Colis Privé s’éloigne toujours un peu plus de l’excellence

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

L’association de consommateurs « que choisir » vient de sortir un comparatif des sociétés de livraison de colis qui sonne comme un nouveau coup dur pour notre filiale.

Bon dernier… c’est la position affiché par Colis Privé :

Synthèse que choisir.fr

Sans surprise, Colis Privé arrive bon dernier de sa catégorie. La raison : comme dans le domaine de la distribution, le groupe gère l’activité avec peu de moyens et surtout sans privilégier la qualité qui dépend évidement de l’implication des équipes de terrain.

Les livreurs de Colis d’Adrexo, par exemple, principal sous traitant de colis privé perçoivent des salaires très inférieurs à leurs collègues des autres entreprises de transport.

En cause, l’absence de versement de la prime de panier, pourtant obligatoire dans la profession mais dont Adrexo s’exonère en prétextant l’usage d’une convention collective différente.

Colis Privé s’éloigne encore un peu plus de l’excellence opérationnelle pourtant indispensable au développement de l’activité et surtout à la confiance des marchés qui est nécessaire pour l’opération boursière convoitée dont la réalisation semble de plus en plus illusoire, ce qui, du point de vue de notre syndicat, est une excellente chose.

Résultats financiers en trompe l’œil, incapacité à exécuter une prestation de qualité, qui voudrait faire confiance à cet ensemble bringuebalant dont les agitations médiatiques régulières annoncent exactement le contraire de ces vérités.

Penser que quelques dizaines de millions peuvent sauver ce que quelques centaines n’ont pu faire relève d’une logique idiote. Ne pas voir le but effectivement recherché, d’une pensée primaire.

Après avoir adopté la même stratégie pour faire bonne figure et obtenir la distribution des plis électoraux, le groupe est aujourd’hui catalogué, les masques tombent.

L’hirondelle ne fait pas le printemps et le tintamarre médiatique complice ne transforme pas l’amateurisme en excellence opérationnelle, bien au contraire, tout cela devient une démonstration grotesque et enfonce un peu plus le groupe et Adrexo.

Nous espérons également, mais c’est sans doute illusoire, mais pourtant promis, que l’activité colis devienne un jour profitable pour Adrexo qui ne sert aujourd’hui qu’à absorber des coûts, mais n’en ressort aucun bénéfice, bien au contraire.

Finalement, à la lecture du magazine “Que Choisir” tout cela se révèle ne pas être une bonne affaire, ni pour Adrexo, ni pour les consommateurs.

Print Friendly, PDF & Email

23 Commentaires

  1. Bonjour, comment Adrexo arrive t’il encore a être debout ?
    Chiffre d’affaire négatif ?
    Médiatisation négative ?
    Il n’y a pas ( plus ) d’argent, deux, voir trois docs par secteurs…..

    • Bonjour,

      Perfusion publique, transfert de charges, augmentation des dettes, ajoutez un peu d’aide politique et ca flotte !

    • Il font du chiffre seulement il prennent le fix au chantage pour ne pas payé les ursaf il prétexte que si il paye les charges fiscales il risque de licencié 18000 distributeur

      • Je fais bien d’accord, mais dans ce cas si toutes les entreprises en difficultés faisait ainsi ce serait la pagaille.
        De plus, Adrexo ne fait rien pour surmonter ses difficultés et encore moins de prendre soin de son personnel.
        Que l’état aide une entreprise qui fait le maximum pour sortir de la ligne rouge je suis ok.
        Mais là c’est du chantage pur et simple, sachant que l’état sais parfaitement comment fonctionne Adrexo, et le voile a été lever encore plus avec les élections.
        Et aux niveaux national de plus.

  2. Donc l’état approuve les conditions de travail d’adrexo ?
    Pour garder les centaines d’emplois que la société représente ?
    Aide une société qui prend pour des imbéciles les politiques pendant la distribution électorale.
    Ont sauvent l’économie avant le bien être des salariés.

    • désolé de vous contredire , mais Amazon investit massivement dans ces centres logistiques (ouvertures régulières de nouveaux giga entrepots, avec outils logistiques les meilleurs du monde !!!). par contre , ils sont assez intelligents pour sous traiter la partie “derniers kilomètres” qui de toutes façons sera jamais rentable a des entreprises comme ColisP et consorts …

      • Vous ne nous dérangez pas à débattre, pas de soucis.

        Actuellement, Amazon développe sa logistique et son stockage mais pas encore sa livraison directe sauf quelques test.

        Et amazon fait actuellement travailler tous les transporteurs, et ne pourrait pas prendre en charge 100% de ses expéditions.

    • Colis privé vie sur les croûte c’est nous qui payons leurs charges tu a pas conpris que ce son les mêmes magouilleur

  3. Rien de nouveau concernant cette société qui continue malgré tout à abuser de son personnel sans que rien ne se passe !
    Aucunes actions proposées !

  4. Bonjour,
    Est ce qu’il y a une prime d’ancienneté pour les distributeurs? A partir de combien d’année? Et comment est elle calculée.
    Merci.

  5. Bonjour.
    A combien de fois consécutive à T on le droit de demander une avance sur le salaire? Ést ce ce que L on peut lâ demander pendant 3 ou 4 mois de suite? Merci

    • Bonjour, c’est possible une fois par mois, autant de fois que vous voulez.

      Ça peut être aussi automatisé chaque mois.

    • Bonjour, tout dépend s’il vous convient ? Rien ne vous oblige à signer quelque chose qui est en votre défaveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*