Information, désinformation ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Peut être avez vous lu un message qui circule sur les réseaux sociaux en particulier et qui traite de l’attitude du Professeur Raoult, qui indique qu’un médicament, la Chloroquine, permettrait une baisse de la virologie liée au Covid 19.

Voici le texte qui circule :

Si tous ces faits sont confirmés, nous allons vers l'un des plus grands scandales d’Etat que la France ait connu.
- le mari d’Agnes Buzy, Monsieur Levy, participe à l’inauguration du laboratoire P4 à Wuhan d’où le virus est sorti;
- avant cela, le même mari d’Agnes Buzyn s’est fâché avec Didier Raoult, en refusant les label de l’INSERM au centre de recherche mondialement reputé (IHU) dirigé par le professeur Didier Raoult;
- le professeur Didier Raoult montre que le classique médicament de la Chloroquine soigne 90% des cas de coronavirus s’ils sont depistés assez tôt, il s’oppose au confinement generalisé des porteurs sains qu’il juge digne du Moyen-Age. Il prône un depistage generalisé, et un traitement rapide avec la chloroquine, et avec confinement des seuls malades;
- la chloroquine coûte 10 centimes le comprimé; il est sûr que les laboratoire qui financent l’Inserm cherchent des solutions bien plus coûteuses;
- en octobre 2019, il faut savoir que Monsieur Levy, president de l’Inserm et mari de la ministre, a révoque le statut de « fondation » des IHU, pour reprendre le controle sur leur recherche - le Professeur Raoult dirige l’IHU de Marseille, et est visé directement par cette directive;
- le 13 janvier 2020, alors que l’epidemie se répand en Chine, Agnes Buzyn classe la Chloroquine (le fameux remede) dans les substances veneneuses (disponible seulement sur ordonnance), alors que cela fait 50 ans qu’elle est en vente libre;
- il y a quelques semaine, Agnes Buzyn a dit avoir su que ce serait une hecatombe, et qu’il n’y avait pas de remede;
- le gouvernement de Macron fait un confinement generalisé de la population, il ne parle pas de la chloroquine;
- il affirme que les policiers ne doivent pas porter de masques (ils ont été volés pour la plupart, et il n’y en a meme pas pour les soignants);
- il refuse le depistage de masse, pourtant pratiqué allègrement en Coree et en Allemagne, avec succès;
- il refuse de fermer les frontieres avec les pays contaminés;
- Le journal le Monde et l’Agence d’Etat de la santé qualifient les recherches du professeur Raoult de Fake News, avant de se retracter;
- le Professeur François Perrone revele il y a quelques jours sur LCI que le stock de chloroquine de la pharmacie centrale française, a été pillé;
- Ailleurs dans le monde, la semaine derniere, grâce à un tweet d’Elon Musk, en 48h, Donald Trump met a disposition de tous les americains la Cloroquine;
- Le Maroc achete les stocks de chloroquine de Sanofi à Casablanca;
- Le Pakistan va accroitre sa production de la chloroquine à destinantion de la Chine;
- La Suisse exclut elle aussi le confinement generalisé de la population, pratique un large depistage et traitement rapide, et accuse la France de faire de la politique spectacle;
-La société TEVA en Israel annonce qu’elle va livrer gratuitement plus de 10 millions de dose de chloroquine aux USA;
- Estrosi, soigné lui-même a la chloroquine, sans réponse du gouvernement, a appelé directement Sanofi pour qu’ils livrent la chloroquine aux hopitaux de Nice;
- sous le lobbying intensif du Professeur Raoult, un test à grande echelle de la chloroquine a commencé finalement en France, sous la direction de l’Inserm (!), qui veut « refaire les experimentations dans d’autres centres medicaux independants » : ce qui prendra 6 semaines de plus... Presqu’aucun media n’en parle.
Source: Christophe Brochard

Ce texte pris en l’état pose en effet quelques questions.

