La direction cède sur des négociations mais joue la montre

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Bonne nouvelle, la direction vient de nous écrire en annonçant qu’elle accepte la création d’une commission paritaire sur le suivi de la sous-traitance postale et la distribution des plis électoraux.

Mauvaise nouvelle, elle prévoit de le faire pour Mai.

Bien entendu, cela ne répond en rien à vos préoccupations immédiates et en particulier sur la menace d’une grève de la distribution des plis électoraux à défaut d’ouverture et de la conclusion d’une négociation sur le temps de préparation des courriers avant la période de distribution des enveloppes électorales.

Nous avons la possibilité de bloquer cette distribution en unissant nos forces et entendons faire pression sur la direction afin d’obtenir que l’actuel travail de tri soit enfin rémunéré.

La direction s’est toujours refusée a ouvrir des négociations, n’a jamais répondu à nos propositions et joue aujourd’hui la montre. Nous n’entendons pas céder et attendre.

Dans un courrier reçu le 18 mars dernier, légèrement provocateur par des affirmations mensongères, la direction accepte la mise en place d’une commission paritaire en charge du suivi de la sous-traitance postale et de la distribution électorale.

Cette commission, qui devrait donc associer tous les syndicats représentatifs de l’entreprise, aurait à suivre la méthode utilisée pour ces deux opérations, étant entendu que c’est l’impact RH qui intéresse la C.A.T.

Sur les autres demandes de la C.A.T., à savoir l’ouverture des N.A.O. et la création d’un comité de groupe, la direction reste très évasive et prévoit respectivement de négocier après l’été et de sous traiter la création du comité de groupe… au groupe…

Sur les négociations demandées sur légalité Hommes/femmes, gestion des carrières et handicap, c’est aussi après l’été que nous devrions commencer à en parler.

Enfin, sur la demande précise d’ouverture de négociations sur le paiement du temps de tri du courriers, rien n’est indiqué.

Pendant la conversation que nous avions eue avec Alain BROUSSE, directeur général d’Adrexo, il nous avait semblé qu’il y avait une volonté d’ouverture et de dialogue, mais le ton, les affirmations péremptoires et les délais proposés nous permettent d’affirmer que rien n’a été pris au sérieux et nous allons donc reprendre notre croisade et notre communication interne et externe.

Nous détenons, si vous nous faites confiance et si vous entendez réagir à cette véritable exploitation dont nous sommes tous les victimes, un véritable levier avec l’opération à venir à l’occasion des élections de juin, avec la possibilité d’installer un véritable rapport de force.

Il faut savoir que pour cette grosse opération électorale, l’entreprise fera préparer, pour l’occasion, les plis par d’autres personnes afin de les trier par rue et donc va payer des salariés pour faire ce tri. Alors ?

Si le numéro chrono était une vraie solution, pourquoi ne pas l’utiliser ?

Le “pompon” : lors d’une réunion de tous les délégués syndicaux centraux, lundi dernier, à laquelle seule la C.A.T. était présente, il a clairement été indiqué que les courriers étaient toujours livrés triés aux distributeurs.

Que ce tri consiste à les livrer dans l’ordre des numéros chronos, c’est à dire des numéros figurant sur les enveloppes et rappelé par la badgeuse lorsqu’elle sonne.

Enfin, la direction affirme que le tri effectué par les distributeurs n’est pas obligatoire et que vous le faites parce que vous préférez utiliser une autre méthode de tri.

En gros, vous n’y comprenez rien à rien, vous travaillez juste pour vous amuser à trier dans un sens ce que l’entreprise a déjà trié comme il le faut.

Ceux qui ont à distribuer des centaines de courriers savent bien que le tri par numéro chrono n’est pas utilisable avec un volume important.

Vous savez aussi, si vous avez mis les pieds dans un dépôt, ce qui ne semble pas être le cas de nos interlocuteurs, que les courriers sont souvent livrés non triés, pas d’avantage par numéro chrono que par rue ou autre…

Nous allons d’ailleurs faire constater l’état et la composition de ces livraisons par huissiers dans différents départements pour compléter notre dossier et pouvoir actionner avec les preuves nécessaires et incontestables.

Vous l’aurez compris, on est donc loin du compte et nous venons de répondre à la direction que le planning était beaucoup trop lointain et qu’il ne serait pas possible d’attendre.

Nous avons proposé que de premiers rendez vous soient organisés avant la fin mars.

