Préparatoire CE juin 2018 : piscine, plage, tapas… et réunion !

 La côte Catalane a encore été à l’honneur pour la réunion préparatoire CE du mois de juin 2018. En effet, après Perpignan, Collioure et Banyuls-sur-Mer, les élus ont été convoqués par le secrétaire du CE à Port-Vendres.

 Ce charmant village portuaire a donc été le théâtre des travaux qui se sont déroulés sur deux jours (5 et 6 juin), pour certains élus.

 

 

Afin de ne pas bouder leur plaisir, ces mêmes élus présents la veille ont eu, accessoirement, l’occasion de profiter de la splendide plage du site de Paulilles.

En attendant, les élus présents la veille de la réunion auront pu admirer le magnifique paysage assis au bord de la piscine installée sur le toit de l’hôtel où ils furent logés.

Les travaux devaient commencer le 6 juin à 9h30, ils débutèrent à 9h50 sans deux élus titulaires de la CAT. L’un parce que responsable d’une agence ne peut pas partir trois jours, tous les mois, pour deux heures de réunion et l’autre parce qu’il n’a carrément pas été prévenu du lieu de la réunion. Ce dernier a donc été remplacé par son suppléant qui accompagnait un titulaire de la CAT, tous les deux demeurant à quelques kilomètres de Port-Vendres.

Outre les deux élus de la CAT, étaient présents onze élus des autres organisations syndicales, plus un représentant syndical alors que sa présence n’est pas prévue dans le règlement intérieur du CE.

Dès le début de la réunion, le secrétaire annonça qu’il allait remettre à l’ordre du jour les questions restées sans réponses lors du dernier comité d’entreprise du mois de mai. Ensuite, il demanda aux élus des différentes organisations syndicales de lui envoyer leurs éventuelles questions par mail. Il informa les élus que les membres de la direction prévus à la prochaine réunion du CE ne seraient pas présents et qu’ils répondront par écrit aux questions qui leur seront posées.

La réunion se termina à 10h30, soit 40 mn après son début.

 

27 pensées sur “Préparatoire CE juin 2018 : piscine, plage, tapas… et réunion !

  • 6 juin 2018 à 23 11 30 06306
    Permalink

    Et pendant ce temps là on prend les distributeurs pour des esclaves

    • 7 juin 2018 à 6 06 46 06466
      Permalink

      Oui ça manque de décence !!!!!

      • 7 juin 2018 à 7 07 15 06156
        Permalink

        Certes cela manque de décence mais ça n’offusque personne, à part nous puisque nous vous en parlons. D’ailleurs, ces élus présents (toutes organisations syndicales confondues) et très contents de l’être ont voté leur total soutien au secrétaire et au trésorier du CE il n’y a pas si longtemps que ça, sauf la CAT bien entendu. Vous savez, parfois le syndicalisme relève plus de la comédie que de l’engagement. Et puis la Méditerranée…

    • 7 juin 2018 à 6 06 59 06596
      Permalink

      Bonjour. Soyons précis, ce n’est pas l’entreprise qui convoque pour les préparatoire du comité d’entreprise mais le secrétaire du CE, qui est un salarié comme vous et moi. L’entreprise convoque pour les réunions plénières (donc officielles) du comité d’entreprise dans 90% des cas à Paris. Pour ce coup là, l’entreprise n’y est pour rien.

  • 7 juin 2018 à 8 08 21 06216
    Permalink

    J’AI HONTE POUR VOUS VOUS PRENES LES DISTRIBUTEURS POUR DES VACHES A LAITS JE CROYAIS QUE LA SOCIETE ETE EN DIFFICULTE VOUS VALEZ PAS MIEX QUE LES AUTRES

    • 7 juin 2018 à 9 09 26 06266
      Permalink

      Bonjour,

      Vous avez raison, c’est assez choquant, c’est bien pour ça que nous publions ces lignes car les salariés doivent savoir.

      Ne vous méprenez pas, ce n’est pas l’entreprise qui paye, c’est seulement le CE d’Adrexo (Comité d’Entreprise), qui gère son budget de manière autonome sans que l’entreprise puisse intervenir.

      C’est aussi pour ça que nos deux représentants n’ont participé qu’a la réunion pendant 40 minutes et pas au séjour. Ils habitent à quelques kilomètres et pouvaient donc s’y rendre facilement en quelques minutes. En plus, comme les élus de la C.A.T. que nous sommes, travaillent, comme vous, il est difficile de se libérer facilement autant de temps et comme le lieu était resté secret longtemps, cela était encore moins évident.

