Il faut auditer !

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Avec un sens de l’à-propos très développé, notre Directeur Général annonce qu’une cellule est crée pour auditer les agences Adrexo.

Nous devrions dire…. enfin ! Nous ne cessons de dire qu’une entreprise agile, moderne, rigoureuse, ne peut fonctionner sans procédures identiques sur l’ensemble du territoire et surtout sans les faire appliquer.

Que chaque agence dispose d’une relative indépendance n’implique pas qu’elle fonctionne très différemment d’une autre sur les activités de base.

Mais… alors que l’entreprise est moribonde, est-il si urgent de savoir si les procédures sont respectées ou parfois “aménagées” ? Et si, elles sont “adaptées”, ne serait-ce pas du au manque de moyens concédé pour les appliquer ?

Le Directeur Général vient de s’apercevoir que le réseau avait été abandonné, depuis bien longtemps, à son triste sort et fonctionnait aujourd’hui uniquement avec l’énergie et l’implication des responsables, qui font ce qu’ils peuvent avec les moyens du bord et, il faut bien l’avouer, ne s’en sortent pas trop mal !

Ce chantier, dit de l’excellence opérationnelle existait mais avait été arrêté, par la direction actuelle. Elle veut aujourd’hui nous laisser croire que ce sujet est important. Mais dans ce cas, pourquoi avoir fait arrêter ce travail en arrivant ?

2 personnes seront donc en charge de réaliser ces audits, c’est dire si, la aussi, les moyens sont à la hauteur des ambitions ! Les nombreuses agences du réseau peuvent attendre tranquillement et ne sont prêtent de voir quelqu’un… A deux, le tour de France risque de durer longtemps !!

La encore…. beaucoup de bruit pour rien, un rétropédalage de plus à un moment ou malheureusement, le sujet n’est plus la priorité du moment.

En revanche, aucune annonce sur l’audit des comptes de l’entreprise ?

8 Commentaires

  1. Bonjour
    A l’époque il y a Environ 4 a5 ans ont avez des audits dans chaque dépôts
    Nos commentaires à nous en temps que responsables restés sans réponse
    C’était faites pour le mieux avec peu de moyens
    Cordialement

  2. il ne faut pas être trop rigide le métier est déjà assi difficile – il faut voir avant tout la qualité de la distribution de ce qui est réalisé sur le terrain – avant tout il faut une meilleure organisation et communication – exemple on ne prévient les distributeurs que la pub arrive que l’après midi – alors que le camion de pub arrive la veille d’habitude – les distributeurs pas prévenu qui sont venus comme d’habitude le matin ont passés des heures à attendre et on perdu toutes leurs matinée – (en sachant qu’il y a 1/4 h d’attente de payé
    il faut revoir le temps de préparation qui n’est pas adéquate – le calcul avec les algorythmes ne s’occupe pas des documents fins qui collent ce qui perd du temps pour les manipuler
    le temps de préparaiton ne s’occupe pas que l’on enlève les liens des paquets et que l’on remets des élastique et la manipulations des paquets à mettre sur les tables de préparation .
    la performance du temps max ne prévoit la difficulté du terrain des intempéries de l’hiver et de l’age du distributeur .

    • Pour la préparation vous avez droit a un écart de 5 % soit 1 minutes pour 20 minutes essayer de les prendre vous aurez le message que votre temps est incohérent
      Je pense que ce terme pour 1 minutes est déplacé et s’apparente a une agression morale

  3. Pour “positiver” un peu, je dirais merci au grand patron de s’occuper enfin un peu – de nouveau – de la partie ADREXO de HOPPS GROUP en envoyant deux responsables de l’audit.
    Ce qui reste déplorable – mais on n’a plus envie de le répéter pour la xième fois – qu’il n’y a pas du tout de communication préalble pour connaître les besoins des personnes auditées. Il y a donc le soupçon que c’est un programme très loin des réalités que le collègue a décrites si bien -, que c’est pour nous menacer plutôt que pour nous aider ou que ce n’est que de la masquerade pour cacher la misère financière. Pourquoi pas une fois au moins partir d’un questionnaire et d’une analyse sur les besoins en y mettant une parties pour faire des demandes et après cela faire un programme qui ne sera à auditer qu’après ces travaux de préparation du terrain ?
    M. le Directeur, vous vivez toujours au 19e siècle, avec vos méthodes sans références, juste selon votre tête ou selon des conceptions théoriques de rendement – profit – contrôle !

    • Nous osons espérer qu’une trame d’audit sera utilisée. Il faudrait avoir peur sinon, si comme vous le dites, il s’agit d’actions malsaines, que nous soyons présents pendant ces audits pour calmer rapidement ces velléités.

      • L’audit je veux bien nous en avons déjà eu par le passé comme nous avons un bilan RH ,toutes les demandes ou idées ne sont jamais prises en compte. Pour moi malheureusement c’est du pipeau.En 19,5 ans jamais la direction n’a écouté les remarques et suggestions qui venaient des centres .
        ET POURTANT NOUS SOMMES UNE ENTREPRISE DE COMMUNICATION.

  4. Bonjour, une communication déplorable dans l’entreprise et un manque de considération des dirigeants. Il n’y a que la rentabilité qui compte sans s’occuper des problèmes prioritaires. Il n’y a soit disant plus d’argent et les responsables eux bénéficient de pleins d’avantages. Mauvaise organisation des livraisons et de gestion. Ils ont voulu transformer des centres en relais il y a quelques années et cela engendre des frais de transports énormes . Étant distributeur depuis de plusieurs années jamais je n’avais connu cela. On croirait que les relais sont délaissés. Nos responsables ne sont plus motivés non plus. En plus nos fiches de paie ne nous sont pas parvenus. Il ne se passe maintenant pas une semaine sans qu’il n’y ai un problème. C’est décevant et démotivant. Vous devriez faire un grand sondage sur l’organisation dans les dépôts. Que l’on puisse témoigner de nos conditions de travail etc..

Les commentaires sont fermés.