Print Friendly, PDF & Email

28 Commentaires

  1. BONOUR , pourquoi ne pas faire paraitre un article dans un quotidien parisien .Quand les faits seront connus les clients potentiels seront plus reticents a travailler avec ADREXO et si nous perdons 1 ou 2 gros clients nul doute que la direction discutera tres rapidement, les adresses etant leur priorite . Bonne journee Jean BELLAMY

    • Bonjour,

      Très clairement, nous pensons que les clients savent déjà beaucoup de choses et c’est sans doute la raison du développement très lent de nos activités.

      De plus, informer directement un client n’est pas dans notre ADN, car notre priorité est de maintenir les emplois liés aux activités de l’entreprise et pas de les tuer.

      D’ailleurs, dans le passé, une autre organisation syndicale avait procédé ainsi, en pure perte…

  2. Les numéros chrono sont très difficile à retrouver à peine plus gros que l’adresse et oblige à trimballer la totalité du courrier car à la même adresse vous pouvez avoir 3 plis le 5 le 76 et le 102 et surtout n’oubliez pas de pointer à vous de trouver car entre le 60 et le 62 de la même rue vous pouvez avoir une autre rue parallèle distante d’une centaine de mètres si cela n’est pas bien grave quand vous avez une dizaine de courrier mais plus compliqué avec une centaine

  3. Bonjour,
    Entièrement faux, le courrier nous est donné en vrac, lorsque un secteur comporte plusieurs village, tout est mélangé, à nous de nous démerder. D’abord faire le tri par village, puis par rue.
    A partir de la semaine 13, je ne tri plus rien, ça prendra le temps qu’il faut, si la direction s’en fout complètement je ne vois pas pourquoi moi, je devrai me casser la tête et m’enmerder.

  4. Bonjour. C’est le moment ou jamais. Faire pression en mettant en jeu la préparation et la distribution des plis électoraux est une excellente chose. La badgeuse a aussi pour fonction d’enregistrer et de valider la préparation, que ce soit pour des prospectus à assembler ou du courrier à trier. Et bien, que cet outil soit optimisé et qu’enfin la direction rémunére notre travail à sa juste valeur. Le travail dissimulé est une fraude, nous ne devons pas accepter qu’il en soit ainsi.

  5. Bonjour,

    La réponse de la direction ne m’étonne même pas ! Et pour cause tout est bon pour faire patienter le plus longtemps possible, histoire que les distributeurs oublient, mais ça sera tout l’inverse.

    Marre de ne pas nous payer en conséquence du travail que nous effectuons.

    Mise à part du mensonge, je confirme le courrier n’est pas tri lorsque nous allons le récupérer au local.

    Bref espérons que cela évoluera pour nous, parce que c’est gentil de nous payer la distribution en revanche nous payer que la moitié des choses c’est autre chose…

  6. Par chez nous les courriers sont par communes. Soit diviser par le code postal. Dans des petites caisses par numéro de secteur. Après chez nous il nous reste qu’à les trier par rue et communes. Et ensuite c’est une question d’organisation dans sa distribution. Ayant 3 petites communes pour 345 pubs et l’autre 560.

  7. Bonjour en s 12 les distributeurs on vu leurs secteurs distribués par la poste alors que le roc a soutenu qu il y avait pas de pubs vol pour le distrbuteurs mais auss i l état

  8. les distributeurs sont les plus compétents pour trier et préparer leur tournée sur les secteurs fidélisés avec la connaissance du terrain rien de plus logique mais ça dans cette entreprise ça manque la logique !!!!!

  9. Bonjour, je travaille sur 4 secteurs, les secteurs sont mélangés impossible de s’y retrouver si je ne trie pas j’aimerais voir sur la distribution certains penseurs qui déclarent que nous ne savons pas travailler. Par ailleurs au dire de mon ROC la distribution des enveloppes des élections se feront sans la badgeuse et il faudrait pointer en négatif seulement les courriers non distribués en fin de tournée. Si c’est le cas je mettrais en route le chrono de mon tel portable et relèverais les kilomètres de mon véhicule. Pour info j’ai 120 Km de route sur l’ensemble de mes secteurs.

  10. Le problème posé est la distribution future des plis électoraux certes, avec une juste rémunération, mais quand est-il des plis DA ? Nous sommes tous obligés de faire une préparation et donc un tri en fonction de notre distribution et ceci sans aucune prise en compte du temps passé et donc sans rémunération. Quelle pourrait être les actions possibles auprès de la Direction ? Déjà que le temps de préparation est rémunéré à minima car ce n’est pas les 5% possible à ajouter au temps proposé qui reflète réellement le temps passé au travail passé à domicile pour celle-ci.
    Il y a beaucoup de travail pour notre syndicat en perspective et beaucoup de négociations à envisager mais y arriverons nous seuls ?

