Colis : les tensions montent à l’aube d’une période décisive (Colis privé by Adrexo)

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

Les chauffeurs livreurs de Colis d’Adrexo se rendent rapidement compte qu’ils ne sont pas considérés beaucoup mieux que leurs camarades de la publicités.

La aussi, le turn over est très important, et ce n’est pas habituel dans la profession.

Une situation qui s’est, par exemple, traduit hier à Poitiers par un mouvement de grève de l’ensemble des chauffeurs.

Les conditions et ambiances de travail se dégradent toujours plus avec des demandes toujours plus fortes.

Absence de prime de panier (pourtant présente dans la CCN des transports), absence de considération, augmentation du nombre de jours travaillés, heures non payées, véhicules mal entretenus, horaires régulièrement décalés, etc….

A Poitiers, de nombreux changements d’organisation ont créé un malaise général partagé par les salariés et les agents de maîtrise qui n’en peuvent plus (une équipe d’une trentaine de personnes).

Contactés par téléphone, les porte-paroles indiquent que la dernière décision de travailler le lundi en plus des 5 jours habituels, par roulement, couplée à des exigences managériales fluctuantes a fait déborder le vase.

Malgré des locaux récemment agrandis, les salariés auraient découvert en arrivant qu’”aucun poste de travail n’avait été prévu“, doivent supporter “un désordre général”, et surtout “les humeurs” d’un responsable dont l’attitude est qualifiée “de clientéliste et surtout axée sur des méthodes de punissions” très décalées avec ces salariés déjà très mal considérés.

Pour l’anecdote, ils nous indiquent que “même l’unique toilette du nouveau local n’est pas équipée d’une serrure“… Impréparation manifeste qui génère une déception compréhensible.

Pour finir, ils indiquent qu’ils ne reprendront pas le travail tant que ce manager sera là et doivent se structurer ce matin pour envisager la suite de cette action.

Mais ce n’est pas le seul centre concerné et à l’aube d’une période forte pour les livraisons des fêtes qui démarrent dans quelques semaines (la “Peak période”), les chauffeurs ont bien compris que le moment était propice à exercer une pression permettant de faire avancer leurs conditions de travail.

Nous rappelons que la C.A.T., la C.G.T. et l’U.N.S.A. ont récemment dénoncé l’accord d’entreprise qui gère les salaires des chauffeurs livreurs (annualisation, modulation et lissage), ce qui aurait du engendrer de nouvelles négociations.

La direction a décidé de tenir tête et prend donc la responsabilité de voir l’activité colis perturbée pendant une période sensible. Ne pas répondre à des demandes légitimes et tellement élémentaires ne sauraient longtemps permettre de faire fonctionner l’activité.

C’est son choix et nous soutenons bien entendu les équipes colis et exigeons à minima le versement dès aujourd’hui de la prime de panier avec effet rétroactif.

Print Friendly, PDF & Email

7 Commentaires

  1. On s’en fout il faudrait peut-être commencer par faire appliquer le droit du travail pour les distributeurs de publicités avant de défendre les privilège de certains

    • Il n’y a pas deux catégories de salariés, tout le monde est dans le même bateau et surement pas privilégié…

  2. Bonjour, je travaille chez adrexo en tant que manut depuis 6ans,j’aimerai savoir qu’est-ce que je puisse faire face à l’adjointe de mon dépôt qui est exécrable depuis 6ans et que son responsable ne fait rien contre elle car toujours absent. J’ai une multitude de témoignages contre elle. Aidez moi, merci.

  3. Bonjour j’ ai pris des vacances du lundi 23 août jusqu au 4 septembre et je voulais savoir si il seront payer le 1 er octobre en totalites où il y a un décalage merci

    • Bonjour,

      Oui, les vacances sont payées comme si la semaine avait été travaillée.

      Pour la semaine du 23 août, ce sera donc fin septembre, et virement du 1er octobre.

  4. Bonsoir,

    Cela ne m’étonne même pas, un jour viendra où tout le monde se mettra en grève de la façon possible (arrêt de badgeages de tout les salariés) et là peut-être que les choses bougerons en attendant il faut subir.

    Une question que tout le monde se pose: le prix du carburant va très fortement augmenter, la direction a t-elle prévu d’augmenter les frais IK ? Non car en continuant ainsi sans réagir (de même pour les syndicats) la situation ne sera que pire !

    Espérons désormais que les salaires d’Octobre seront versé en une fois et à la date prévue…

    Quoi qu’il en soit cette épisode ne présage rien de bon pour l’avenir de colis privé et même pour l’avenir des distributeurs et autres salariés chez Adrexo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*