Les mesures de confinement durcies, notamment pour les sorties

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

La France est officiellement en état d’urgence sanitaire pour deux mois, éloignant ainsi la perspective de sortir à la fin du mois de mars du confinement imposé par l’épidémie de coronavirus, qui soumet le système de santé du pays à très rude épreuve.

Le Parlement a adopté dimanche le texte d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Publié mardi 24 mars au Journal officiel, il prévoit ce nouveau régime d’état d’urgence sanitaire. Notamment après les mesures prises après les attentats de novembre 2015.

Durcissement des mesures de confinement face à cette aggravation de la situation, annoncé par le premier ministre, Edouard Philippe.

Ainsi, il ne sera plus possible :

  • d’aller faire du sport loin de son domicile et pendant le temps que l’on veut. Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport, c’est dans un rayon de 1 km, maximum pour une heure, tout seul ou avec les personnes regroupées dans le même domicile une fois par jour.
  • les sanctions ont été durcies pour ceux ne respectant pas ces consignes. Les 135 euros d’amende forfaitaire doivent passer à 1 500 euros en cas de récidive  dans les quinze jours  et  quatre violations dans les trente jours  pourront valoir jusqu’à 3 700 euros d’amende et six mois de prison.
  • les marchés ouverts ont aussi été interdits.  Mais il sera permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction  lorsque le marché, dans certains villages, est « le seul moyen parfois » d’avoir  accès à des produits frais.

Localement, certains maires ont par ailleurs pris des mesures radicales. Dans la Drôme, Valence est passée au couvre-feu depuis samedi soir, de 21 heures à 6 heures, jusqu’au 31 mars. Plus d’une trentaine de villes sont soumises au couvre-feu.

Dans l’Aisne, le préfet, sans doute pour se faire passer pour un novateur et un homme d’initiatives, avait même cru bon d’interdire totalement la vente d’alcool fort, ce qu’il a autorisé de nouveau le soir même. L’histoire ne dit pas si c’est la police, elle même, qui avait manifesté son mécontentement, ou si ce rétropédalage a été ordonné ailleurs, toujours est-il que les confinés peuvent de nouveau prendre l’apéritif et trinquer à sa santé.

Print Friendly, PDF & Email

25 Commentaires

  1. Bjr je voudrais savoir si nous toucherons notre salaire intégral pour le mois de Mars Adrexo

    • Bonjour, oui. La période de paye n’est pas incluse dans la période chômée.

  2. Bonjour,

    J aimerai savoir a quel montant s attendre pour la period de confinement. Est ce ainsi le calcul:
    Heures du contrat de travail x nombre de semaine 10,15 x 84%.

    Cordialement

    JR Fourteau

    • Bonjour, oui, c’est le bon calcul mais avec 100% au moins pour les deux premières semaines.

  3. je voudrais savoir aussi si le chômage est basé sur la paye habituel
    avec les heures de distributions badgés en temps réel

  4. Donc 100% pour les, semaines 13 et 14 et ensuite pour le salaire de mai nbre h du contrat nbre de semaines x 84% = salaire net.

    Cordialement

  5. Bonjour voilà ce qu’il ce dit sur internet :
    Les salariés rémunérés au Smic, en CDD ou en CDI : ils toucheront l’intégralité de leur rémunération habituelle en chômage partiel.
    Les salariés en formation : même son de cloche.
    Les salariés au Smic à temps partiel : ils toucheront 100 % d’un demi-Smic
    Nous a adrexo nous sommes en cdi a temps partiel nous devrions donc être payer a 100% chaque semaines pas travailler en l’occurrence 4 ou 5 semaines pour le moment

    • Tout cela est vrai pour les semaines 13 et 14, mais rien n’est certain ensuite.

  6. Bonjour

    En échos à votre devise “s’en sortir sans sortir” je dirais “Terrien t’es rien”

    en effet, les êtres humains sont pas grand chose face à la saleté du Covid-19 !

    Bon courage à tous, je sais c’est pas marrant de rester chez soit, mais courage, la liberté approche !