En analysant, ligne par ligne, les choses ne paraissent pas si simples :

  • La Nivaquine n’a jamais été en vente libre : il fallait une ordonnance pour tout voyage en pays à risque de malaria (effets secondaires possibles, dont troubles du rythme cardiaque),
  • L’essai du Professeur Raoult ne montre en aucun cas que çà soigne “90% des cas”, Il indique lui même qu’il montre une diminution de la virémie sur un petit nombre de patients (c’est intéressant) mais avec un trop petit groupe témoin et surtout AUCUNE évaluation de l’impact”clinique”, c’est à dire, est ce que çà a diminué au moins le nombre de jours en réanimation,
  • La personnalité même du Professeur Raoult est aussi mis en cause alors qu’il a plus de 3000 publications à son actif et qu’il reconnu comme un scientifique de premier plan. Son look “différent”, mais surtout sa personnalité indépendante et son franc parler en font un adhérent type de la C.A.T. s’il travaillait chez Adrexo mais nous l’avons malheureusement pas comme collègue. Etre Autonome, assumer ses idées et lutter, sans concession, c’est un point fort pour un homme de conviction qui ne lâche rien !
  • C’est le laboratoire NOVARTIS qui a initié le don de doses pour essais. Les autres ont suivi (Bayer, Mylan et..Teva, mais pas QUE lui), ce dernier communique massivement dans les journaux Israeliens,
  •  L’AP-HP (hopitaux de Paris) a vigoureusement démenti les affirmations sur le vol des stocks de chloroquine,
  • Quant au traditionnel “Presqu’aucun media n’en parle”, il suffit d’allumer la télé ou d’ouvrir un journal pour savoir que c’est faux,
  •  Avec une simple recherche sur Internet, on peut constater que la fin de la vente libre de la chloroquine, date de 2000 (Gouvernement Jospin/Chirac), cette décision a été prise en raison d’effets secondaires cardiaques,
  • Enfin, M. Lévy n’est plus président de l’INSERM depuis octobre 2018 et n’a donc pu revoquer le statut de « fondation » des IHU en 2019.

En ces temps troublés, les réseaux sociaux apportent un lot d’informations approximatives et/ou fausses, il est donc nécessaire de ne pas les prendre en considération sans les vérifier.

Les mots ont un sens, ceux utilisés dans cet article montrent quelques brides d’antisémitisme (laboratoire TEVA, M Levy…), attention à ce type de messages qui sont pourtant relayés.

La période actuelle appelle plutôt de la solidarité, et laissons les spécialistes juger des domaines pour lesquels nous n’avons pas de compétences.

D’autant que ce 26 mars, le gouvernement a précisé les choses sur ces médicaments en autorisant la prescription pour des cas de corvidé-19.

Le journal officiel indique en effet :

Le Journal Officiel de la République française (JORF n°0074) de ce jeudi 26 mars 2020 vient de publier, en fin de matinée, un "décret n° 2020-314 du 25 mars 2020" présenté comme "complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire". 

« Chapitre 7 « Dispositions relatives à la mise à disposition de médicaments « Art. 12-2. - Par dérogation à l'article L. 5121-8 du code de la santé publique, l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile. « Les médicaments mentionnés au premier alinéa sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l'article L. 5123-2 du code de la santé publique. « Ils sont vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées et pris en charge conformément aux dispositions du deuxième alinéa de l'article L. 162-17 du code de la sécurité sociale. Le cas échéant, ces dispensations donnent lieu à remboursement ou prise en charge dans ce cadre sans participation de l'assuré en application des dispositions de l'article R. 160-8 du même code. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d'élaborer un protocole d'utilisation thérapeutique à l'attention des professionnels de santé et d'établir les modalités d'une information adaptée à l'attention des patients. « Le recueil d'informations concernant les effets indésirables et leur transmission au centre régional de pharmacovigilance territorialement compétent sont assurés par le professionnel de santé prenant en charge le patient dans le cadre des dispositions réglementaires en vigueur pour les médicaments bénéficiant d'une autorisation de mise sur le marché. « La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL© et les préparations à base d'hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d'officine que dans le cadre d'une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin. « Afin de garantir l'approvisionnement approprié et continu des patients sur le territoire national, en officines de ville comme dans les pharmacies à usage intérieur, l'exportation des spécialités contenant l'association lopinavir/ritonavir ou de l'hydroxychloroquine est interdite. Ces dispositions ne s'appliquent pas à l'approvisionnement des collectivités relevant des articles 73 et 74 de la Constitution et de la Nouvelle-Calédonie. « Pour l'application du présent article, sont considérés comme établissements de santé les hôpitaux des armées, l'Institution nationale des Invalides et les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la défense déployées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. ».

