Augmentation du prix du timbre. Décryptage

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Au 1er Janvier 2020, le prix du timbre poste va encore augmenter, pourquoi ?

Le prix du timbre ne cesse d’augmenter, et enregistrera de nouveau une hausse au 1er janvier 2020 de +10,5 %.

En 1983, le timbre coûtait 33 centimes (équivalent en euros), il coûtera 1,16 euros le premier janvier prochain (tarif prioritaire).

Depuis 2013, le taux de hausse s’accélère pour passer à plus de 5% (et même 15% en 2015) puis restera à plus de 10% chaque année depuis 2018.

1er janvier 20201,16€ / 7.61 FRF (+10,5 %)0,97€ / 6.36 FRF (+10,2 %)0,95 € / 6.17 FRF (+10,5 %) ?
1er janvier 20191,05€ / 6,89 FRF (+10,5 %)0,88€ / 5,77 FRF (+10,0 %)0,86 € / 5,64 FRF (+10,3 %)
1er janvier 20180,95€ / 6,23 FRF (+11,8 %)0,80€ / 5,25 FRF (+9,6 %)0,78 € / 5,12 FRF (+9,9 %)
1er janvier 20170,85 € / 5,58 FRF (+6,3 %)0,73 € / 4,79 FRF (+4,3 %)0,71 € / 4,66 FRF (+4,4 %)
1er janvier 20160,80 € / 5,25 FRF (+5,3 %)0,70 € / 4,59 FRF (+2,9 %)0,68 € / 4,46 FRF (+3,0 %)
1er janvier 20150,76 € / 4,99 FRF (+15,2 %)0,68 € / 4,46 FRF (+11,5 %)0,66 € / 4,33 FRF (+11,9 %)
1er janvier 20140,66 € / 4,33 FRF (+4,8 %)0,61 € / 4,00 FRF (+5,2 %)0,59 € / 3,87 FRF (+5,4 %)
1er janvier 20130,63 € / 4,13 FRF (+5,0 %)0,58 € / 3,80 FRF (+1,8 %)0,56 € / 3,67 FRF (+1,8 %)
1er octobre 20110,60 € / 3,94 FRF0,57 € / 3,74 FRF0,55 € / 3,60 FRF
1er juillet 20110,60 € / 3,94 FRF (+3,4 %)0,55 € / 3,60 FRF (+3,8 %)
1er juillet 20100,58 € / 3,80 FRF (+3,6 %)0,53 € / 3,48 FRF (+3,9 %)
02-mars-090,56 € / 3,67 FRF (+1,8 %)0,51 € / 3,35 FRF (+2,0 %)
1er mars 20080,55 € / 3,61 FRF (+1,9 %)0,50 € / 3,28 FRF (+2,0 %)
1er octobre 20060,54 € / 3,54 FRF (+1,9 %)0,49 € / 3,21 FRF (+19,5 %)
1er mars 20050,53 € / 3,48 FRF (+6,0 %)0,41 € / 2,69 FRF
1er juin 20030,50 € / 3,28 FRF (+8,7 %)0,41 € / 2,69 FRF
31 décembre 2001 (passage à l’euro)0,46 € / 3,02 FRF0,41 € / 2,69 FRF
18-mars-960,46 € / 3,00 FRF (+7,1 %)0,41 € / 2,70 FRF (+10,8 %)
05-juil-930,43 € / 2,80 FRF (+12 %)0,37 € / 2.40 FRF (+8,8 %)
10-août-920,38 € / 2,50 FRF (+8,7 %)0,34 € / 2,20 FRF
11-janv-900,35 € / 2,30 FRF (+4,5 %)
16-août-880,34 € / 2,20 FRF (+4,8 %)
1er juillet 19840,32 € / 2,10 FRF (+5,0 %)
1er juin 19830,30 € / 2,00 FRF
Historique du prix du timbre en France.

C’est bien au delà de l’inflation et bien au delà de la hausse des prix de tous les autres produits.

La poste, justifie ces augmentations par le respect de son obligation de maintenir le service universel sur le territoire.

Cette obligation pèse en effet sur cette société, aujourd’hui privé, mais qui doit assurer la collecte et la distribution de courriers partout en France.

Parallèlement, la Poste ajuste bien souvent son niveau de service. De nombreux bureaux ont fermés, souvent en zone rural et se sont transformés en points Poste, gérés par une mairie ou un commerçant.

De même, dans de nombreux endroits, le courrier n’est pas distribué tous les jours et les facteurs tournent sur des tournées différentes pour optimiser le temps de travail.

La poste a bien compris que si un envoi était urgent, il pouvait être fait par d’autres moyens que le courrier. L’outil de l’entreprise est d’ailleurs aujourd’hui en position de sur-performance par rapport à la demande.

Enfin, les horaires des facteurs ont été limités, il était auparavant possible auparavant de partir plus tôt si le travail était fini et plus tard un autre jour, ce n’est plus le cas, le facteur ne peut pas dépasser le temps imparti et rapporte le courrier non distribué qui le sera par un autre préposé.

Si il rentre plus tôt, il lui sera confié un autre travail pour respecter l’horaire quotidien.

