Semaine chargée sur les sujets sociaux et juridiques

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Cette semaine, agenda chargé pour nos élus et représentants.

Cette semaine, après les régions Aquitaine, Bretagne, Occitanie et PACA, le syndicat se déplace en région parisienne à la rencontre des nos délégués et de nos élus ainsi que pour diverses rencontres.

Mais, coté agenda social et économique, c’est le C.S.E., prévu initialement à Aix en Provence, et qui aura finalement lieu en visio-conférence du fait de la situation sanitaire en région PACA, qui nous occupera mercredi et abordera des sujets importants pour le fonctionnement de l’entreprise.

Il sera précédé lundi 28 octobre par l’assemblée générale de la société Adrexo à laquelle nous assisterons et pour laquelle notre représentant a pris attache d’un expert comptable missionné par la C.A.T. – Adrexo pour analyser les documents communiqués et poser quelques questions sur ceux-ci et sur les perspectives de l’entreprise.

Autre rendez-vous, la commission de suivi de l’accord sur la mesure du temps de travail (la badgeuse), réunion qui permet d’échanger autours de l’application de cet accord et de l’évolution des utilisations. Nous y avons bien entendu un représentant.

Elle se tiendra, également en visio, mardi 29 octobre.

Semaine chargée donc que nous allons répartir sur 5 intervenants et nos relais d’Ile de France toujours dans le cadre de notre engagement électoral de venir vous rencontrer et d’impliquer le maximum de bonnes volontés dans notre fonctionnement et ainsi être au plus près du terrain.

Print Friendly, PDF & Email

9 Commentaires

  1. Bonjour
    Surement incohérent pour certain mes compréhensibles par bon nombre de distributeurs trices
    De toute façon la badgeuse ne prend pas la totalité de la journée de travail !!!!!
    Je refais exemple je viens de finir une semaine de TAF le jeudi soir à 21 heures
    Le vendredi
    Je charge les retours de PUB et AD de 7 heures à 7h30 = pas payés 0H30
    Le trajet de chez moi au dépôt Adrexo 57 km pas payé en indemnisation
    Le temps de trajet de chez mois au dépôt Adrexo de 7h30 à 8h30 =1h00= pas payé
    Déchargement du véhicule contenant les PUB et LES AD en Retour, le contrôle avec le ROC faire le bilan de la semaine, plus l’attente, car je ne suis pas le seul au dépôt Adrexo !! le vendredi OK !!! de 8h30 à 9h00 = 0h30 impayé
    Totale heure impayé = 2 heures X 10,03 = 20,06 €
    Indemnités kilométriques 0,395 X 57 km = 22,515 €
    Totale perte du distributeur = 22,515 + 20,06 = 40, = 42,575
    Soit un total sur 48 semaines travailler = 2 043,6 €

    J’ai bac moins 5 ; imaginez l’effroi d’un responsable syndical !

    Maintenant expliquer nous !!!!

    La badgeuse peut être paramétré pour enregistrer tous ses temps et kilomètre !!!
    Kilomètre = GPS ou Galileo (le GPS européen) bien plus (+) précis
    Pour les temps indiquer un code trajet à y ajouter un code temps travail hors distribution à y ajouter simple pas compliquer !
    Cela et sûr que : 2043 ; 6 X 23 000 colporteurs = 47,002,800 € d’économie
    Je le dis haut et fort il faudra surement passer par une enquête parlementaire pour trouver les complicités cela a tous les niveaux, état, syndiques, cadre, administration, Urssaf, inspection du travail, justice, cadre de l’entreprise, ETC
    PS le reste un autres jours ? oh oui !!

    merci de me répondre

    • Bonjour,

      Il y a du vrai mais aussi quelques erreurs dans votre message.

      En effet, le temps et les kilomètres pour se rendre sur son lieu de travail ne sont jamais pris en charge, et ce, par n’importe quelle entreprise.

      Après, il reste des temps et kilomètres non payés mais notre priorité est d’aller sur les temps et kilomètres de trajet INTRA et INTER UG ainsi que domicile/secteur car c’est le plus gros différentiel et qu’il faut bien définir des priorités. C’est tout le sens des contentieux en cours.

  2. bonjour il faut demander une reprise des temps par un cabinet d/expert independant afin de prendre en compte les temps et les kilometres qui ne son pas renumeres il faut aussi prendre en consideration les temps de pauses et quart d/heure vestiere .c/est comme ça quils on fait ou je travaille avant et nous avons eu tout a y gagner . salut

    • Bonjour,

      Ce travail a été réalisé ! par un cabinet d’expert en ergonomie… c’est sont ces résultats, en 2005, qui ont générés les dispositions de la convention collective actuelle.

      Aussi étonnant que ca puisse paraitre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*