé on ma demander vendredi d’acquittés les adresser devant les boites chose que j’ai fait hier sur mon secteur sauf que a chaque adressé devant la bonne boîte au lettre là badgeuse m’indiquer que la boite été a 20 mètres a chaque fois alors que j’était bien devant elle ma même indiquer a un moment que la boîte été a 300 mètres toujours pareil en étant devant la boîte donc gros problème de gps et ce matin j’ai reçu un appel du responsable pour me dire qu’il a vu que j’ai pas respecté d’acquitté devant chaque boîtes donc encore une fois c’est nous distributeur qui se fais mal voir a cause de leurs conneries et de leurs problèmes de gps pas fiable

        • Bonjour,

          Ne vous inquiétez pas pour ca, la badgeuse et le GPS ainsi que le géocodage des adresses peut être plus ou moins fiable.

          L’essentiel, c’est de continuer à faire votre travail le mieux possible et d’acquitter votre distribution de courrier au moment ou vous mettez le courrier dans la boite.

          Si l’essentiel de vos courriers sont acquittés à moins de 50 mètres des boites, il n’y aura pas de problème. De plus, cette exercice est lié à la volonté de l’entreprise de prouver sa qualité de distribution, ce qui est normal. Personne ne pourra vous reprocher une chose que vous ne maîtrisez pas, en particulier pour la badgeuse et ses défauts.

          • D’accord mais vu que le gps de la badgeuse et toujours éloigné souvent plus de 50 metres en étant devant la boite qu’es que adrexo va faire ? Car l’appel que j’ai reçu ce matin je n’ai pas apprécier du tout surtout qu’il sont au courant que le gps n’ai pas fiable a 100%

          • Vous ne serez pas le seul à constater ces écarts.

            Cette nouvelle procédure vient d’être mise en place, il faut laisser du temps afin qu’elle se rode et que la direction s’aperçoive que ce n’est pas si simple…

            Si le problème n’est présent que pour vous, il faudra l’analyser mais ce n’est pas la cas.

            S’il faut appeler tout le monde, tous les matins, faites nous confiance, ça ne durera pas longtemps !!

  8. cette mesure de badgage devant la boite n a rien a voir avec volonté de montrer aux hypothétiques clients la qualité de service … vu la mise en place du temps Max et la “précision” de nos badgeuses , c est juste une astuce supplémentaire pour faire partir un grand nombre de distributeurs qui en ont raz le bol d etre pris pour des esclaves , et ensuite de faire pression sur les plus téméraire en les menacant de licenciement pour faute s’ils démissionnent pas d eux meme …

      • Degraiser le mamouth sans que ca coute rien, et rendre la mariée plus présentable aux kamikazes tentés par une reprise …
        avec autant de salariés, aucune solution n est viable a moins de pouvoir cumuler des pertes abyssales pendant 10 ans .
        a la limite , le projet de prendre 10% du marché courrier pro était ambitieux mais possible , résultat apres 3 ans , on doit en etre a 0.05% … depuis 15j, aucun adressés sur 6/7 secteurs Lille et sur tout l été , j ai du distribuer 50 envellopes max … y a un probleme quelque part non ???

        • L’entreprise se trouverait en manque de distributeurs, et se séparer d’un distributeur pour le remplacer coûte cher, il n’y a pas d’intérêt de ce point de vue.

          Le repreneur aura, en priorité, à structurer l’offre courrier, c’est clair.

          • d accord mais y a quand même un bémol dans votre raisonnement !!!
            combien de temps voudra t il pour que le volume de courriers compense les pertes sur le prospectus ??? pour le moment , on a un volume infinidécimal …
            pour les prospectus , pour schématiser , sur 100 secteurs au national, combien sont rentables ???? et combien sont tout proches de l ‘équilibre ???

            il ne faut pas un master 5 en stratégie pour se poser la question de savoir , vu l évolution du marché du courrier et du prospectus, si tous les gentils distributeurs vont etre embarqués dans cette nouvelle hypothétique aventure …

          • Vous avez raison, le but n’est pas de poursuivre une stratégie pour perdre de l’argent.

            L’objectif est de structure l’activité courrier et de poursuivre le développement du colis pour arriver à équilibrer les comptes.

            Le potentiel existe.

            Car l’imprimé publicitaire connait un léger tassement, mais reste un média porteur qui peut permettre, avec le courrier, d’obtenir cette rentabilité. En effet, le marché du courrier publicitaire et de gestion demeure un marché colossale.

            Cette évolution passe par une professionnalisation du métier de distributeur et une meilleure prise en compte de l’aspect humain qui sera toujours la valeur la plus importante dans une entreprise de main d’oeuvre.

  9. d accord pour la professionnalisation du métier … pour ca faudrait commencer par nous payer toutes nos heures et nos kilometres !!! et vu comment se passent les négo de branche et chez adrexo les NAO c est pas encore pour demain ….
    pour le courrier , en étant payés 0.05 € l enveloppe, c est pas ca qui va changer notre vie …
    pour le colis , c est sympa de développer le CA, mais comme la livraison est sous traitée, ca nous concerne pas non plus …

    • C’est certain, si le distributeur doit être pro, l’entreprise aussi !!

      Actuellement, le seul moyen de se les faire payer, c’est de monter un dossier Prud’homal.

      Le courrier est badgé, comme la pub, donc payé au temps réel. Jusqu’au temps Max, ou il faut s’arrêter.

      Pour le colis, détrompez vous, Colis Privé sous traite une grande partie à Adrexo, et ça fonctionne bien.

  10. Bonjour,

    Loin de moi l’idée de déchaîner autant de passion… “Quoi que !!!”
    En fait dans le corps de l’article copies d’écrans à l’appui, c’est exactement ce que je dis.

    1° le GPS que nous utilisons semble n’avoir une précision qu’à 50 m .
    D’où les données badgeuse inscrites sur le tableau “rémunération centre”, à disposition de vos responsables. ou une colonne distance >50m. à été crée.
    2° Vous comprenez la raison pour laquelle je vous conseille lors de votre distribution de prendre en photo la badgeuse à coté de la boîte aux lettres lorsque l’écart est supérieur à “50m”.
    3° Peut être que la volonté de nos dirigeants “je ne suis pas Madame Irma non plus, mais, je me pose des questions et j’essaye comme tout un chacun, de mettre en perspective les actions menées et les besoins de notre société…
    Sur ce cas précis, il est indéniable que:
    La quête de reconnaissance dans la qualité de distribution du courriers.
    La mise en place d’audit pour la certification de nos procédures.
    Vont dans le sens de la conquête de nouveau clients (souvenez vous qu’il y a quelques temps nous entendions parler d’Ali Baba !!! “sans les 40 voleurs”, nous sommes déjà pourvu de ce coté…).
    Sachez que notre “concurrent direct” multiplie les services qu’il demande à ses “facteurs” d’effectuer ( en effet il ne reste quasiment plus de facteurs et encore moins de fonctionnaire à la Poste !!!)..
    Alors ne vous étonnez pas Mesdames et Messieurs les nouveaux “Messagers”, nous irons bientôt colporter les missives et autres plis.
    Une seule chose est sure aujourd’hui.
    “Soyez vigilant et surtout mettez vous en action pour sauvegarder votre avenir”

Les commentaires sont fermés.