Chômage partiel…

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Avec l’évolution des règles relatives aux commerces, et aux secteurs essentiels et non essentiels, l’activité de l’entreprise est soumise à des variations quotidiennes.

Il faut bien avouer que plus personnes ne comprend grand chose à ce nouveau confinement.

Les librairies ferment, mais les grandes surfaces qui vendent des livres restent ouvertes et bien entendu, les sites qui commercialisent les mêmes livres également.

Il y a de quoi vexer plus d’un libraire qui se demande bien pourquoi ce maudit virus serait plus actif dans son échoppe que dans un grand magasin.

Résultat, plutôt que d’établir des règles et des protocoles pour les petits commerçants, les grandes surfaces doivent neutraliser leurs rayons livres, et par la même occasion, jouets, cadeaux et marchandises non essentielles.

Que ce soit pour les petits commerçants ou pour les grandes surfaces, voila une décision qui tombe à pic, juste avant les fêtes de noël qui pourrait bien, par décision gouvernementale, être décalée à Paques.

Sans compter qu’un livre doit-il être considéré comme un produit essentiel ou pas ? La culture, c’est comme la confiture… disait-on… sauf que la confiture, précisément, on peut encore en acheter !

Pas de pot !

Les coiffeurs, qui avaient aménagés leurs salons pour limiter le risque, faisaient porter des masques aux clients et en portaient eux-mêmes en permanence, doivent de nouveau fermer, mais ceux qui pratiquent à domicile pouvaient travailler… jusqu’à ce que le gouvernement corrige cela en interdisant tout le monde.

Plus de merlan à la cantine, qui, elle, reste ouverte !

Fort logiquement, les grandes surfaces, qui pensaient initialement pouvoir continuer à travailler normalement, souhaitent aujourd’hui ne plus distribuer les prospectus qui concernent des rayons fermés et vont, par ricochet, entrainer une réduction du volume à distribuer qui ne sera pas supportable pour Adrexo.

Là où ces volumes étaient déjà faibles, du fait par exemple de l’absence de prospectus alimentaires, il y a déjà pu avoir des mesures de chômage partiel appliquées dès cette semaine, mais pour la semaine suivante (47), nous n’y couperons sans doute pas et de manière nettement plus marquée.

Ces catalogues seront-ils distribués plus tard… rien n’est moins sûr !

Vous allez donc être contactés par vos responsables, au fur et à mesure de la semaine, afin que votre situation vous soit notifiée et nous n’aurons d’amélioration que lorsque le gouvernement aura décidé de réviser sa copie en autorisant de nouveau certains commerces.

Mais quand ? une révision des mesures d’interdiction doit intervenir sous une huitaine de jour. Officiellement, une “réévaluation”.

Les aberrations étant évidentes, mais ne pouvant s’avouer de suite, il y aura du changement, c’est sur.

Si, dans les prochains jours, vous entendez dire que les statistiques épidémiques baissent ou que la reproduction du virus est en baisse, vous serez les témoins d’une volonté de préparer l’opinion à des changements en faveur des petits commerçants.

Les gouvernements ont depuis longtemps basé une partie de leurs annonces sur la technique du “ballon sonde” qui consiste à laisser “fuiter” quelques indiscrétions pour voir comment réagit l’opinion et rectifier le cas échéant les mesures à prendre.

Dès la semaine prochaine, la presse choisie pour cette technique commencera à diffuser et à préparer le peuple, pour que le gouvernement puisse arriver à point nommé quelques jours plus tard.

La réouverture de petits commerces entrainant celle des rayons des grandes surfaces, nous saurons donc très vite l’orientation décidée et nos clients pourront anticiper une reprise de la diffusion en boites à lettres. La machine Adrexienne n’étant pas arrêtée, il sera facile de mobiliser les salariés et de reprendre une activité normale ou quasi-normale.

Souhaitons que ce soit le cas, et que le pays retrouve certains de ces commerçants.

45 Commentaires

    • Bonjour,

      Si la sécurité sanitaire était prioritaire, vous auriez raison, mais les impératifs économiques et la puissance des commerces concernés (on touche aux grandes surfaces), peut imposer des modifications.

  1. bonjour la semaine prochaine j ai un secteur au lieu de cinq secteurs, on a droit a un chomage partiel ou pas pour comble la perte de salaire

    • Bonjour,

      Le chômage partiel n’interviendra pas dans ce cas.