  11. Bonsoir,
    La distribution des plis électoraux nous procure une opportunité inespérée de faire pression et que l’on soit peut-être enfin pris au sérieux mais je crois que les distributeurs en grande majorité ne sont pas informés de cette nouvelle mission …

    • Bonsoir, il faut partager l’information et les infos du site, pour fédérer le maximum de personnes.

  12. oui c’est cela, les plus concernés dans l’histoire seront mis au courant officiellement en tout dernier ressort comme d’habitude, peut être pour profiter de l’effet de surprise

  13. Bonjour,
    En tant que distributeur depuis plusieurs années, je voudrais savoir si l’on sera obligé ou pas d’accepter de prendre les plis électoraux.
    Pourra t’on refuser ?
    Déjà avec la pub et les courriers c’est déjà pas évident à gérer, là ce sera difficile d’assurer dans les délais; pour pouvoir mener à bien cette mission il faudrait des personnes qui ne font que çà.
    Si c’est pour ne pas être payé complètement comme les annuaires, ce n’est pas la peine. Beaucoup de travail pour une rémunération en dessous de la réalité.

    • Bonjour, nous avons indiqué à la direction que les salariés avaient des revendications et vous serez donc autorisés à ne pas les distribuer en usant de votre droit de grève.

      De plus, cette distribution doit se faire seule (sans pub) et ne pourra être imposée sur des jours qui ne sont pas des jours habituels de travail.

      • pour notre dépôt , nous sommes dèjà en sous effectifs, quasiment tous les distributeurs sont à la limite sup de modulation . donc si pour les plis , c est une distrib seule , ca veut dire cette semaine là = pas de pub . Et pour en avoir discuté avec mon facteur (qui se marre et est bien content de plus faire ca sans primes) les plis arrivent à la dernière minute, genre du jeudi pour devoit etre finis le samedi midi ..; et quasi tous les distributeurs n ont que lundi mardi et mercredi comme jours habituels de travail !!!

        • Bonjour,

          Pas forcément, ce travail peut être effectué hors compteur de modulation avec des heures majorées tout de suite à 12,5% pour accroissement exeptionnel d’activité.

  14. Bonjour,
    a quoi rassemble la sonnerie pour signaler le courrier? La mienne ne sonne pas, sauf pour signaler le temps théorique et le temps max.

  15. si le volume d’adressé est raisonnable je suis ok pour prendre les plis électoraux avec mes secteurs de pub evidement que le temps de préparation et de distribution doit conforme au travail demandé, dans ce domaine d’activité il faut créer des synergies affin de mutualiser les charges de production.

    • Bonjour,

      Les plis électoraux concernent des volumes très importants, parfois plusieurs enveloppes par adresse, et il n’est pas possible de le faire en même temps que la publicité.

  16. Bonjour.
    Ces adressés, quelle galère mais aucune solution. Je me suis installé comme je le précisai précédemment un poste de travail à mon domicile pour effectuer, gratuitement bien sûr mais de manière plus confortable, mon tri. Finalement, comme PERSONNE, depuis que l’on distribue des adressés que nous trions gratuitement sans que notre chère direction ne s’interroge, j’ai grâce à un algorithme performant où j’entrai quelques données importantes (tri gratuit, transport à 77 % gratuit, adresses incomplètes et ou aléatoires, profit maximum pour la direction, distributeur corvéable à souhait donc rémunéré à la fronde, …) j’ai pu réorganiser ma distribution pour travailler BENEVOLEMENT le moins possible. Ainsi lorsque je prépare mes poignées, je fait un paquet pour chaque zone prédéfinie de chaque secteur. Lorsque j’ai terminé la préparation de chaque secteur je trie gratuitement mon courrier me référant à  chaque zone en le classant par ordre de distribution. Pour le transport qui est pour grande partie, j’ai demandé à  Joséphine, mzis actuellement en tournage elle n’a pu se libérer. Pour conclure, il y a longtemps que les mots humanité, respect, écoute, humanitude (pas sûr qu’elle comprenne le sens de ce terme), … sont bannis du vocabulaire de la direction. Quant aux grèves, quel impact possible lorsqu’on voit le résultat (SNCF, enseignement, gilets jaunes, retraites, …) où, à part causer des torts aux petits il n’y a pas grande atteinte du pouvoir directionnel. Bon courage à  tous, continuons à  nous faire tondre … pour ne pas employer un autre terme.

    • Bonjour,

      Dans le cas d’une grève sur les plis électoraux, les usagers sont peu touchés, et c’est bien l’entreprise qui est concernée.

1 Rétrolien / Ping

  1. Création de commission paritaire pour le suivi de la sous-traitance postale et propaganda, une première victoire pour la C.A.T. - Syndicat C.A.T. ADREXO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*