Le secrétaire et le trésorier du comité d'entreprise : le haut du panier de crabes

Pour écouter l'article, démarrer la lecture ci-dessous

Depuis plusieurs mois, nous vous contons les étranges occupations qui rythment la vie de certains élus du comité d’entreprise et pas les moindres.

Puisqu’en pole position, nous retrouvons les deux larrons complices, le secrétaire et le trésorier. Le fameux duo Milone-Comets.

Les aventures, sonnantes et trébuchantes, de ces touristes permanents qui jalonnent, tranquillement et sans vergogne, au frais du C.E., les routes de France, pour aller à la rencontre des salariés, ne s’arrêtent jamais. Non, là j’exagère. Il se promène et encaissent les frais kilométriques, sans plus.

La grande magouille en quelque sorte. La grande vadrouille pardon, pardon !

Nous connaissons les excentricités de ces “défenseurs acharnés” des salariés, qui préfèrent les hôtels avec piscine, sauna et restaurant gastronomique, au bord de la Méditerranée, aux joies de la défense de vos intérêts.

Nous connaissons les “largesses” accordées aux élus “gentils et soumis”, qui doivent être soit aveugles, soit complices (ou les deux), puisqu’ils votent les yeux fermés (vous voyez ils sont aveugles) l’assurance d’une majorité apaisante, pour les deux maîtres du vaisseau fantôme qu’est devenu le comité d’entreprise.

Nous connaissons leur incompétence, qui fascine leurs amis élus. Notamment pour ce qui concerne les actions en justice menées, contre nous, de “main de maître” (sans jeu de mot;;; ben si tiens !) par notre duo et un avocat vite dépassé par les évènements mais pas par la fréquence des factures à encaisser sans trop d’effort…Tout ça pour perdre lamentablement !!!

Nous connaissons l’achat, avec la carte bancaire du comité d’entreprise, d’une cuisine-bureau équipée, que le trésorier-acheteur s’est empressé de mettre dans la colonne “erreur de C.B”… Oui, à ce niveau nous frisons le surréalisme… Ou le foutage de gueule !!! Nous on opte pour les deux !

La plaisanterie aurait été étendue à une élue, qui était, il n’y a pas si longtemps, l’ennemie jurée du secrétaire et du trésorier. Elle se serait prise les pieds dans le tapis en devenant subitement leur amie bruyante, fidèle et surtout complice…Mais pas assez méfiante…?

Et encore un tas de choses qui ressortiront le moment venu au tribunal. Faites-nous confiance !

Par contre, nous venons de découvrir la campagne électorale avec distribution de chèques cadeaux, qui sortent dont on ne sait où ? Nous connaissions la campagne électorale avec l’argent du comité d’entreprise mais pas encore avec des chèques kadeos !!! Une option réservée au secrétaire et au trésorier sans nul doute…

Nouveauté que le trésorier a expérimentée dans le cadre de la campagne électorale. Les poches pleines de chéquiers anonymes, il sillonne le pays, accompagné de son chauffeur, par ailleurs délégué syndical central de la CFE-CGC, pour arroser tant qu’ils peuvent les futurs votants, qu’ils espèrent ainsi voir se rallier à leur cause. Pas jolie jolie cette méthode mais à la hauteur des valeurs de ce syndicat…

Le même duo qui avait annoncé LA RÉVOLUTION du mois d’août, qui n’est jamais arrivée…

Cette équipe de choc, qui ne recule devant rien surtout quand c’est illégal, possède un nombre important mais pas quantifié de chéquiers cadeaux anonymes, qu’ils distribuent aux salariés méritants, parait-il. Mais surtout en position de voter pour la liste de ce syndicat pas très regardant sur les règles en vigueur.

Où se sont-ils procurés ces chéquiers ? Combien en ont-ils en leur possession ? Dans quelle condition ? Combien pour eux ?

En tout cas, certains ont donc eu 180 euros de chèques cadeaux et les autres, vous, nous, uniquement 90 !

Certaines sources parlent d’environ 5 000 euros en chèques cadeaux anonymes récupérés par les membres du bureau du C.E. !!!!

Une opération renouvelée chaque année semble-t-il !

Un tour de passe-passe avec la remise faite au comité d’entreprise. Le jackpot qui profiterait au secrétaire et au trésorier apparemment !!!

