Manque de chiffre d’affaire ? Pas grave, on en invente ?

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

+ 1,3 %, c’est que représente l’effet des écritures comptables, très contestables, sur la marge de l’année.

– 11 % de chiffre en 2019, c’était trop pour attirer le chaland et lui demander de sortir son portefeuille, afin d’obtenir quelques subsides ?

Bien que vendu plus cher qu’en 2018, le volume de prospectus distribué est en recul.

D’après nos dirigeants, c’est “l’effet gilets jaunes”…

Vous savez, ces “sauvageons” qui osent réclamer de quoi vivre dignement. Un peu comme les distributeurs Adrexo, qui sollicitent de pouvoir travailler normalement et à être payés au vrai prix, au juste prix, rien que normalement quoi.

Des “malandrins” de bas étage, qui viennent manger les bénéfices des entreprises et empêcher les clients de se rendre dans les magasins…

Bref… figurez vous que ces pauvres gens sont même venus jusqu’à Aix pour se faire entendre… quelle honte… sous la terrasse du siège, ça fait désordre !

Même des chefs d’entreprises ont défilé pour être payés de leurs prestations. Une sorte de gilets jaunes sans doute ? Adrexo à presque réussit la convergence des luttes…

Pourquoi ne pas se poser la question de savoir si l’interruption de la distribution avant la fin (temps Max) et le retour des documents à l’agence, ne pouvait pas être, aussi, un des motifs d’insatisfaction des clients ? Sans compter que cela risquait d’entraîner un report vers d’autres médias.

Et bien non, la direction a trouvé les coupables : “les gilets jaunes”.

Finalement, en dévalorisant l’imprimé publicitaire, en le rendant moins performant, il aurait dû y avoir une embellie économique ? Zut, non, ça baisse ! Ça alors…!

Simultanément, les distributeurs n’y comprennent plus rien. On nous demandait de la qualité, maintenant il faut revenir avant d’avoir terminé, au premier coup de sifflet de la badgeuse.

Pour les permanents, plus question de qualité non plus, on gère le temps ! Nos actionnaires se targuaient de mener les permanents à la baguette. Une petite convention quand ça va pas, un peu d’alcool, et hop, ils repartaient ragaillardis pour l’année en file indienne. Mais là, il a fallu ravaler ses primes et courber l’échine, histoire de laisser passer l’orage du temps Max. Cette idée “lumineuse” ! Sale temps !

Désormais, rien à faire, on ne peut pas crier le contraire. Les chiffres sont têtus.

Même l’URSSAF sait déjà où chercher pour emporter le pactole. Ce sera peut être le double effet “gilets jaunes” !?

Pour ce qui est du chiffre, s’il en manque pourquoi ne pas en inventer ?!

Depuis 2 mois nous avions cette information. Mais nous attendions de la vérifier et surtout d’avoir une réponse de la direction, qui est arrivée le 29 janvier.

Bien entendu, si cette information est arrivée jusqu’à nous, c’est qu’elle est connue bien ailleurs. Pour tout dire, d’à peu près tout le monde à l’extérieur des murs Aixois. Ce qui est surprenant, c’est qu’elle n’étonne pas grand monde.

Qu’à cela ne tienne, s’il n’y a pas assez de chiffre pour obtenir quelques millions d’emprunts, il suffit de le booster artificiellement. Une sorte de planche à billets virtuelle, que les commissaires aux comptes effacerait en mars ou avril, mais qui, en attendant, permettrait de mieux habiller la mariée, qui commence à être bien défraîchie.

La situation s’améliore cher investisseur !

Déjà côté gilets jaunes, c’est mieux ! Et puis au dernier trimestre, on sent que tous nos efforts de bons gestionnaires sont en train de payer. Sisi… regardez la marge, au dernier trimestre, c’est évident, un vrai sursaut, on va y arriver, c’est sur. Approchez c’est marqué là… regardez… non, là… Là que j’vous dis !

