AFEST : Action de formation en situation de travail, sans formation mais avec travail !

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

De nombreux salariés tant pour la distribution de publicités que pour la livraison de colis sont actuellement recrutés en contrat de professionnalisation dans le cadre du dispositif AFEST.

Ce dispositif permet de faire financer des heures de formation pendant le travail et surtout en situation de travail, c’est à dire en interne, dans l’entreprise, sans avoir a faire appel à un organisme de formation.

Une aubaine supplémentaire pour Adrexo qui recrute, fait travailler mais ne dispense que peu, voire aucune formation !

Le principe de base de l’AFEST est de lier l’apprentissage à un objectif professionnel. Il s’agit donc de former en s’appuyant sur des situations de travail aménagées et sur un tuteur.

Cela permet d’éviter une formation trop théorique en liant le développement de savoir-faire à des tâches précises.

Dès 2018, dans un rapport d’évaluation, il avait été indiqué :

“les instances publiques et paritaires en charge de contrôler le « bon usage » des fonds peuvent craindre qu’une confusion spatiale et temporelle entre l’acte formatif et productif ouvre la porte à des « abus ». Il convient notamment d’éviter que les fonds de la formation prennent directement en charge le salaire et/ou dérogent au régime des aides aux entreprises…
Corrélativement, ces instances ont développé des outils pour tracer la réalité d’un stage en présentiel hors production mais pas d’une AFEST, perçue notamment par les Opca comme une «zone à risques »”
.

En fait, et pour faire simple, l’employeur déclare un nombre d’heures dédiées à la formation.

Ces heures sont prises en charge par les fonds de la formation et donc remboursées à l’entreprise.

Si la formation n’est pas menée et pourtant que le temps déclaré en formation est existant, l’entreprise se fait en fait rembourser du temps de production, ce qui est tout à fait interdit.

L’objectif de l’AFEST est d’abord de former pour permettre aux salariés d’acquérir des compétences en situation de travail et donc directement en phase avec l’emploi occupé.

Ne pas dispenser de formation ou si peu, revient à placer le salarié dans une situation normale de travail qui ne nécessite pas de prise en charge financière de l’organisme en charge de la gestion des fonds de la formation.

Print Friendly, PDF & Email

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Encore une astuce pour profiter du système ! Ils sont très forts pour ça …..
    Sur un autre sujet, je viens de découvrir un nouveau message sur la badgeuse qui nous indique que le travail aprés 16h50 le vendredi n’est plus autorisé (ou alors sans rémunération…) Pourquoi ne sommes-nous pas tenus au courant avant d’être confrontés à la situation ? Quelques adressés n’ont pas pu être remis à leurs destinataires !

  2. Non pas du tout j’avais 4h00 en temps max et j’ai eu 3h45 en temps badgé, le message m’indiqué qu’à partir du 10/09/21 16h50 le chronomètre resterait à 0 …je n’ai jamais eu ce message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*