De toute façon c’est interdit d’en posséder et de les distribuer. Surtout à des fins électorales. Formellement interdit !

Nous avons d’ores et déjà pris les mesures qui s’imposent et demanderons des explications précises, notamment au Président du C.E., gardien du temple de cette institution, qu’est le C.E., qui est en train de tourner en boutique mafieuse…

Nous engageront, ensuite, une action en justice afin de faire cesser et punir ces abus.

Print Friendly, PDF & Email

7 Commentaires

  1. Bonjours écoeurant on savait les syndicats pas très honnêtes mais la ça déborde . Au élections si certains gagnent on sait déjà que les voix auront été acheté donc invalide ils ont tellement peur de perdre et que l’on découvre le montant exact du détournement de fonds qu ils ont effectué avec tout leur complices moi aussi j aimerais une cuisine paye par la société mais nous sommes en bas de l échelles considérer comme de la merde par ces gens là nous les esclaves d adrexo nous aimerions savoir a combiens se montent les dépenses effectuées par ces énergumènes ( weekend 4etoiles tous les mois pour être de bon toutou cuisines voitures e chèque cadeaux pour acheté des voix et tous ce qu on ne sait pas) je crois que les salariés doivent se prendre en mains et déposer pleins pour escroquerie en bande organisée et ne plus se laisser manipuler

    • Bonjour.
      Nous comprenons votre dégoût puisque les élus de la CAT au CE combattent depuis plusieurs mois ces agissements. N’oubliez pas les autres élus complices qui furent récompensés pour leur soutien au secrétaire et au trésorier du CE, qui devront répondre au juge et surtout aux salariés de l’entreprise pour leur rôle dans ces magouilles.

  2. Bonjour,
    ENFIN vous sortez les mots justes pour qualifier ces MAFIOSOS et leurs compares
    J ose esperer que vous allez tout faire pour que ces ordures soient jetes de l entreprise
    JEAN BELLAMY

  3. Je suis outré aussi de constater que ces agissements “frauduleux” peuvent se faire sans que les représentant es du CE protestent et demandent des comptes à ces messieurs.
    De l’autre côté, il faut dire qu’avec 5.000,- euros on ne peut pas “corrompre” toutes et tous les salarié es d’ADREXO qui vont voter fin janvier 2020. Si l’on divise 5000 par 9O, cela fait 55 ( à peu près ) en doublant la prime de fin d’année en chèques cadeaux et si l’on ne donne que 40 ou 45 euros, cela donne le double, donc 110. Est – ce qu’avec “110 voix achetées” les syndicats FO et CEC ( ? ) gagneront les élections professionnelles ? Je ne le crois pas. J’espère qu’il y aura quand même une participation beaucoup plus importante de la part des salarié es pour voter pour le syndicat qui a fait un vrai travail toute l’année en les informant sur les difficultés du travail avec la badgeuse et en essayant de s’opposer avec succès ( s’adresser aux Prud’hommes ) pour les salarié es qui ont osé demander un travail fait à 100% et pas sur la base d’un temps MAX qui n’est rien d’autre que les heures pré – quantifiées sur la FDR qui ne tient compte que de 50 à 70 % du secteur.

    • Ne vous inquiétez pas, le travail paye toujours !

      Les salariés d’adrexo sont intelligents et comprennent parfaitement le jeu des uns et des autres.

      Certains se disent que ça ne change au travail quotidien, ils se trompent car les élus peuvent influencer les conditions de travail et améliorer l’ordinaire.

  4. Bonjour
    Francoise 20420945 Beziers
    Pouvez vous me dire quand me sera remis mon carnet de chèque cadeaux.a ce jour je n ai rien reçu.les conditions d attribution sont bien bien de juin a juin.
    Merci pour vos recherches

    • Bonjour,

      Les conditions d’attribution prévoient que le salarié doit totaliser au minimum 1 année d’ancienneté au 30 juin 2019 et ne pas être absent.

      Les chèques sont aujourd’hui tous distribués et les chèques restant ont été renvoyés aux directions régionales qui ont centralisé et qui vont retourner les chéquiers au trésorier du Comité d’Entreprise.

Les commentaires sont fermés.