On se rend donc compte finalement que c’est la position du professeur Raoult qui a été retenue, malgré ce que peut soutenir la presse et certains médecins.

A qui profite ces multiples désinformations ?

Nous n’avons évidemment pas de compétence pour juger de la pertinence de ces produits mais cet exposé démontre avec des données d’actualité qu’il est possible d’être induit en erreur ou manipulé avec des informations et qu’il est utile de les vérifier.

La pensée unique est un danger quand la contradiction n’est pas possible. C’est un peu comme s’il n’y avait qu’un seul syndicat. Il est intéressant de se nourrir de toutes les idées avant de se déterminer.

Print Friendly, PDF & Email

22 Commentaires

  1. La chloroquine ne sert à rien lorsque les patients sont en réanimation, puisque le virus n’est déjà plus là à ce moment-là.
    Vous non plus n’écoutez pas les bonnes informations, celles du professeur Raoult en l’occurrence, car c’est de lui et non de moi.

    • Cet article ne dit pas ça, il indique juste que la démarche de ce professeur a été critiquée avec de fausses informations.

  2. Lisez un peu mieux les études du professeur Raoult
    701 patients positifs traités à la timone par l’hydroxychloriquine et un anti viral l’azythromicine : 1 seul décès …
    La CAT se permet de mettre en doute notre meilleur virologue ?

    • Bonjour, sauf erreur, cet article n’entend pas prendre position sur le fonds mais juste démontrer que la démarche de ce professeur a été critiquée avec de faux arguments.

  3. Curieux ce message je crois que si je l’avais vu avant les élections je n’aurais pas voté

  4. C’est un véritable scandale d État, si les faits serlnt avéré,

    • C’est effectivement troublant et à engendré un retard potentiellement néfastes pour certains patients.

  5. Quand seront nous s’il y a reprise vendredi prochain ?
    Ils ont du en parler à leur réunion

    • Bonjour, il en a été question mais sans date précise.

      L’activité ne reprendra pas avant le 28 avril a minima.

  6. Bonjour

    Si seulement depuis début décembre 2019 on avait mis “sous cloche” la ville de Wuhan ou toute la Chine, on en serait pas là !!!!!

    Si seulement, on avait fermé toutes les frontières depuis le nouvel an, on en serait pas là !!!!

    Comment expliquer tous ces déplacements de foules, même maintenant, il y aurait encore presque 100 000 Français éparpillés dans quantité de pays qui veulent rentrer en France, juste pour voir leur famille ?! … quelle absurdité ! maintenant, tout le monde entier en paye les conséquences !!!!

    Dès le départ, aucun pays, aucun chef d’Etat n’a pris au sérieux la gravité de la crise sanitaire qui menaçait le monde entier, maintenant on ouvre les yeux, et on ne sait plus trop quoi faire, c’est l’anarchie généralisée ….

    • Vous avez sûrement raison sur un point, personne ne voyait des conséquences aussi graves, mais il semble difficile d’empêcher aujourd’hui des déplacements partout dans le monde d’autant qu’une personne suffit à importer le virus.

  7. Bonjour

    Niveau gestion de la crise sanitaire, le Ministère de la Santé est débordé ….
    Niveau gestion des PV pour non respect du confinement, le Ministère de l’Intérieur assure à merveille, les PV tombent !!!

    Pour votre réflexion …

    • Il faut assurer l’entrée de nouvelles recettes pour payer les masques… qui n’arrivent pas !

    • Cet exercice montre qu’il est parfois facile d’orienter l’information et de ne pas dire toute la vérité.

      D’où l’utilité d’une multitude de sources d’informations concurrentes pour que chacun puissent se faire son idée en connaissance de cause.

      C’est un peu comme ça avec différentes sources syndicales qui peuvent fournir un équilibre.

