Mutuelle : Piqûre de rappel.

Il y a dans l’entreprise un grand nombre de salariés (entre 5000 et 6000) qui paie la mutuelle obligatoire sans pour cela bénéficier de ses avantages. Ces salariés sont appelés : “Les affiliés par défaut”.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils n’ont pas rempli le BIA (bulletin individuel d’affiliation) nécessaire pour pouvoir bénéficier des remboursements de la mutuelle.

Les raisons sont multiples :

  • Manque d’information.
  • Mauvaise volonté.
  • Manque de temps.
  • Etc, etc…

Dans cette histoire, un seul gagnant : la mutuelle. En effet, l’entreprise, comme l’affilié par défaut, paie sa part inutilement.

Même si l’affilié par défaut dispose d’une mutuelle individuelle, cette mutuelle d’entreprise peut lui être utile lorsqu’une partie d’un remboursement n’est pas prise en charge par sa mutuelle individuelle.

Chaque salarié qui ne dispose pas d’une carte de tiers payant Vivinter peut être considéré comme affilié par défaut (sauf s’il bénéficie d’une dérogation, voir article “Mutuelle et prévoyance”).

Si tel est votre cas, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre responsable afin de régulariser cette situation qui vous coûte de l’argent (environ 120 euros par an) pour rien.

Print Friendly, PDF & Email

6 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je dispose pour ma part d’une mutuelle à titre individuelle que pour raisons personnelles ( niveau de remboursement etc..) que je ne souhaite pas arrêter.
    Au départ, je disposais d’une exonération de la cotisation de l’entreprise simplement en fournissant un justificatif de ma mutuelle; or, cela n’a plus été possible du jour au lendemain, on m’a dit qu’il n’y avait plus aucune dérogation possible.
    Donc depuis, je paie une cotisation dans le vide.
    Or, si je rempli le bulletin d’affiliation, je perdrai les avantages de ma mutuelle personnelle, ne pouvant certainement pas conserver ma mutuelle actuelle.

    • Bonjour.
      En effet, lors de toute embauche dans l’entreprise si vous disposez d’une mutuelle individuelle, vous dérogez à la mutuelle obligatoire d’entreprise jusqu’à la date anniversaire du contrat.
      Par exemple : Vous êtes entré dans l’entreprise le 1er janvier 2018 et vous disposez d’une mutuelle individuelle dont la date anniversaire est au 31 octobre 2018. Dans ce cas là, vous dérogerez à la mutuelle obligatoire de l’entreprise jusqu’au 31 octobre 2018. Après cette date vous serez prélevé d’office sur votre bulletin se salaire du montant de base, qui est de 9,77 euros mensuel.
      Vous pouvez garder votre mutuelle individuelle qui vous convient, remplir le BIA ne fera rien changer des avantages qu’elle vous apporte. Par contre, si cela vous gène financièrement, c’est effectivement un choix à faire. Néanmoins, les 9,77 euros par mois peuvent rendre des services lorsque votre mutuelle individuelle ne couvre pas complètement les dépenses pour certains actes médicaux, puisque la mutuelle obligatoire prendra le relais pour la prise en charge du reste dû.

  2. apres une hospitaliosation de pres d un mois votre mutuelle ne couvre pas le reste a payer dans une maison de convalescence donc c est une mutuelle de M…. car votre mutuelle n a pas eu a debourser un centime pour l hosto puisque pris en charge a %

    • Bonjour Madame.
      Je voudrais tout d’abord vous dire que ce n’est pas “notre mutuelle”. C’est la mutuelle de l’entreprise donc de tous les salariés. Nous ne sommes qu’un syndicat qui défend les intérêts des salariés et ce n’est pas la CAT qui a choisi cette mutuelle, loin s’en faut. Néanmoins, comme pour toutes les mutuelles le régime de base ne couvre malheureusement pas toutes les dépenses de santé, c’est pour cette raison que des options sont proposées. D’ailleurs, je ne pense pas qu’une mutuelle, quelle qu’elle soit, au prix 9.77 euros par mois puisse rembourser une convalescence après une hospitalisation. Je vous conseillerais donc, si je peux me permettre, de consulter les options proposées par Vivinter afin que votre couverture de remboursement soit plus importante.

  3. Bonjour je viens vers vous suite a l entretien téléphonique que vous avez eu avez eu avec Patrick,adjoint d ales ,a mon sujet.En effet je suis en arrêt maladie depuis le 04 décembre 2017 et je n ai perçu de complément de salaire que pour les mois de décembre et janvier.
    Pourriez vous vous renseigner auprès des services concernés.
    En vous remerciant.

Les commentaires sont fermés.