Commission de suivi de l’accord sur le temps de distribution : La C.A.T. va demander la suppression du “Temps Max” !

A man running racing against a clock character beating it to the finish line
Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

L’accord sur le temps de distribution prévoit diverses mesures dont ne fait pas partie le “Temps Max”.

 

Il y a quelques mois, les membres de la commission de suivi de l’accord sur le temps de distribution, qui réunit un représentant par syndicat signataire (C.A.T., F.O, Sud et CFE-CGC) plus un représentant du C.E., ont voté, au grand dam du représentant de la C.A.T. à cette commission, l’arrêt pur et simple (et sans concession) des accompagnements terrain.

 

Les représentants de F.O, Sud et de la CFE-CGC ont tout simplement expliqué que cela ne servait à rien !!!! Nous savions déjà que ces “représentants” des salariés considéraient la défense de vos intérêts comme inutile mais là les choses étaient plus que claires.

 

A quoi servent ces accompagnements terrain ?

 

Tout simplement à accompagner les distributrices et les distributeurs sur leur(s) secteur(s) de distribution afin de valider des temps théoriques bien plus réalistes que ceux imposés par la direction.

 

Pourquoi F.O, Sud et la CFE-CGC ont-ils décidé d’arrêter ? Par paresse, bêtise ou par inconscience, voire les trois en même temps (Voir les articles consacrés à ce sujet).

 

Quoi qu’il en soit, la commission de suivi se réunira une nouvelle fois le mercredi 24 juillet prochain, afin de traiter un ordre du jour long comme un jour sans pain. En effet, comme à leur habitude, les membres éminents de cette commission privilégieront les bavardages sans fin inutiles et variés aux actions concrètes.

 

Pour notre part, il nous est insupportable d’entendre à chaque réunion, quelle que soit l’instance, palabrer, vociférer, japper, élucubrer inutilement et de manière ridicule, des élus ou non pendant toute sa durée.

 

Nous préférons laisser tout cela aux professionnels du néant syndical et du dialogue social bruyant et inefficace. Nous préférons, de loin, les actions concrètes.

 

Nous risquons donc de devoir subir, comme à chaque fois lors de ces réunions, un long inventaire à la Prévert (Sans le talent). Ce qui permettra aux membres de la commission de partir tard sans avoir avancé d’un millimètre pour ce qui concerne les intérêts des distributrices et distributeurs, en attente d’avancées concrètes pour leur temps de travail et la rémunération qui va avec. Rien de plus normal ?

 

C’est pour cette raison que la C.A.T., par l’intermédiaire de notre représentant à cette commission, va demander un vote pour que la disposition du “Temps Max” disparaisse du paysage “Adrexien”.

 

Il est utile de noter que cette disposition du “Temps Max” ne fait pas partie de l’accord sur le temps de distribution, il est donc légitime que son retrait soit demandé et voté.

 

D’ailleurs, nous faisons écho à vos demandes. Vous êtes inquiets et vous vous  interrogez pour ce qui concerne cette disposition qui risque, non seulement, de mettre en péril la situation économique de l’entreprise mais aussi la pérennité des emplois et le paiement des salaires, pour l’ensemble des personnels de l’entreprise.

 

Pour cela, un mail sera envoyé dès demain (lundi), afin que l’organisation de ce vote soit prioritaire sur l’ordre du jour qui, de toute façon, n’aura aucun intérêt en l’état.

 

Nous vous tiendrons, évidemment, informés du dénouement de cette commission qui, nous l’espérons, prendra pour une fois une décision favorable aux intérêts des distributrices et distributeurs donc voter le retrait du “Temps Max”.

 

S’ils en ont le courage…

10 Commentaires

  1. En effet,
    Il est grand temps, pour la pérennité de notre société
    , de nos clients,
    Et de nos distributeurs sans qui rien ne peut se faire ,
    Qu’un pavé soit à nouveau jeter à l’eau
    , pour que tous nous puissions, revenir à nouveau des bases sereines pour le bien de chacun(e).
    Cordialement

  2. Bonjour très bonne initiative ainsi les masques tomberont et on verra ceux qui sont là pour réellement nous défendre !!!

  3. Bonjour je suis distributeur ca fait 2 ans et 2 mois que je distribue chez Adrexo et j ai deja peur de distribuer demain matin. Ma machine va encore bloquer en milieu de secteur. Mon employeur est au courant de la difficulté de ce secteur et me fait une régule en espérant que la régule il me la paieront.

    Je distribue un secteur qui fait 783 BAL et ou le temps de répere est faux à chaque fois. Pourtant ce secteur a deja été vérifié mais on me rétorque que ca a été mal vérifié mal zoné

    Merci de me repondre 😉

    Bon dimanche 🙂

    Cordialement

    • Bonjour.
      Detendez-vous, nous sommes en mesure de traiter votre problème.
      Pour cela, passez par la rubrique “Aide aux salariés” en nous indiquant le nom de l’agence et le contenu de votre feuille de route.
      Merci.

