LES ASSISTANTES EN COLÈRE !!!

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

“Qui est la dame dans le bureau d’à côté dans le dépôt ? Elle est gentille, elle fait les photocopies… C’est la secrétaire du dépôt ???”

 

ET NON, PERDU !!!

 

IL S’AGIT D’UNE ASSISTANTE TECHNICO-COMMERCIALE.

 

“Elle fait quoi ?”

 

Nous, les Assistantes Technico-commerciales, sommes le lien essentiel entre le technique, le commerce et pour certaines les plateformes de mécanisation.

 

Nous sommes les interlocutrices, mail et téléphone, des clients, des équipes techniques, des plateformes, de la direction commerciale et autre. Nous répondons à toutes les demandes… Nous sommes les couteaux suisses de nos dépôts.

 

Nous créons les zones de distribution, les devis (print, distribution, digital, etc) ainsi que les commandes qui sont les OD (ordres de distribution sur les feuille de route) Nous validons avec les clients et prospects les zones et commandes, jusqu’à la signature du bon de commande et les encaissements.

 

Nous intervenons également pour des missions plus techniques, comme par exemple, enlever des OD sur feuille de route, car le client ne souhaite plus distribuer.

 

Nous participons aussi à l’accueil sur le centre, gérons parfois l’accueil téléphonique des candidats distributeurs, adressons les données de distribution aux sociétés de contrôles externes ou participons directement à la production, en soutien des équipes techniques, selon l’organisation du centre.

 

Nous sommes reconnues de tous comme indispensables, dévouées et pourtant maintenues à un niveau salarial plus du tout en phase avec la réalité de notre travail effectué.

 

Il est très décevant pour nous toutes de constater que la direction nous refuse obstinément une possibilité d’intéressement au chiffre d’affaire qui pourrait nous offrir une source de motivation saine. Il est, pour nous, tout aussi décevant de voir la direction s’acharner à ne pas reconnaître nos compétences en ne nous octroyant pas le niveau 2.1, (Agent de Maîtrise), qui pourtant est ouvert à ce poste dans la convention collective. Ce qui est pour nous une position de principe.

 

Il serait plus que temps que notre entreprise stoppe ce manque de considération à notre égard !!!

 

Depuis la nouvelle organisation, notre charge de travail s’est lourdement accrue… Mais pour un salaire gelé.

 

Certaines assistent deux, trois ou quatre commerciaux, d’autres pas du tout. Cela est très compliqué car ces commerciaux, à cause de leurs nouvelles taches, sont souvent en mode vagabond ou tout simplement contraints à être inactifs. 

 

Bref, nous sommes souvent totalement seules, face aux clients, aux problèmes techniques (notamment ceux des plateformes de mécanisation), sans compter toutes les péripéties du quotidien. 

 

Souvent, nous prenons des décisions et menons des actions qui sont hors cadre de notre statut actuel, car il faut malgré tout que le travail soit fait.

 

Parfois il nous est demandé de remplacer une collègue Assistante pendant ses congés alors que nous remplaçons déjà nos commerciaux bénévolement. Tout cela sans le statut nécessaire pour remplacer nos commerciaux, ni lettre de mission…

 

Nous souhaitons avoir la satisfaction de voir, enfin au bout de 10 ans (période à laquelle remonte la dernière augmentation), nos salaires et notre statut progresser. Pourtant, selon les déclarations officielles faites par la direction, les Assistantes sont la cheville ouvrière du réseau commercial dans l’entreprise.

 

D’après le très sélect classement des meilleurs employeurs, Adrexo est dans le TOP 10 des Entreprises où les salariés sont heureux de travailler, en quatrième position pour être précis, avec la note de 4.3 sur 5.

 

Selon le commentaire de ce classement, les employé(e)s d’Adrexo apprécient les bonnes conditions de travail, la bonne ambiance et l’écoute des managers.

 

Pour ce qui nous concerne : NOUS ATTENDONS TOUJOURS !!!!