      Cependant, il existe un système de minimum garanti qui assure une rémunération minimale a 75% du contrat.

    • Bonjour,

      Oui, selon les régions et l’activité, c’est plus ou moins mais les directeurs régionaux ont 1 journée la semaine prochaine, les roc et adjoints également (parfois 2), les rcd et adjoints pour 2 jours. Et ensuite selon les centres, ce peut être plus.

  2. BONJOUR , avec insistance je vous redemande des informations sur LE DEVENIR DES DISTRIBUTEURS dont les depots ou les points relays qui ont ete fermes .Vous devez en avoir car les ROC en ont . J espere que vous vous battez toujours contre la solution de RUPTURE CONVENTIONNELLE . MERCI de nous eclairer Bonne journee Jean BELLAMY

    • Bonjour,

      Vous faites partie des premiers relais concernés, vous allez donc être particulièrement suivis pour que les choses se déroulent “dans les normes”.

      Le but n’est pas de pousser les collègues vers le départ, mais de les maintenir en activité dans de bonnes conditions.

      Donc, soyez rassuré, nous suivons l’évolution des choses et bien entendu, comptons aussi sur vous pour nous faire remonter toutes les informations afin de vérifier que ce que nous voyons se traduit bien sur le terrain de la même manière.

    • Il faut différencier ce que l’on nous dit de la réalité.

      Il y a des volontés différentes au sein du gouvernement et les enjeux sont considérables.

      Nous verrons qui obtiendra des évolutions et nous prétendons pas lire l’avenir, mais nous verrons dans quelques jours…

  3. Bj,
    Pour moi, semaine 47: 2 secteurs avec 2 et 3 pubs+ 1 centaine de courriers
    Code temps max accordé.
    2 secteurs avec 3 et 4 pubs + 1 centaine de courriers. Code temps max non accordé. Obligation de distribuer tous les courriers.
    Puis….
    Semaine 48, chômage partiel!!!
    Chez Adrexo, nous allons connaitre le “Stop&Go”.
    Bonne journée.

  4. Bonjour,
    Moi j’ai eu question concernant le temps max et la distribution. Auparavant mon responsable de centre me communiquait les codes de dépassement cette semaine je dois appeler lorsque je suis en distribution et lorsque le temps badgé est dépassé. Problème sur certains secteurs cela m’arrive après 12h alors que le centre est fermé. que dois-je faire cesser la distribution des prospectus et surtout des adressés ou travailler sans être payé ?
    Cordialement et merci pour votre réponse

    • Bonjour,

      D’abord, rien ne vous oblige à appeler dès l’instant ou vous êtes en dehors du centre et sans moyen fourni par l’entreprise.

      Vous pouvez donc cesser votre distribution ou appeler si vous le souhaitez. Si personne ne répond, il faudra alors effectivement cesser de distribuer.

  5. Bonjour,

    Au vu de l’évolution catastrophique de l’épidémie pour cette 2ème vague, je doute fort qu’il va y avoir des souplesses mais plutôt un durcissement du confinement… La vie des gens est quand même prioritaire à l’économie même si je reconnais que celle-ci est très importante…

    • Bonjour,

      Vous avez sans contestation possible raison sur les priorités mais nous verrons si cette logique s’applique…

  6. pourquoi dans le depot de longuenesse des distributeurs sont positives au covid 19 DEPUIS &( JOURS ILS VIENNENT CHERCHER LEUR PUB EN MEME TEMPS QUE NOUS LE MATIN ON CONTINU A TRAVAILLER QUE LE PERSONNEL DU DEPOT VA ETRE EN CHOMAGE PARTIEL SEUL LES CHEF SERONT PRESENT MAIS OU EST LA SECRIT7 POUR LES DISTRIBUTEURS CAS CONTACT AUCUN TEST POUR PERSONNES CA NE PARAIT PAS NORMALE BONNE JOURNEE A TOUS

    • Bonjour,

      Sans connaitre la situation précise de votre centre, sachez que le même problème est présent a peu près partout.

      Pour autant, ce n’est pas une raison pour ne pas vous répondre et y faire attention.

      L’entreprise prévient l’ARS (Agence Régionale de Santé) qui organise la prévention et prévient les cas contacts. L’entreprise n’a pas le droit de s’ingérer dans des données médicales et c’est donc l’ARS qui prend les dispositions nécessaires si elle en décide.

