Que d’eau, que d’eau !! (suite)

Il fait chaud, l’employeur doit s’assurer de la sécurité des salariés, et notamment fournir de l’eau.

Il semblerait que suite à notre article du 15 juillet dernier, que vous pourrez relire ci-dessous, la direction se soit enfin “souciée” du problème de fourniture d’eau aux salariés et ne valide pas la proposition d’aller s’approvisionner chez Lidl comme le souhaitait un directeur régional !

Elle diffuse ce jour une note au réseau des agences.

Comme nous connaissons une journée particulièrement éprouvante dans de nombreux départements en cette journée du 18 juillet, il est sans doute un peu tard pour anticiper mais la note à le mérite de fixer les règles y compris pour les régions qui ont un rôle actif à jouer (y compris en Armorique donc !).

Prenez soins de vous.


Notre article du 15/07 :

Il fait chaud, l’employeur doit s’assurer de la sécurité des salariés, et notamment fournir de l’eau.

Il semblerait que ce ne soit pas le cas partout.

En Bretagne, un responsable régional aurait même indiqué qu'”Adrexo n’était pas LIDL” et que donc, les salariés n’avaient qu’à aller se fournir en supermarché.

Le code du travail ne dit pas que le point d’approvisionnement est en supermarché, mais fixe très clairement les obligations de l’employeur en la matière !

L’article R4225-2 du code du travail (et pas du code de Bretagne) dispose que :

“L’employeur met à la disposition des travailleurs de l’eau potable et fraîche pour la boisson.”

Article R4225-3 du même code :

Lorsque des conditions particulières de travail conduisent les travailleurs à se désaltérer fréquemment, l’employeur met gratuitement à leur disposition au moins une boisson non alcoolisée.
La liste des postes de travail concernés est établie par l’employeur, après avis du médecin du travail et du comité social et économique.
Les boissons et les aromatisants mis à disposition sont choisis en tenant compte des souhaits exprimés par les travailleurs et après avis du médecin du travail.

Pour rappel également :

Article R4225-1 du même code :

Les postes de travail extérieurs sont aménagés de telle sorte que les travailleurs :
1° Puissent rapidement quitter leur poste de travail en cas de danger ou puissent rapidement être secourus ;
2° Soient protégés contre la chute d’objets ;
3° Dans la mesure du possible :
a) Soient protégés contre les conditions atmosphériques ;
b) Ne soient pas exposés à des niveaux sonores nocifs ou à des émissions de gaz, vapeurs, aérosols de particules solides ou liquides de substances insalubres, gênantes ou dangereuses ;
c) Ne puissent glisser ou chuter.

Article R4225-5 du même code prévoit l’obligation de distribution des boissons (fontaines à eau) :

L’employeur détermine l’emplacement des postes de distribution des boissons, à proximité des postes de travail et dans un endroit remplissant toutes les conditions d’hygiène.
L’employeur veille à l’entretien et au bon fonctionnement des appareils de distribution, à la bonne conservation des boissons et à éviter toute contamination
.”

Donc, en Armorique ou ailleurs, la loi est claire !

L’employeur doit fournir de l’eau fraiche à tous les salariés.

Si ce n’est pas de cas dans votre dépôt, n’hésitez pas à nous l’indiquer afin que nous fassions des signalements aux inspections du travail.

Print Friendly, PDF & Email

10 Commentaires

  1. Bonjour. Mon ressenti en tant que distributeur de prospectus ADREXO est que nous n’ avons qu’ une chose à faire: se démerder par soi-même qu’ il pleuve, qu’ il neige, qu’ il vente ou qu’ il fasse 45°C. On nous annoncerait une alerte canicule à 50°C, Adrexo ne nous dirait pas pour autant de ne pas distribuer. Et puis après ce serait la déprime de devoir rapporter 400kg de prospectus au centre pour repartir avec 500 nouveaux kg de prospectus. Je n’ ai jamais aucun conseil pour la distribution. Mon supérieur regarde toujours le pourcentage de maisons distribuées, se fait un malin plaisir de me rajouter 10 maison éparpillées afin de gagner quelques pourcents. Parcontre, des conseils pour s’ hydrater, la crème solaire… inutile car je me débrouille bien tout seul (ce qui est vrai). Même le chariot de distribution je dois me l’ acheter… De plus je distribue l’ après-midi puisque je suis double actif… Pour conclure c’ est un boulot pour courageux…

  2. Dépôt de betancourt la ferrée pareil je n’ai vue aucune bouteille
    Déjà que l’on m’a divise un secteur de 16 villages en 4 secteurs et n’ont payé entre chaque secteur et me seront enlevé dans 15jours car il perde de l’argent dessus et donné à la poste
    Alors pense vous bien que se n’a pas pour acheter de l’eau pour les distributeurs sa coûte chère pensé vous bien

  3. Depuis 10ans que je suis chez adrexo j’ai jamais vu une bouteille d eaux ( peut être pour se qui travaille au dépôt entre le café et les petits gâteaux ) mais pas pour les distributeurs

  4. nous au 214 une bouteille 75 clpour cinq jours soit 15 cl pour 10 heures soit 1,5 cl / heure du fouttage de G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*