      D’abord, si cela peut paraître luxueux, et en décalage par rapport à la situation de nos collègues d’Adrexo, les hôtels sont sélectionnés sur des critères de prix avec un budget au alentours de 100 euros par chambre. Toutefois, avec les repas et les déplacements, c’est un budget global qui doit avoisiner les 10 000 euros.

      Mais, vous vous demandez sans doute pourquoi le secrétaire du CE organise ce genre de rendez-vous « entre amis » avec autant de luxe et surtout pourquoi il est organisé dans un endroit aussi éloigné de tout ?

      C’est tout simplement pour que les élus qui y participent puisse percevoir le plus d’indemnités kilométriques possible (il n’y a pas de petits profits) et surtout pour qu’un élu titulaire de notre syndicat (C.A.T.) qui habite sur place en perçoive le moins possible, sans doute pour le punir… C’est ainsi que toutes les dernières réunions ont été organisées dans ce périmètre géographique pour cette unique raison.

      Et pourquoi le punir ? Parce qu’il ose demander, en sa qualité de trésorier adjoint du C.E., l’accès complet à la comptabilité du Comité d’Entreprise, ce qui lui est refusé.

      Le secrétaire du C.E. doit s’imaginer qu’il a besoin de ces indemnités pour vivre et qu’il abandonnera ses demandes pour les percevoir de nouveau.

      Voila, vous avez l’explication de cette opulence et de son étrange localisation !

      CQFD

      • 7 juin 2018 à 10 10 40 06406
        Permalink

        NOUS ENTENDS QUE SALARIES NOUS AVONS UN DROIT DE REGARD SUR LES COMPTES DU CE ETLE SECRETAIRE DOIT NOUS LES FAIRES PARVENIR
        IL SERAIT TEMPS D’AGIR ENVERS CERTAINS SYNDICATS

        • 7 juin 2018 à 11 11 06 06066
          Permalink

          Les salariés n’ont accès aux comptes que par l’intermédiaire du bilan annuel qui doit être affiché dans toutes les agences. Pour ce qui concerne les comptes dans le détail (bien plus intéressant), seuls les membres du CE ont le droit d’accès et même en faire des copies. C’est ce qui a été refusé au trésorier adjoint, membre de la CAT, qui se voit dans l’obligation de passer par la voie judiciaire afin d’avoir gain de cause. Toutes les autres organisations syndicales prétendent avoir pu « confortablement » consulter les comptes et n’avoir rien vu d’anormal. Nous verrons si ces organisations syndicales ont véritablement consulté les comptes dans les détails ou les ont seulement survolés afin de ne pas « froisser » le secrétaire et le trésorier, qui tiennent les cordons de la bourse et qui décident de récompenser celui qui est gentil et de punir celui qui est méchant.

      • 7 juin 2018 à 15 03 42 06426
        Permalink

        ni y a t-il pas d’action en justice face à se genre de comportement qui ressemble a si meprendre à de l’abus de pouvoir pour ne pas dire plus ?

        • 7 juin 2018 à 15 03 57 06576
          Permalink

          En tout cas, si il y a abus, les membres du C.E. qui disent avoir regardé les comptes ont du s’en apercevoir, pour ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu cette chance et une action judiciaire est lancée afin de pouvoir accéder aux documents et écritures comptables.

          A suivre donc….

  • 7 juin 2018 à 9 09 25 06256
    Permalink

    bjr a tous. dur la vie du representant CE……triste est de constater la direction qui prefere ne pas participer a la reunion est ce l impossibilité de travailler avec nos representants? …….
    adrexo fait des economies….. des sites ne sont plus payer ,des transporteurs non plus. des materiels en location non plus….. nos salaires le sont ouf…pour l instant? nos elus sont ils informer?
    combien avons nous perdu sur l exercice 2017 ?? combien le groupe a perdu sur le meme exercice ?

    • 7 juin 2018 à 9 09 41 06416
      Permalink

      Bonjour,

      La Direction ne participe jamais aux réunions préparatoires et n’est pas invitée, c’est une réunion financée uniquement sur le budget du comité d’entreprise.

      Les réunions officielles du comité d’entreprise se déroulent généralement à Paris, c’est tout de même plus « central » et l’organisation de la réunion est financée par l’entreprise, mais la, le budget n’est pas le même… le repas est par exemple remboursé à hauteur de 18 euros, et le trajet se fait en train si l’élu est éloigné, pas question de percevoir de somptueuses indemnités kilométriques !

      Faire des économies sur cette réunion ne donnerait donc pas d’argent à l’entreprise, il faut être clair et honnête sur ce point.

      La plupart des élus titulaires qui participent à ces réunions ne travaillent plus sur le terrain et n’ont que des activités syndicales, et il reste les élus C.A.T. pour côtoyer les collègues dans les centres puisqu’ils conservent un travail effectif pour l’entreprise.