La tendance est bonne, vous pouvez nous prêter de l’argent, on mérite ! Hein ? Bon, ne vous battez pas pour nous faire un chèque. On va faire une sélection quand même. Vu que toute la planète, voire même au delà, veut nous prêter du pognon, on ne va pas se presser. En attendant l’oseille, on s’applaudit ! Allez !!!

Vous nous direz, +1,3 % de marge, ce n’est pas grand chose. C’est vrai ! Mais concentré sur un trimestre, le pourcentage est tout autre. Evidemment, ça peut faire illusion et laisser penser à une inversion de la courbe.

Mais que fera notre prêteur quand il aura les vrais chiffres, après remise en phase de la comptabilité avec la réalité ? Il va pas être content d’avoir été roulé dans la farine notre investisseur !?

Voir un aussi gros écart entre des documents provisoires et les documents définitifs, il va surement demander quelques explications.

D’ici là… ce ne sera plus très grave, sur les cendres encore tièdes du réseau, on aura remis autre chose et cédé l’ensemble à un fond ?

Juste une question ? Et les salariés, on en fait quoi chef ?

Et bien ils iront rejoindre ces tartuffes de gilets jaunes, on leur doit bien ca, à ces empêcheurs de faire des bénéfices !

Tss, tss… doucement, les salariés ne se laisseront pas faire !

Nous non plus, vous pouvez y compter !!!

7 Commentaires

  1. Rétablissement temporaire en hiver, ce n’est pas forcément un renversement de la courbe pour toute l’année, en effet. Je ne pense pas que les investisseurs ou financiers n’en sont pas conscients. Il faudrait donc compaarer cette légère reprise économique – par rapport à la chute des affaires en 2019 – avec la sitiutation en hiver 2018/2019 et la situation économique de 2018 pour avoir une vue et un jugement clair, je pense. On pourrait aussi comparer ces données avec les années précédentes…

  2. @Bonjour,il ni a pas de baisse de distribution de Pubs ,pour preuve je distribuais jusqu’à la semaine dernière pour ACTION et cette semaine ACTION à été distribué par la Poste donc encore un client de perdu pour Adrexo c’est normal les plans de distribution sont passé depuis 2017 de 100/100 à environ aujourd’hui à 70/100 Les clients commence à s’en apercevoir .

  3. Bonjour, je viens de prendre ma dotation pour la semaine prochaine: –pour une agglomeracion de 45000 habitants 2 pubs (voir 3 dans certaines zones ) –on devait avoir BRICORAMA mais il reste a la poste –on n a plus ACTION il est passe a la posteA part cela rien de neuf , A si il y avait des gens de SUD et de FO ( que je n avais jamais vu depuis 7 ans que je distribue) …et qui distribuaient des ROMANS ………JEan BELLAMY

  4. Bientôt la galère je distribué pour le dépôt de Metz et dans 2 semaines les CATALOGUES IKEA de retour ça promet……….j’espère que il y aura pas beaucoup de courriers sur ces 2 semaines.

  5. Bonsoir ,Je m’éclate de rire quand je lis que ce sont les gilets jaunes qui ont plombé la société .Les gilets jaunes se sont manifestés en novembre 2017.Déjà la société était dans le rouge et ce même en ne rémunérant pas tous les distributeurs en HEURES RÉELLES TRAVAILLÉES.Alors rendez-vous compte si tous les distributeurs étaient vraiment rémunérés en HEURES RÉELLES, la société serait dans un état encore plus lamentable financièrement.Cela fait des années que la plus part des distributeurs ne sont pas rémunérés pour chaque heure travaillée . C’est une incompréhention totale .TOUT SALARIE doit ÊTRE REMUNERE pour ses HEURES TRAVAILLEES.Bon courage à tous les distributeurs .

  6. election comment expliquez vous qu un postulant de votre syndicat soit aussi postulant a la cgt

Les commentaires sont fermés.