  7. Bonjour,
    En sait-on plus sur le fait de reprendre notre travail de distribution d’ici une semaine (officiellement on était à l’arrêt 2 semaines) ? Je suppose que nous ne reprendrons pas notre activité de si tôt, mais il serait bien d’avoir des nouvelles officielles histoire d’avoir une meilleure vision des semaines à venir.

    • Bonjour,

      Il n’y a pas de communication officielle sur la date de reprise.

      Le confinement partiel actuel va probablement durer encore 3 ou 4 semaines et il ne faut raisonnablement pas s’attendre à une reprise avant le 28 avril.

      Nous vous indiquerons une date lorsque la direction aura communiqué sur le sujet.

  8. En conges de mi avril a fin avril quel sera ma position : conges ou chomage

  9. Bonjour,

    Maintenant nous savons que nous sommes, confinés jusqu au début de la S16 donc juste à fin S16, soit salaire de fin avril.
    Comment serons, nous payés:pour la S12, comme d habitude, pour la S13 comme d habitude pour les secteurs distribués avant le 17 midi. Pour le secteur pas distribué, on prend le temps de la FDR. Et pour les S13 et 15, c est le nombre d heure du contrat de travail x nbre de semaines x 10,15€x 70%x84%. Est ce comme ça ?
    Allons, nous donc avoir une perte ?
    Cordialement

    JR Fourteau

    • Bonjour,

      Oui, c’est ça.

      Il peut y avoir une perte si vous étiez habitué à dépasser le nombre d’heures fixés à votre contrat car c’est cette base qui sera prise en considération pour les semaines chômées.

  10. Bonjour,
    Ayant vu que le mode de calcul allait changer, et sachant qu à fin mars j avais 24,06 CP en cours, alors que mon contrat indique 15h par semaine, sur quelle base serai je payé.
    C est important à savoir.
    Merci pour votre implication.
    Cordialement

    • Bonjour, l’indemnité n’est pas liée au nombre de jours disponibles mais à la valeur de ces jours.

      Pour faire simple, si vous faisiez toujours 15 heures par semaine de travail, la valeur serait pour le mois de 15X4,33 semaines X 10,15 euros soit 659,24 brut pour 1 mois complet.

      C’était l’ancien calcul.

      Mais comme la moyenne des heures travaillées sur 1 an (de juin à mai) est souvent supérieure à ce qu’indique le contrat, c’est cette moyenne qui sera retenue.

      C’est donc un calcul qui donne un résultat différent pour chaque personne.

      Si vous avez déjà pris des congés depuis juin 2019, le montant journalier apparaît sur votre bulletin.

      Sachez cependant que l’indemnité ne peut être inférieure à la valeur de votre contrat et au calcul fait plus haut.

  11. Bonjour, merci pour votre réponse, dans mon cas j ai travaillé tout le temps de juin à ce jour, sauf une semaine en décembre et surtout qu une semaine en octobre et 2 en novembre car ai pris mes congés payés à ce moment là et aussi des congés sans solde. Pour le reste des mois ma moyenne mensuelle ressort à 61,20h et mon contrat 15h par semaine. Vais être pénalisé par les vacances prises en sept oct
    Cordialement

  12. Bonjour, merci pour votre réponse. Durant la période juin ce jour, j ai pris mes congés de l année dernière (9j) et des congés sans solde en spet oct et la semaine de Noël. En dehors de cela ma moyenne mensuelle est de 61h 14, alors que mon contrat de travail est de 15h semaine. Durant oct et nov n ai travaillé que 14,13h et 28,89.
    Comment serai je payé.
    Cordialement

    • Prenez la valeur de vos congés pour 9 jours, diviser par 9 et multiplié par le nombre de jour de chômage partiel (sans doute 12).

  13. Merci pour l explication mais la valeur de mes congés payés en 2019 était de 195,75€ soit 21,75×12= 261€. C est la salaire pour 12 j mais sur un mois ça fait 478,5€ brut pour 22j de travail. Loin des 609€brut obtenus par 15h /semainex4x10, 15€=609 brut. Donc je serais perdant. Pas réjouissant.
    Cordialement

    • Non, c’est peut être parceque votre contrat à évolué par un avenant entre temps.

      En tout état de cause, l’indemnité ne peut être inférieur à vos 15 heures, donc soit vous aurez 15 heures soit plus.

Les commentaires sont fermés.