Temps d’attente et de chargement : demande de négociation

La C.A.T. vient de formaliser officiellement une demande d’ouverture de négociation sur le sujet.

Pour une feuille de route, le distributeur se voit “généreusement” octroyé 15 minutes pour le temps de chargement et éventuellement d’attente lors de son passage à son dépôt.

La convention collective prévoit ce “forfait” mais indique aussi qu’il doit être ajusté en fonction de la réalité.

Nous avons réalisé des enquêtes sur différentes agences et les moyennes de temps constatées avoisinent les 45 minutes pour un premier chargement.

Rappelons que ce temps démarre à l’arrivée à l’agence et se termine au départ avec le véhicule chargé.

Il a donc fallu pendant ce temps :

  • restituer les retours de publicités et courriers non distribués (qui augmentent avec la limitation des temps de distribution au temps max),
  • récupérer sa ou ses feuilles de route,
  • recevoir les consignes,
  • souvent attendre le responsable ou les documents,
  • charger les documents dans le véhicule, etc…

Face à cet écart de temps non rémunéré, nous avons engagé des contentieux devant des conseils de Prud’hommes et obtenu, encore cette semaine, une décision favorable rendu en dernier ressort (donc définitive) par un juge professionnel (en départage) et qui va permettre aux salariés d’obtenir plus facilement un rattrapage de salaire sur ce sujet.

Adrexo, de son coté affirme que les 15 minutes sont suffisantes… Mais ne le démontre évidement pas !

Nous disposons de plusieurs dizaines d’attestations de salariés qui décrivent des situations identiques dans de multiples agences et tout le monde sait très bien que les 15 minutes rémunérées sont largement insuffisantes.

Devant ce constat et désormais cette confirmation judiciaire, nous considérons qu’il est normal de proposer à la direction de programmer rapidement des négociations qui s’ajouteront à celles déjà en cours sur le temps de préparation du courrier, par exemple.

Print Friendly, PDF & Email

11 Commentaires

  1. Bonne remarque entre le moment d’arrivée et le moment de départ c’est souvent trous quarts d’heure voir une heure, car il faut passer au bureau,chercher sa palette et et effectuer le transfert vers un chariot qui sera amené à la voiture, charger la voiture et rapporter le chariot charger des pubs non distribuées, puis enfin vider le chariot et le ranger. Ajouter qu’il faut parfois aller chercher le courrier…. Trois quarts d’heure de travail pour une rémunéré… Et j’oublie les dix à vingt minutes de perdues si il y a discution suite à problème ou directives spéciales…
    Sans tout cela nous serions comme des machines, associaux individualisés sur une tâche et se serait vide invivable avec une fuite de la boîte plus grande qu’elle n’est et vu les difficultés de recrutement ce serait vite la panique.

  2. Bonjour
    Pouvez vous vérifier car adrexo n’a pas augmenté la hausse du smic car sur les feuilles de route c’est indiqué
    10.57 au lieu de 10.85 donc je lance une alerte pour tout les distributeurs
    Merci cordialement

    • Bonjour,
      Ce sera effectif sur les bulletins de paye et mis à jour sur les feuilles de route à la bascule de paye du mois.

  3. comme tout ce qui est quantifié avec des bases ridicules le temps passé au centre pour la prise en charge des secteurs est sous estimé , il faut en arrivant trouver une place car les livreurs de colis monopolisent tout et ont un comportement qui n’a rien de coopératif avec les distributeurs, ensuite attendre au bureau que le responsable soit libre et bien souvent attendre son tour, après avoir en main feuilles de routes et courriers trouver un transpalette disponible et chercher les palettes de pub , enfin charger sont véhicule en controlant car souvent il manque des doccuments et renter chez soi pour la préparation , pour moi le temps global de cette opération me prend une heure si tout va bien . En additionnant les temps non payés comme tri du courrier , préparation ou la c’est le pompon , prise en charge des pubs au dépot j’estime a huit heures hebdo qui ne me sont pas payées pour 4 secteurs avec 1800 bal et un contrat de 91 h mensuel. Qui accepterait cette situation ? on comprend mieux pourquoi il manque cruellement de distributeurs serieux .Comme beaucoup je suis retraité et doit me satisfaire de ce qu’on me donne.

  4. Bonjour
    Concernant ce temps d’attente et de chargement complètement dérisoire surtout lorsque nous avons plusieurs secteurs sur la même feuille de route (ce qui est le cas à 99%)
    M. CARLE

  5. Bonjour, dans notre centre les distributeurs n’ont accès qu’au bureau. Le dépôt en lui même est réservé au manutentionnaire.Ce dernier cherche la palette et la ramène à l’extérieur afin que le distributeur puisse charger en toute sécurité. Il n’utilise aucun transpalette.
    Je précise que je cherche mes documents dans un centre relais.
    Par contre dans notre PO c’est la même musique :le distributeur se voit ramené ses docs à l’extérieur, évitant ainsi toute interaction avec les chauffeurs de colis, une circulation intérieure leur évitant d’être le moins possible au contact du gerbeur pour accéder au bureau , et tout ceci par mesure de SÉCURITÉ.
    En lisant les différents commentaires je remarque que ce point est négligé dans beaucoup de centre.
    Toutefois même avec une bonne organisation les 15 minutes d’attente restent insuffisantes.

    • Bonjour,
      En effet cette organisation semble être respectueuse de la sécurité.

      Dans de nombreux centres, le distributeurs doit effectuer de la manutention jusqu’à sa voiture…

  6. Une dernière remarque en réponse à andre lartisien cohabitation distributeurs-chauffeurs colis doit se faire dans le respect, et là c’est la responsabilité des différents responsables qui n’ont pas la motivation de faire le job où qui n’ont pas eu la formation adéquate.
    Perso je trouve inadmissible que la sécurité ne soit pas respectée.
    Bon courage.

  7. Moi je met mon chronomètre et au bout de 15 minutes je m’en vais fini ou pas de charger.
    Vais pas faire du bénévolat.

  8. Bonjour
    Je suis en isolement est ce que la ROC pour demander de passer devant le médecin du travail étant actuellement en isolement. Ou il faut attendre la fin de L’isolement pour passer devant le médecin du travail ?
    J’avais fourni un certificat d’isolement.
    Dans l’attente de votre réponse.
    Merci

    • Bonjour,

      Les salariés en isolement sont amenés à reprendre progressivement le travail et l’employeur a la possibilité de demander une évaluation par le médecin du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*