Comité d’entreprise du 18 mai, point sur les mesures sanitaires

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Le CE du 18 a été l’occasion de faire un point sur les mesures sanitaires mis en place par l’entreprise pour la reprise.

En préambule, les élus ont unanimement tenu à féliciter le service hygiène et sécurité d’Adrexo et en particulier son pilote opérationnel, Ludovic Andrieux, qui a su se saisir de ce dossier compliqué et le gérer avec efficacité dans une période ou l’approvisionnement en matériel et la gestion de la crise est particulièrement difficile.

Le service est en sous effectif, et pourtant ses membres ont été très performants et réactifs tout en s’assurant la collaboration de salariés pour bien répondre aux besoins du terrain.

Si vous suivez un peu l’actualité, vous connaissez les difficultés liés à l’approvisionnement en masques par exemple. Une première commande est déjà en stock et en cours de répartition, une seconde arrive pour compléter. Objectivement, c’était loin d’être évident.

Le matériel est déjà arrivé pour les permanents, il est complété en ce moment même par des visières et des moyens de désinfection supplémentaires.

Des vaporisateurs de gel rechargeables sont également livrés ainsi que bien entendu, des masques tissus dont la distribution devrait être limitée à deux par personne cette semaine pour être complétée au prochain départ.

La seconde livraison de masque nécessite des formalités douanières qui consistent notamment à la vérification de conformité, ce qui prend quelques jours.

Un groupe de salariés a pu intervenir et préconiser des solutions de protections et des procédures d’accueil dans les locaux afin que les décisions de la direction soient en rapport avec les véritables besoins.

La situation sanitaire appelle à la prudence et à des mesures d’organisation et de protection proportionnées qui doivent concourir à permettre une reprise de l’activité de l’entreprise en sécurité.

Les personnes qui peuvent bénéficier d’un isolement pourront l’obtenir de leurs médecins. Ceux qui peuvent travailler pourront le faire avec du matériel adapté mais ces mesures ne sont rien si elles ne sont pas accompagnées d’une responsabilisation individuelle de chaque salarié.

C’est pourquoi, nous appelons à respecter les procédures qui vous seront indiquées pour l’accès aux locaux ainsi que pour la distribution.

Plus généralement, une attitude respectant les mesures barrières est indispensable. C’est une base qui est complétée avec des aides matérielles mais rien ne remplacera votre vigilance et votre responsabilité individuelle.

Print Friendly, PDF & Email

17 Commentaires

  1. bjr a tous. la solution ydroalcolique pour les mains (pas du gel) la teneur en alcool….autant prendre du vinaigre blanc le gel pour les permanents viens d Italie n est pas aux normes puisque il contient de l eau…. et aucunes références pour le covid les masques devraient arriver au plus tard samedi. les gants si ils arrivent pas pour les distributeurs et pour l instant pas pour les permanents tout ceci est bien sur bien gerer par nos dirigeants qui n en doutons pas…..

    • Bonjour,

      Le gel, en flacons de 500 ml et les en flacons de 100ml pour les distributeurs est disponible ainsi que les masques pour les permanents et les distributeurs.

      Beaucoup ont pu commander des gants mais c’était une démarche locale à faire et les permanents ont donc ce matériel aussi. Il n’est pas prévu de gants pour les distributeurs.

      Les visières pour les permanents sont aussi arrivées, ainsi que des essuies mains jetables, du savon en flacon et en bidon et des thermomètres pour un contrôle de température.

  2. Bonjour,
    Ces équipements sont indispensables pour un travail en sécurité; par contre, je me posais la question de savoir s’il avait été prévu de distribuer à chaque distributeur un produit pour désinfecter les chariots et tout notre matériel.
    En effet, vous n’êtes pas sans savoir que le virus peut se trouver présent sur les objets et même dans un véhicule.
    D’autre part, peut-on rapporter les documents en trop (de la dernière semaine de distribution) sans risquer d’être contaminé ? Je dois dire que personnellement j’hésite beaucoup à le faire d’autant que bien souvent il n’y a même pas suffisamment de place dans les bacs gris mis à disposition.

    • Bonjour,

      Vous pouvez obtenir de votre centre des essuies mains à usage unique qui pourraient vous servir si vous souhaitez désinfecter votre chariot et nous vous recommandons de la faire après usage.

      Pour les retours, il est prévu des bacs accessibles qui permettent de le faire en sécurité et l’accès aux sanitaires permet de se laver les mains ensuite aussi. Du gel est également disponible sur place.

      Nous osons espérer que les centres auront prévus les moyens en conséquence.

  3. Bonjour 2 question la première on aura combien de masque exactement demain quand ont va allez chercher nos pubs ?
    Et la 2 eme questions est tout les combien de temps nous distributeurs auront des nouveaux masques

  4. Bjr
    Pour les distributeurs qui préparaient leurs tournées dans les locaux , aujourd hui le responsable de centre est il obligé de les laisser rentrer pour faire leurs préparations ?

    • Bonjour,

      Le responsable de centre est en charge du respect des mesures de sécurité sur son centre. Selon la configuration du centre, la préparation est possible ou pas.

      Il n’y a pas d’obligation pour lui d’accepter la préparation sur place.

      Il faut toutefois que ce refus soit cohérent au regard des possibilités offertes dans les locaux.

  5. De combien de jours peut bénéficier un distributeur à risques de plus de 70 ans avec un certificat médical de prolongement d’isolement afin de lui maintenir le chômage partiel à l’identique du confinement initial?

    • Bonjour,

      Il n’y a pas de limite pour le moment.

      Dans un premier temps, ce certificat s’impose à l’employeur jusqu’au 31 mai mais la mesure sera prolongée.

      A ce jour, il n’y a pas de date de fin officielle, mais ce pourrait être maintenu tant que l’état d’urgence sanitaire est en vigueur, c’est à dire pour le moment jusqu’au 10 juillet.

      Nous serons sans doute fixé dans quelques jours mais il est très peu probable que les personnes “à risque” soient contraintes de reprendre en juin.

      C’est sans doute une bonne chose que cela soit possible puisqu’il est acté que ces personnes peuvent plus facilement développer une forme grave de la maladie en cas d’infection.

      Nous recommandons donc la prudence pour ceux qui sont concernés, la santé est un bien plus important que le travail et Adrexo se passera de vous pendant quelques semaines pour vous retrouver plus en forme encore bientôt.

  6. Bonjour.
    J’ai bien reçu 2 masques et un vaporisateur de solution hydroalcoolique en allant récupéré mes pubs ce matin.
    Mes questions concernent les masques: sauf erreur de ma part, et comme ils m’ont été donnés sans emballage, comment connaître leurs caractéristiques ? En effet ils n’ont qu’une épaisseur, or les préconisations Afnor sont de 2 épaisseurs minimum. Rien n’indique leur conformité et au delà leur efficacité…
    De plus, combien de lavages supportent-ils?
    Merci d’avance pour vos réponses nses

Les commentaires sont fermés.