  8. bonjour ce matin bfm a confirmer que 80 patients de marseille ont guéri grace au professeur raoul . il va de soi quil faut donner ses médicaments au début des symtomes quand ont est en réanimation cest trop tard .de nombreux chefs de services dans les hobitaux demande avoir ce médicament .hélas état na pas fait de commande auprés de sanofi . ce gourvernement est iresponsable .ouii macron auras des comptes a rendre auprés des francais .décidément ont paye incompétance de ceux gourvernement .hier a suoer eut les caissiéres avais pas de masque . imcompétence de ce gourvernement se voit de jour en jour .les plus de 75 ans ont les laisse mourir car les ventillerr ne sert a rien vu leur grand age . oui cest triste a marseille les gens font la queue pour avoir ce médicament 80 guérisons a marseiller 1 seul décés .oui bon courage a tous

    • Bonjour,

      Difficile de répondre a votre message, nous entendions mettre en évidence des problèmes dans l’information qui est donnée, en particulier sur les chaine d’information en continue.

      Aujourd’hui les hôpitaux peuvent prescrire ce produit (depuis le 26/03) et les choses bougent donc un peu…

  9. Bravo pour cette dénonciation d’un tract qui pue le complotisme à plein nez !
    Le complotisme est une plaie qui n’est pas nouvelle, et qui n’a produit par le passé que des horreurs.
    Depuis l’antiquité (“carthago delenda est”) jusqu’aux temps modernes (la “solution finale” du petit moustachu brun plutôt mal foutu pour le modèle de la “race des seigneurs”, et qui à inoculé une forme exacerbée de complotisme à tout un peuple), en passant par le moyen âge (les soignantes de l’époque martyrisées et brûlées par des malades qui voyaient le Malin partout), la peur a toujours produit des hallucinations collectives avec des effets abominables.
    Le complotiste est un malfaisant qui s’excuse par avance des s. qu’il pourrait commettre dans l’avenir si la situation s’y prète.
    Pour en revenir à l’intemporalité du phénomène, j’ai toujours été frappé par la ressemblance entre les caricatures antisémites de l’avant-guerre et les gargouilles des cathédrales…
    Quand j’entends chez quelqu’un les mots-clefs de la phraséologie complotiste (“on nous ment”,”personne n’en parle”), je vois le futur membre d’une piėtaille haineuse que l’histoire pourrait produire à nouveau, renouvellant le genre des “tricoteuses” de la Terreur aux spectateurs des pendaisons des sorcières de Salem, en passant par le SS ou le SA.
    Attention ! Les périodes de “grande peur” (mot déjà utilisé au Moyen âge pour la peste, ou l’an mil”) ont toujours produit des abominations, et, entre la Pandémie, les aberrations climatiques, la fin de la foi dans le progrès, les tensions internationales (et nationales, entre communautés), les moyens de destruction toujours plus effrayants, notre époque n’en manque pas…

  10. C est inadmissible. Quelle autorite avez vous vous meme pour juger de ce qui et fake news ou pas? Vous meme comme la quasi totalite des medias font de la desinformation. Vous dites que monsieur levy n etait plus directeur de l inserm depuis octobre 2018 mais pk ne dites vous pas qu’il a ete obligé de demissionne sous la pression parce qu accusé de conflit d interet et qu il a ete charge de choisir lui meme son successeur et qu il a donc choisi un de ses grands amis qui a juste continué son”oeuvre” a sa place.
    Pourquoi ne dites vous pas que madame buzyn qui a la base est medecin et ministre de la santé est remuneree depuis toujours et grassement par divers laboratoire pharmaceutiques. Pas besoin de preuves plus que cela pour résumer. Madame buzyn ministre de la sante remuneree par dzs labo epouse de monsieur levy directeur de l inserm en conflit avec raoult a inaugure un labo p4 a wuhan en 2017 en presence du ministre des affaires etrangeres francais. Demission de buzyn en fevrier de son poste de ministre… bref vous aurez beau faire c que vous voudrez les faits sont là !!!j espere qu un jour ces gens seront traines devant des tribunaux mais malheureusement je n y crois puisque le monde de la justice est aussi corrompu que celui de la medecine!!!!

    • Bonjour,

      Nous n’avons à faire preuve d’autorité, les faits évoqués contredisent juste de fausses informations.

      Dans cette affaire, il y a probablement un fond de vérité des deux cotés mais le problème est que certains ont toujours la fâcheuse habitude de forcer le trait avec des informations erronées ce qui a pour effet de décrédibiliser l’ensemble. C’est dommage.

      Sur le reste, nous verrons bien, à la fin, qui avait raison et qui était en faute.

Les commentaires sont fermés.