Qu’est-ce qu’un syndicat de la Direction chez Adrexo ?

La CAT a longtemps été taxée de “Syndicat de la direction” par d’autres organisations en place depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui il n’en est plus question, nous sommes même devenus sans doute le syndicat le plus craint de la Direction.

Effectivement nous travaillons et nous tenons nos engagements, mais là n’est pas le sujet de cet article.

Lorsque l’on nous qualifiait d’affidés de la direction notre secrétaire était directeur, certes sans grande responsabilité, mais ce statut pouvait interroger.

Il n’est plus notre secrétaire général, ni notre délégué central, après avoir tenté de corrompre notre confédération pour faire taire la C.A.T. Adrexo.

Durant toutes les années où il fut tout à la fois, DSC, Secrétaire général, Trésorier, et plus si affinité, il ne fut en rien l’acteur de l’implantation de la C.A.T..

Au contraire, il tenta de nombreuses fois d’intervenir sur des articles à paraître, en vain.

Les personnes en charge, toujours aux manettes avec quelques autres maintenant, ne lâchèrent rien et cela, toujours dans l’intérêt des salariés.

Il tenta alors de les radier du syndicat, ce qui appela en conséquence notre Confédération à se prononcer.

Il tenta d’acheter les dirigeants de la Confédération afin d’obtenir une décision orientée en sa faveur. (Concrètement, avec un chèque, un vrai – De qui ?)

Tout ne s’achetant pas, il fût lui-même écarté de la C.A.T.

La direction face à la nomination de notre DSC actuel, essaya de contacter directement la confédération pour exercer de nouvelles pressions.

La C.A.T. confédérale refusa d’entrer dans ce jeu bien entendu.

Un véritable tir de barrage fut alors organisé pour tenter d’empêcher sa désignation :

  • Contestation de la désignation au tribunal judiciaire,
  • Engagement d’une procédure de licenciement,
  • Plainte avec constitution de partie civile auprès d’un juge d’instruction.

Les deux premiers points ont été rapidement abandonnés, le troisième est toujours en cours et fera l’objet d’un traitement judiciaire en retour.

Voila de quoi est capable la direction.

Nous pouvons le dire, nous l’avons vécu et nous disposons de certaines pièces qui nous garantissent quelque peu.

La C.A.T. reste le syndicat qui travaille, qui essaye de comprendre les enjeux, qui explique et petit à petit, nous avançons.

Mais nous pensons utile de faire connaître cette réalité pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui.

Alors, pour nous, il est certain que notre développement depuis 2010 mais surtout 2016, est le fruit d’un travail concret et dirigé vers les salariés, tous les salariés.

Mais quand est-il des autres ?

Nous sommes un certain nombre à nous poser des questions sur la possibilité de s’implanter aussi rapidement ?

La première leçon est pour tous les syndicats en place. S’ils avaient fait un vrai travail de syndicaliste au sein d’Adrexo de telles manœuvres ne pourraient exister.

Des équilibres sains pourraient se mettre en place et permettraient d’avancer ensemble au service du plus grand nombre.

La deuxième leçon est une question : Est-il possible que la direction soit à la manœuvre pour mettre en place l’organisation docile qui correspondrait à ses attentes ?

Nous savons, à la C.A.T., qu’elle a tenté de le faire avec nous il y un an.

Mais aujourd’hui y a-t-il un syndicat de la Direction ?

Cherchons bien.

  • Un syndicat qui dispose de moyens, véhicules, facilité de déplacement…etc, etc.
  • Un syndicat qui ne respecte pas des accords qu’il a signé lui-même pour l’organisation des élections !! La Direction ne poursuit pas (Il a fait une « erreur » vous pouvez tous faire la même)
  • Un syndicat qui fait une percée exceptionnelle dans des collèges ou il n’était pas présent avant ?? (Il y a seulement 6 mois !!)
  • Un syndicat dont les membres ont beaucoup de passe-droits dans les dépôts que d’autres syndicats n’ont pas ?

Nous craignons que cette définition corresponde assez à un syndicat qui a fait un score qui n’est basé sur aucun travail, aucune réalité, aucun écrit : Comment cela est-il possible ?

C’est assez simple, c’est la tentative d’une direction qui pense faire taire les instances représentatives par ce type de manœuvres.

On y retrouve toujours les mêmes personnes (certains, à la CAT, hélas, les connaissent bien !), qui déploient une tactique en utilisant des moyens qu’aucune autre organisation ne détient.

C’est Adrexo !

Certes l’évidence va s’installer en quatre ans (avec le vide on ne remplit pas grand-chose !), et là se reposera la question pour la direction : Qui allons-nous utiliser pour ne pas laisser de place aux instances sociales ? Nous verrons alors ce qu’ils imagineront.

Car la C.A.T. n’est pas la seule organisation à travailler au service des salariés, et nos collègues ressentent sans doute la même chose que nous.

Alors qui faudra-t-il acheter pour obtenir quelques avantages dans 4 ans et trahir la représentation sociale au sein d’Adrexo ?

Nous sommes tous responsables.

Quand le sens des responsabilités viendra à tous ? Si la Direction peut se permettre de telles manœuvres c’est parce que des syndicats le lui permettent.

Une chose est certaine : les enjeux sont importants nous n’avons de cesse de le dire, mais combien en ont conscience ?

On peut ne pas être d’accord sur tout mais quand il s’agit de l’intérêt supérieur d’une entreprise et de 15000 personnes, pourquoi laisser à la manœuvre des personnes cupides et intéressées ?

Votez CAT

Faites voter CAT

Chaque vote compte !

Print Friendly, PDF & Email

3 Commentaires

  1. Soyons clair et net ou alors risquons-nous des poursuites pour dénonciation, mais je pense qu’il faudrait nommer le ou les syndicats impliqués et, éventuellement, porter à la connaissance du plus grand nombre ces magouilles.

    • Bonjour,
      Nous attendons d’avoir ces informations et de savoir si c’est l’œuvre d’une personne ou une action collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*