      Si les personnes qui viennent prendre des publicités ont été positives au COVID depuis 15 jours, elles ne sont effectivement plus contagieuses et ne seront donc pas en arrêt de maladie. Elles peuvent donc travailler.

      Ce qui aurait été irresponsable, c’est que des personnes contagieuses poursuivent l’activité.

  7. petite erreur de ma part la personne est venu chercher ses pubs alors qu’elle avait tous les symptômes du covid, et ce n’est que ce vendredi matin 6 novembre que nous l’avons appris, est-ce bien raisonnable de continuer à aller dans ce dépôt de Longuenesse car la personne donc un collègue que nous avons croisé est toujours en arrêt?

  8. Bonjour
    Après un chômage partiel jusqu’à août vivant avec une personne vulnérable de 80ans avec des pathologies et moi même 74ans ,Mon médeçin m’a basculé en arrêt de travail .Le mois d’octobre mon bulletin de salaire mentionne 0 euros de salaire ,J’ai envoyé mes 12 bulletins de salaire de août 2018 à août 2019 et une attestations sur l’honneur ,que mon employeur est bien Adrexo.
    J’ai demandé une attestation de salaire en début de semaine ,mais je n’ai rien reçu je pense qu’elle à dut être envoyer à la sécu par l’employeur. Pour l’instant ,j’attend mes indemnités journalières d’octobre.
    Je voudrais savoir si l’entreprise a une convention collective de branche professionnelle qui assure le maintien de mon salaire intégral ou partiel pendant mon arrêt de travail maladie jusqu’à une date déterminée ou, aussi elle peut avoir un accord interne à l’entreprise qui prévoit ce maintien appelé subrogation
    la sécu envoie les indemnités journalières à l’employeur qui lui se charge d’envoyer le tout avec le complément ou une autre façon de procéder pour son employer? si il y a un accord de fait
    je suis distributrice pour Adrexo
    merci d’avance pour vos réponses

    • Bonjour,

      Pour l’entreprise, la procédure est la suivante :
      – Le salarié adresse son arrêt de maladie à son agence,
      – L’entreprise adresse une attestation de salaire à la CPAM par voir électronique,
      – La CPAM verse les indemnités journalières au salarié (il n’y a pas de subrogation),
      – Le salarié adresse son relevé d’indemnité journalière à son agence,
      – L’entreprise calcul et verse un complément de salaire à hauteur de 90% pour le premier mois puis 80 et 60% pour le troisième.

      Ensuite, si l’arrêt perdure au delà, c’est la régime de prévoyance qui interviendra.

      • vous oubliez de préciser que la RH n envoie l attestation employeur qu apres 3 relances , et une fois donné les attestations IJ sécu , faut attendre 4 a 6 mois pour avoir le complément …. efficacité adrexo oblige

        • Tout dépend comment est géré le dossier.

          La RH ne fait rien, c’est un prestataire externe a l’entreprise qui gère. Une fois l’arrêt enregistré par l’agence, il est transmis par mail au prestataire qui valide les dates.
          Cela génère l’envoi d’une attestation de salaire par DSN (plateforme numérique de l’assurance maladie).

          Ensuite la CPAM calcule les indemnités journalières et adresse le relevé sur le compte amélie.

          Le salarié doit ensuite le donner à son agence qui fait suivre au prestataire pour calculer le complément.

          Pour avoir traité très récemment et régulièrement ces démarches, pour un relevé remis avant le 10 du mois, le complément est sur le salaire du mois.

          • cas perso , il y a 2ans , arret 2 mois janv fevrier … complement recu fin aout … les attestations ont été envoyées en retard (ma femme bosse a la sécu elle a vérifié) et j ai du donner 3 fois les copies des IJ sécu !!!

  9. Bonsoir Moi a bordeaux, chômage partiel, j usqu au 1 et décembre, pour le moment, ,j ai demandé un acompte le 4 novembre qui a était accepté, il sera versé quand sur le compte ?

    • Bonsoir,

      Il serait versé le 16 novembre mais comme attention au montant car en l’absence de feuilles de route, le calcul donne souvent une minoration importante.

  10. Si si mon appelé pour me le dire, j ai un CDI , 24h , travail partiel ,ils mon dit aujourd’hui que j était au chômage partiel jusqu au 1 er décembre, pour le moment,

  11. on n est toujours renuméree sur la base de 84% du salaire net en chomage partiel avec certificat d isolement et ceci jusqu au 31/12/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*