Coût du véhicule, nette augmentation du carburant mais pas que…

Mechanic hand checking and fixing a broken car in car service garage.

Comme chaque année depuis 10 ans, l’Arval Mobility Observatory (ex. Observatoire des véhicules d’entreprises), publie son “TCO scope”.

Ceci concerne plus particulièrement donc les véhicules professionnels mais les véhicules des distributeurs de publicités n’échappent pas à une hausse des coûts d’entretien.

L’estimation financière réalisée recouvre la dépréciation du véhicule, mais aussi les postes de dépenses tels que l’énergie, l’entretien, les pneumatiques, et l’assurance.

Bref, l’ensemble des coûts que nous supportons pour l’usage professionnel de nos véhicules même si il n’est pas exclusif.

En 2021, l’ensemble de ces coûts a fortement augmenté.

Sans surprise, les carburants affichent la plus forte croissance sur un an (+ 21,53 %). Ce poste atteint son plus haut niveau depuis la création du TCO Scope en 2012.

Mais la partie entretien, pneumatique, assurance progresse quant à elle aussi de près de 10 %.

Reste à vérifier comment l’INSEE traduira cette hausse dans les indices qui sont pris en compte dans le calcul de l’indemnité kilométrique que verse l’entreprise.

De ce fait, le prix de revient kilométrique (PRK), calculé par ce même organisme est au plus haut niveau.

Pour mesurer au mieux l’ensemble de ces coûts, l’Arval Mobility Observatory propose la méthode du prix de revient kilométrique (PRK).

Celui-ci a atteint 0,393 euro TTC en 2021 pour les véhicules particuliers, en hausse de 5,65 % par rapport à 2020.

C’est le plus haut niveau jamais atteint par cet indicateur depuis 2012, où il s’élevait à 0,373 euro TTC.

Commentaire(s) Facebook (autres commentaires plus bas)
Print Friendly, PDF & Email

En savoir plus sur Syndicat C.A.T. Milee (ADREXO)

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.