Chaque acte du métier est prévu, vérifié, compté, et doit être fait dans un délai prévu à l’avance. C’est un logiciel d’intelligence artificielle qui gère ces paramètres et fixe la durée théorique de la tournée de chaque facteur.

Ces optimisations ont changé radicalement le travail des salariés, et générées des réductions de coûts mais cela n’empêche pas l’augmentation sensible du prix du timbre.

Les clients, et surtout ceux qui utilisent beaucoup de courriers, trouvent ce principe très préjudiciable à leurs activités.

Le choix de la Poste visant à augmenter énormément ses tarifs est d’ailleurs assez singulier. En gros, il est dit, nous vendons moins de timbres alors nous augmentons son prix, un peu comme si un boulanger disait qu’il commercialise moins de baguettes alors qu’il va augmenter le prix unitaire, aucun client n’accepterait cela ! Pour la Poste, la situation de monopole permet de le faire et surtout de l’imposer.

Les client cherchent donc des solutions pour dépenser moins.

Les plus évidentes sont de ne plus envoyer de courriers, le mail permet déjà de recevoir de nombreux documents comme des factures, des relevés de compte, des contrats mais le courrier reste un moyen indispensable, en particulier pour le courrier publicitaire et certains courriers de gestion.

C’est sur ce terrain qu’Adrexo peut développer une offre avec une distribution hebdomadaire sur les secteurs qu’elle décide d’accepter et en mutualisant les moyens avec la distribution publicitaire. Séparément, ces deux activités ne seraient pas rentables, ensemble, elles le deviennent.

L’offre Adrexo peut répondre à une demande permettant une distribution non urgente et surtout à un prix inférieur. Les tarifs d’Adrexo n’augmentent d’ailleurs pas en 2020.

Reste à convaincre les clients que l’offre permet le même retour sur investissement qu’Adrexo est en capacité de rendre un service de qualité. Sur le terrain, cette qualité est au rendez-vous avec des taux très encourageants, c’est la preuve que les distributeurs savent s’adapter et sont efficaces.

Actuellement, les problèmes rencontrés touchent à la logistique en amont de la livraison dans les centre, ce qui engendre un manque d’organisation dans la mise à disposition des plis. C’est sur ce point que l’entreprise doit trouver des solutions.

Print Friendly, PDF & Email

11 Commentaires

  1. Très intéressant de connaître le rôle historique et actuel de l’ “entreprise disposant d’un monopole” dans sa branche de travail et d’informer sur l’approche économique pour profiter de la place laissée à une entreprise privée, – concurrentielle –
    pour faire un travail ( profitable: hebdomadaire, combinant distrib. de pubs + adressés divers à des tarifs moins chers que la Poste !), si – jamis ! – elle est bien gérée.

  2. Tout à fait d’accord avec vous mais il faudra aussi qu’on soit payer aussi 🙂

    Moi je tourne régulièrement à 100% sur le courrier sauf quand manque de bol même en moulinant des fois je tombe à 93, 94 ou 95 % car je dépasse les 50 m même en moulinant la badgeuse.

    ALors que faire ? le distribuer et le valider.

    La semaine avant noël j étais à 100% sur chaque secteur avec plein de courriers.

    Sinon dans mon dépôt à Metz je n’ai jamais eu de retour sur les courriers 😉 je prends ca très au sérieux même.

    • Bonjour, même si le badgage se fait à plus de 50 mètres, ce qui n’est pas toujours dû faut du distributeur, mais pour des raisons techniques que nous avons déjà évoqué, le temps passé à la distribution est bien mesuré par la badgeuse et donc le temps réel est payé.

      Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas le distribuer et refuser la mission.

      Si le distributeur fait son travail sérieusement comme vous le faites, il n’y a pas de raison d’avoir de soucis et l’entreprise pourra prouver sa capacité à faire un travail de qualité.

  3. Bonjour oui que cela en déplaise à nos actionnaires qui nous méprisent mais nous distributeurs faisons notre travail et par tous les temps on aimerait beaucoup que se soit reconnu et surtout récompenser (€)

  4. Bonjour, le timbre 5f type sage de 1925 présenté en haut de l’article est-il à vendre.
    Mon mari est collectionneur.

  5. Bonjour
    Le prix du timbre poste augmente ….
    La qualité et le suivi du service de La Poste régresse …..

    J’en prends pour preuve, quand j’affranchis une lettre avec un timbre au tarif lettre prioritaire (délais d’acheminement contractuel de 24h00 en France métropolitaine) mon courrier met le même temps (assez souvent) qu’un affranchissement en lettre verte (délais contractuel compris entre 48h00 et 72h00)
    Par contre j’ai fais le test, affranchissement en écopli pour un courrier à destination du Trésor Public …. mes amis, c’était vitesse TGV …., en 24h00 pétante le centre des impôts de chez moi avait reçu la lettre avec mon paiement pour mes impôts
    C’est vicieux, mais Diable que ça marche très bien …..!!!

    • La poste est en position sur sur-qualité sur le courrier, mais essaye de réduire ses coûts, il y aura forcément des changements dans un proche avenir.

Les commentaires sont fermés.