  4. Très bonne initiative de la part du représentant de la CAT de mettre le vote sur la suppression du temps MAX ( théorique et arbitraire ) sur l’ordre du jour du CE.
    Je dirais que tous les syndicats avec une orientation “réformatrice” et pas que “révolutionnaire” devraient être d’accord de l’exiger.
    Si c’est le cas, c’est bien, mais ce ne sera pas suffisant, car la direction ne tiendra pas compte de ce vote qui ne correspond pas à ses intérêts économiques ( de faire des économies sur le dos des distributeurs ). Il faudra donc aviser une suite de ce “vote positif” de plusieurs délégués syndicaux différents; mais aussi, dans le cas d’un vote négatif de la part des autres syndicats avec une “orientation réformatrice”, il faudrait profiter de la situation pour exiger, dans le sens d’une “action efficace” pour se débarrasser du “temps
    Max” en exigeant la réinstallation d’une phase de contrôle dans un délai convenu et limité dans le temps pour vérifier tous les temps de distribution , à l’aide de collègues responsables , et ainsi, créer un temps de référence moyenne qui tient debout ou, au moins sert de base pour des “compensations réelles à négocier”.

  5. Comment peut on déterminer un temps Max sachant qu’aucune distributions sur un secteur ne ressemble à une autre ? L’accord du paiement au temps reel de notre travail est baffoué par la direction et de ce fait nos revenus baissent de presque 30 %. La qualité de notre distribution s’en ressent et si nos stratèges voulaient voir des parts de marché s’échapper au profit du concurrent historique Médiapost, ce sera sans doute réussi dans peu de temps. Bravo à nos têtes pensantes qui sont en train de saborder le navire !!!

  6. Très bonne initiative.
    Mais de la colère initiale de ne pas pouvoir terminer mes secteurs même en courant je suis devenu aujourd’hui philosophe. Je ne cours plus comme l’âne derrière la carotte sachant que je ne pourrai terminer le secteur. Ce qui est distribué est distribué à la sonnerie ce qui reste est remballé pub et courrier. En moyenne cela représente 20%de la publicité quant à la pub la non distribution peut monter à 80/100% selon les cas. En toute évidence c’est 20%de salaire en moins mais un discrédit pour Adrexo dont les dirigeants actuels envoient l’entreprise contre le mur en… Klaxonnant!!!

  7. Bonjour,
    Il me semble très humblement, que nous faisons fausse route en demandant la suppression pure et simple du temps “MAX”
    Il m’est avis que nous aurions du utiliser justement ce temps “MAX” mis en place par la société pour les contraindre à fiabiliser correctement l’ensemble des secteurs de distributions.
    Plutôt que de jouer les syndicalistes de bases et de refuser tout de Go une telle opportunité.
    En effet, Si nous regardons les chose en face, bien sur qu’il y a une volonté de la direction de faire de drastiques économies en nous imposant le temps “MAX”, mais ainsi que je l’ai déjà dis à de nombreuses reprises.
    C’est l’ensemble de la chaîne Hiérarchique ainsi que les distributeurs qui ont donnés caution à cet état de fait.
    En effet, si lors de la libération du blocage badgeuse il n’y avait pas eu des petits malins pour exagérer, si sur les deux ans qui viennent de s’écouler il y avait eu une vraie volonté de fiabilisation des secteur plutôt qu’un laissé aller, voir quelque peu de je m’en foutisme !!!
    Que faire ? me retorqueront certains d’entre vous.
    Pour ma part ma ligne est plus dans l’apaisement, que dans l’objection systématique.
    Je pense que c’est en se mobilisant, mais pour essayer de faire avancer les chose que nous y arriverons.
    Alors !!!
    Mobilisons nous, mais, pour de vraies raisons, soyons objectifs nous le savons bien le temps de distribution ne peut raisonnablement pas être infini. Bien sur que plus grand nombres d’entre nous font leur job correctement sans chercher à traîner ou à abuser, mais c’est la frange des irréductibles exagérateurs nous font aujourd’hui plus de mal que de bien.

    • Bonjour,

      Il est vrai qu’il y a toujours des abus, mais ils ne sont pas généralisés, bien au contraire.

      Nous ne sommes pas opposés à un management de la productivité si elle est gérée de manière juste et équitable.

      Actuellement certains temps Max sont cohérents et peuvent servir de base à un manager pour évaluer son distributeur.

      Le problème est surtout dans les temps qui ne reposent sur rien que les distributeurs subissent un arrêt qui n’est absolument pas juste.

      Avec la direction actuelle, il est impossible de discuter et c’est bien dommage. Le rapport de force ne peut s’exercer que de manière brutale.

      Par ailleurs, nous partageons votre analyse, et vos prescriptions. Mais pour dialoguer, il faut être deux.

Les commentaires sont fermés.