Baisse sensible des volumes de colis : à qui profite le crime ?

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

En 2021, et particulièrement en fin d’année, les volumes de colis distribués ont été en forte baisse par rapport à l’année précédente.

Pourtant, nous savons que le développement du e-commerce dope ce secteur d’activité.

Alors, pourquoi cette baisse ?

Nous ne y trompons pas, si le e-commerce se développe, c’est principalement grâce à de grosses plateformes de vente et en particulier, le géant du secteur, Amazon qui représente, à lui seul, plus de 20 % des ventes.

1 français sur 3 commande sur Amazon et le fait en moyenne 10 fois par an.

Amazon a confirmé en décembre 2019 avoir livré plus de la moitié de ses colis… lui même.

Si ce phénomène n’était pas très présent en France, ce n’est plus le cas aujourd’hui avec la structuration progressive d’un vrai réseau de distribution interne à Amazon.

Assez discrètement, l’entreprise ouvre des centres dans des villes moyennes après avoir intégré les villes les plus importantes dès 2020.

Pour le client final, la différence n’est pas flagrante, il reçoit un colis, la plupart du temps dans sa boite à lettres mais ce dernier n’affiche aucune marque de transporteur contrairement aux colis traités en externe.

Toutefois, les volumes étant très important, Amazon ne peut pas se passer des réseaux de transport concurrents et poursuit sa collaboration avec quasiment tous les acteurs du marché.

Le volume est tout de même moindre, pour tout le monde, et se fait sentir pour ces entreprises partenaires dont certaines mises désormais sur la qualité du service pour tenter de résister.

Présentation impeccable des véhicules et des livreurs, message d’annonce puis de confirmation de la livraison, traitement des réclamations rapides, suivi détaillé du colis, accueil téléphonique performant, tout cela pour que le client final demande ce transporteur lorsqu’il a le choix.

D’autres semblent plutôt miser sur une diversification des clients et sur le maintien de liens avec Amazon y compris d’un point de vue capitalistique, Amazon ayant tout intérêt à pouvoir s’offrir un plan B en cas de besoin et surtout à voir ce qui se passe chez ses prestataires afin de mieux les contraindre à appliquer ses instructions.

La guerre fait rage sur ce secteur du transport ou la concurrence est rude avec des prix tirés vers le bas, et des réseaux de relais qui se développent également et répondent à un besoin de la clientèle qui souhaite pouvoir prendre possession de son colis à proximité et à un horaire de son choix.

Ce qu’il convient d’appeler le transport du dernier kilomètre est donc stratégique y compris pour d’autres applications que la simple livraison de colis.

Alors, a qui profite cette baisse de volume ?

A l’évidence, aux donneurs d’ordres, les expéditeurs et en premier lieu le plus important d’entres eux qui en créant son propre réseau, se réserve des zones les plus denses et peut ensuite répartir le solde chez d’autres prestataires en prenant soin de l’effectuer de manière uniforme pour réduire les volumes chez tous les acteurs.

Ceux-ci cherchent à alors à se montrer plus attrayant que les autres pour capter de potentiels quantités supplémentaires, en acceptant des formats plus difficiles, bref, en facilitant la vie des expéditeurs.

Bien évidement, à ce jeux, ce sont ceux qui sont les mieux installés qui peuvent s’illustrer et donc les plus grosses entreprises. Comme ailleurs, les rapprochements sont fréquents afin de mutualiser les moyens en fusionnant les réseaux de deux concurrents.

Enfin, d’un point de vue de l’emploi, beaucoup de choses restent à négocier pour accompagner ces évolutions mais l’humain à une importance prépondérante puisqu’il n’est pas – encore – possible de se passer du chauffeur qui pilote le véhicule jusqu’au point de livraison.

Print Friendly, PDF & Email

6 Commentaires

  1. Simplement alez voir les plaintes fait à la répression des fraudes pour colis non livré ou volé par colis privé

  2. Grosses herreurs sur les fiches de salaires les fiches seront elles réimprimeees sur les différentes lignes apparaissent accident de travail et maladie professionnelle merci de nous informer de ou vient cette anomalie

    • Bonjour,
      Une fiche de paye n’est jamais modifiée, c’est interdit.
      Elle peut faire l’objet d’une correction sur le bulletin suivant.
      En revanche, le problème que vous évoqué n’est pas général et vous pouvez nous interroger sur votre situation en nous envoyant un mail à contact@cat-adrexo.fr

  3. Bonjour j’ai aussi un problème au niveau de
    Mes congés payé acquis en décembre, au lieu d’avoir acquis 2,5 jours j’ai acquis que 1,88 jours, j’ai entendu parlé que c’était une erreur et que sa serais corrigé sur le prochain bulletin de paie , j’espère que ce sera le cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*