La C.A.T. résiste à toutes les intimidations : le point sur les procédures en cours

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

Notre syndicat travaille et agit à sa manière en totale indépendance.

Cela lui vaut des attaques régulières, en particulier de la direction.

Ce n’est pas un hasard si les salariés d’Adrexo ont choisi la C.A.T. ADREXO comme premier syndicat de l’entreprise.

Nous vous informons sur ce site et travaillons sur le terrain très concrètement pour vous aider.

Dans une entreprise comme Adrexo, la tache est difficile et nos confrères des autres organisations syndicales le savent aussi.

Mais lorsque la C.A.T. est arrivée en tête des élections professionnelles, la direction a décidé de lui faire un tir de barrage afin de tenter de l’intimider et d’atténuer son action.

Souvenez vous… Ce fut d’abord une tentative de remettre en cause la désignation de son délégué syndical central, par voie judiciaire et en proposant, par l’intermédiaire d’un cadre, “d’aider” financièrement notre confédération en échange du retrait de la désignation.

Notre confédération, qui ne mange pas de ce pain la, ayant refusé l’offre, c’est la voie judiciaire qui fut employée par la contestation du mandat et l’engagement d’une procédure de licenciement.

Deux procédures rapidement abandonnées, tant elles étaient ridicules.

Enfin, c’est par une autre attaque judiciaire que la direction allait tenter de “neutraliser” la C.A.T., via une plainte avec constitution de partie civile afin d’accuser le syndicat d’avoir diffusé une information diffamatoire sur son site.

Il s’agissait, pour nous, de dénoncer des opérations comptables suspectes à nos yeux dans un article sur ce site.

Depuis, la justice enquête, et elle a été bien aidée par les commissaire aux comptes de l’entreprise qui ont écrit, dans un rapport annuel, scrupuleusement la même chose que nous, et ont donc non seulement confirmé les informations mais demandé une correction des comptes afin de les annuler.

Dans la ligne de mire, des écritures passées par anticipation et qui concernent une célèbre centrale d’achat alimentaire française.

La juge d’instruction s’apprête aujourd’hui à rendre son dossier qui ne peut que confirmer la bonne foi du syndicat et la véracité de ses informations, de sorte que l’arroseur pourrait bien se retrouver l’arrosé…

Vous l’aurez compris, il n’est pas question de transiger sur l’essentiel, la défense des intérêts des salariés et de tous les salariés.

Print Friendly, PDF & Email

6 Commentaires

  1. Bonjour
    Une question personnelle
    J’ai un décès dans ma famille
    ma sœur, en région parisienne,ai-je le droit à des congés spéciaux ?

  2. Bonjour, deux questions personnelles à vous poser : 1/ en cas d’accident du travail reconnu par la CPAM et compte tenu d’une ancienneté de 21 mois, ADREXO peut-elle me donner le complément de salaire.
    2/ mon amie étant sous oxygène 24/24 depuis le COVID (certificat médical fourni) a-t-elle enore droit a un salaire partiel. ancienneté 21 mois). Merci de votre réponse. Cordialement à vous.

    • Bonjour,

      Le complément de salaire est assuré pour tous les salariés qui ont plus d’une année d’ancienneté, en accident du travail ou en maladie.

      Les salariés isolés (avec un nouveau certificat médical) peuvent poursuivre la prise en charge au titre de l’activité partielle.

  3. RE : merci de votre réponse pour mon amie et moi-même. Autant pour l’une que pour l’autre, a qui doit-on s’adresser pour avoir un renseignement “solide”, quant à nos émoluments. Région PACA (dépôt MARTIGUES). Encore merci de votre aide. Cordialement à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*