 

Et en plus, pas de budget pour le café !!!

Texte et photos : Aurélie Navarro Assistante Technico-Commerciale à Aubagne (13) Bouches-du-Rhone.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

9 Commentaires

  1. Je n’aurais pas cru que votre travail soit si vaste, central et important, un maillant irremplaçable dans la chaîne d’ADREXO pour la distribution après.
    Votre sens de responsabilité me rappelle les “meilleurs fonctionnaires de l’Etat” qui font parfois beaucoup plus que ce dont ils sont obligés.
    Que faire si ce sens d’ engagement exemplaire est systématiquement et cela depuis des années “bafoué” au seul profit de celles qui en profitent ?
    A mon avis, il faudrait faire plus qu’être en colère face à cette injustice, il faudrait montrer son mécontentement en faisant preuve de la résistance, d’une action symbolique que se verra et se saura… Pourquoi pas annoncer que pendant une période de quelques semaines, on ne ferait plus que le “service minimum” avant d’entrer dans un cycle de négociations ou de nouvelles actions plus prononcées.

  2. bonjour
    je vois qu’elles aussi mal considérées que les distributeurs il faut réagir maintenant et vite bon courage mesdames.

  3. Bonjour
    Gros souci je n’ai toujours pas eu mon accompte j’ai demandé à mon responsable de centre qui ne me répond pas y a til des personne a qui sa arrive ? Car mes factures s’accumulent pourtant c’est noter le 12 sur le calendrier de paie à ce jour le 15 toujours rien je m’inquiète fortement

    • Bonjour, d’après des informations de vos collègues, ils seraient versés, peut être un problème de délai bancaire pour vous. Mais tenez nous au courant.

  4. Bonjour, des rumeurs annoncent plus de versements d’ acomptes et retard de salaires pour les mois d’août et de septembre et une grosse impression que tout est caché et que l’entreprise est au bout du rouleau et que personne ne prend ses responsabilités
    pascal ponton délégué syndical po de Roanne

    • Bonjour,

      Il faut se méfier des rumeurs, il n’y a rien de sûr à ce jour. Des organisations diffusent des messages sans en savoir d’avantage et il est préférable d’attendre d’avoir des informations fiables et vérifiées pour ne pas stresser nos collègues inutilement.

  5. Bonjour
    Aujourd’hui j’étais dans une grande forme (malgré le soleil qui cogne) j’ai décidé de faire le test …. essayer de réaliser la distribution de mon secteur dans les temps max imposé par Adrexo voir un peu avant de 1 ou 2 minutes !
    J’ai favorisé la voiture sur la marche à pied, j’ai distribué à la volée (à peine le temps de dire bonjour aux gens chez eux) devant un immeuble j’ai déposé à toute vitesse les pubs dans les BALs tellement j’étais rapide, j’ai probablement mis certaines pubs dans des “stop pub” pas le temps de bien voir chaque BAL, faut dire que nombre d’étiquettes ne sont pratiquement plus visibles ?! enfin bref, je me suis bien défoncé (pardon pour le langage)
    Et bien, la badgeuse m’a rattrapé avant la fin, elle a sonné la fin trop tôt …. c’est écœurant de désespoir !!! faut faire comment pour distribuer dans les temps savamment calculé par Adrexo ???
    C’est bien la première fois dans ma carrière professionnelle que je tombe sur un employeur qui exige de ses salariés des choses irréalisables et impossibles à tenir.
    Désolé, mais je ne vois aucune motivation pour travailler vite, c’est infaisable, dorénavant, j’assurerais la distribution (pubs + courrier) à une cadence normale ni trop vite ni trop lent, juste le bon milieu !

    • Ca veut surtout dire qu’en ne sachant rien, nous ne diffusons pas de rumeur.

      C’est tout.

      Si nous savions, nous n’aurions aucune hésitation à le dire.

Les commentaires sont fermés.