      Les pertes de l’entreprise et du groupe ne sont donc pas a rapprocher de cette « fiesta du sud est ».

  • 7 juin 2018 à 13 01 55 06556
    Permalink

    OK c’est juste imputé sur les chèques cadeau par exemple vive la modestie et en se qui concerne les hôtel un 1er classe c’est 58 €

    • 7 juin 2018 à 14 02 43 06436
      Permalink

      Le budget de fonctionnement du C.E. est séparé de celui des œuvres sociales qui financent les bons d’achats.

      Mais, sinon, vous avez raison, et il y au moins 5 000 euros d’indemnités kilométriques versées, ce qui représentent un joli budget à se partager !

  • 7 juin 2018 à 15 03 53 06536
    Permalink

    corriger moi si je me trompe cette situation est le fait du secrétaire n’y a t-il pas possibilité d’action en justice contre ce genre de comportement qui ressemble à si méprendre à de l’abus de pouvoir pour ne pas dire plus ?

    • 7 juin 2018 à 16 04 20 06206
      Permalink

      En tout cas, si il y a abus, les membres du C.E. qui disent avoir regardé les comptes ont du s’en apercevoir, pour ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu cette chance et une action judiciaire est lancée afin de pouvoir accéder aux documents et écritures comptables.

      A suivre donc….

  • 7 juin 2018 à 19 07 22 06226
    Permalink

    Bonjour,
    indécent,choquant,honteux………. ,en fait il n’y a pas de mots pour décrire cette situation.
    il est grand temps de mettre un bon coup « de pied » dans cette ‘fourmilière ‘ qui n’a rien de syndicats qui se respecte et qui soit honorable .
    Tant d’argent dépenser au non de quoi ??,
    – Qu’en est il des actions sociales et culturelles ? ce à quoi temps et argent doit Etre consacré !!!!!
    à ce que je sache inexistantes, en tout cas si peu et pas à la hauteur de ses sommes dépensées par les membres de ce CE.
    syndicalisme , CE = TPMP (tout pour ma pomme d ‘abord ).

    • 7 juin 2018 à 19 07 45 06456
      Permalink

      Bonsoir. Tout d’abord, il faut distinguer les budgets de fonctionnement et des oeuvres sociales. Le problème est de savoir si toutes ces sommes sont véritablement dépensées à bon escient. Est-ce que ces sommes servent à réellement travailler dans l’intérêt des salariés ? Ou bien seulement à l’intérêt de certains ? Lorsque l’on voit l’indigence des ordres du jour, cela peut choquer, entièrement d’accord avec vous.
      Les questions sont posées et les réponses seront apportées après que l’accès complet aux comptes soit ouvert.

      • 7 juin 2018 à 20 08 25 06256
        Permalink

        Bonjour,

        J’ai en mémoire un délégué au CE qui,pendant plusieurs années,au prétexte de claustrophobie,
        évitait trains et avions et se faisait donc indemniser le trajet voiture domicile/Paris pour se rendre aux réunions,soit près de 900€ le voyage. Il est certain qu’une réunion préparatoire en Occitanie n’aurait pas été rentable pour lui.
        Naturellement,depuis qu’il est passé de l’Est (CGT) à l’Ouest (CAT),je suppose qu’il est guéri de son
        affection maligne,ou ,en tout cas,que dans l’esprit de son nouveau syndicat,il se fait désormais
        rembourser tarif SNCF,car,comme vous le dites, »il n’est pas question de percevoir de somptueuses indemnités kilométriques ». Le CE n’est pas une vache à lait!

        • 7 juin 2018 à 22 10 50 06506
          Permalink

          Bonsoir.
          Nous ne pensons pas que votre mémoire, telle quelle, soit suffisante pour vous rappeler ce genre de prétexte. A notre avis, votre mémoire, si elle vous appartient en totalité, a oublié que le délégué central de votre syndicat (le premier syndicat de l’entreprise, Force Ouvrière pour ne pas le citer) se rendait aux réunions préparatoires avec sa compagne dans la même voiture et se faisait rembourser deux voyages en indemnités kilométriques. Ils ne devaient pas, du coup, être claustrophobes puisqu’ils utilisaient une voiture pour deux. Sans compter que le secrétaire du comité d’entreprise, qui appartient aussi à votre syndicat (FO pour ne pas le citer), a effectué un long voyage dans la voiture du « claustrophobe » en Alsace – Moselle pour finalement se faire rembourser comme si c’était lui qui utilisait son véhicule. Rien de grave, n’est-ce pas ?.

          Nous ne parlerons pas non plus du séjour de votre élu, secrétaire du comité d’entreprise, au Chateau de Riell à Molitg-les-Bains (Pyrénées Orientales) avec son épouse au frais du comité d’entreprise, non nous n’en parlerons pas puisque deux personnes dans la même chambre auraient pu être prises de malaises claustrophobiques, ce qui ne fut pas le cas. Heureusement, pour le plus grand bonheur du vénérable couple. Nous ne remettrons pas en cause vos compétences en matière de problèmes neurologiques puisqu’il semble que votre syndicat (FO pour ne pas le citer) assure les formations en la matière et nous produit ce qu’il y a de mieux en matière de déontologie.

          Notons que le coût d’un voyage pour un élu de la CAT par mois ne couvre pas l’intégralité d’un voyage d’un membre de chez FO pour la moitié d’une semaine.

          Notre cher Elmis, même si vos maîtres (de chez FO) vous affublent régulièrement du titre de « crétin de l’année » (entendu et certifié), sachez que sur notre site vous aurez toujours l’audience que vous méritez. En effet, nous avons toujours été clients de la chose comique et ridicule ainsi que de ses représentants. En attendant que vous receviez votre « nonosse d’or », bien mérité, de la part des maîtres de votre syndicat (Force Ouvrière pour ne pas le citer), n’oubliez pas de nous distiller, de temps en temps, vos analyses et remarques haut de gamme qui vous caractérisent, cela pourrait nous manquer. Vous avez raison, le CE ne saurait pas être la vache à lait du syndicat FO, qui semble vivre des somptueuses indemnités kilométriques qu’il s’octroie sans vergogne.

  • 8 juin 2018 à 11 11 51 06516
    Permalink

    Bonjour,

    Si c’est cela défendre les salariés, ils ne valent pas cher; nous, distributeurs nous en bavons sur le terrain par tous les temps; au final c’est encore nous les perdants, puisqu’à la fin de l’année on va nous dire qu’il n’y a plus de budget CE pour les chèques cadeaux.
    On se doute bien que toutes ces personnes profitent au maximum de leurs avantages d’élus (voyages, séjours complets à l’hôtel); une honte !
    Cela doit être dénoncé haut et fort; ces individus n’ont rien à faire au CE

    • 8 juin 2018 à 22 10 09 06096
      Permalink

      La réalité est que les élus au CE sont devenus de simples courtisans… Les masques sont tombés et les intérêts de chacun prévalent sur les intérêts des salariés qui souffrent !

  • 9 juin 2018 à 18 06 52 06526
    Permalink

    bonsoir
    je trouve sa scandaleux et dire que je ne prend pas la totalité de mes heures DP ,je comprend mieux pourquoi on a droit qu’a 70 euro cheque cadeaux ,pfffff y’en a qui profite vachement ,.

  • 9 juin 2018 à 19 07 32 06326
    Permalink

    C est effectivement décevant cette attitude, et oui il faut demander un contrôle des dépenses de ce CE qui a priori ne se sent pas du tout offensant vis à vis de l’ensemble du personnel qui parfois n’a même pas le matériel nécessaire pour travailler ……les profits du CE seraient ils réservés aux membres de ce CE qui me fait honte dans son attitude. DÉCEVANT le distributeur lambdas comment peut il réagir face à cela ? Et on ne sait pas tout …..

  • 9 juin 2018 à 20 08 35 06356
    Permalink

    CHOQUANT en plus sûrement inefficace sur le fond, l’excès de nourriture et les boissons ne favorisent sûrement pas des idées claires ……. ce genre de « réunion « n’a plus à exister, rien n’en ressort pour aider ceux qui en ont besoin . C’est navrant et oui une demande de justifier les comptes est indispensable mais ça traîne apparemment…….

  • 18 juin 2018 à 20 08 51 06516
    Permalink

    Super emplacement pour endormir les représentants du CE ; des millions qui leurs sont versé et rien pour les distributeurs en plus les représentants du CE et les délégués du personnel ne font pas leurs heures de mise a dispositions des salarier !! Une honte !
    Aucune transparence sur les comptes du CE pourtant cela étant prélevé sur les salaires des salarier ils sont en droit de recevoir copie comptable. Et rien j’aimerai bien savoir ou l’argent va ?
    Il faudra peut-être que les salarier adhère à une association pour en demander les comptes la lois travail le permets ; les syndicats, non plus le monopole !!!

    • 19 juin 2018 à 17 05 30 06306
      Permalink

      bonjour

      je suis délégué du personnel CAT je prend mes heures chaque jeudi 2 heure que je suis disponible pour les collegues.
      sauf que j’oublie d’envoyer mes heures de délégation .

Commentaires fermés.

Support