La dégringolada

Pour écouter le texte ou lieu de le lire, cliquez ci-dessous

Les salaires sont payés…ouf… mais pas le reste !

Comme nous l’indiquions déjà il y a quelques semaines, la situation devient catastrophique et le groupe Hopps (dont Adrexo et Colis Privé) ne paye quasiment plus rien.

Des huissiers de toutes parts dans les dépôts en quête de loyers impayés, des transporteurs qui bloquent les palettes de publicités (bretagne par exemple), des fournisseurs qui crient au scandale et cherchent à se faire payer, la situation de trésorerie du groupe ne semblent jamais avoir été aussi désastreuse.

Pour passer les salaires, il a fallu bloquer le reste et si on peut se féliciter que les salariés soient payés, il n’en est pas moins inquiétant de voir l’entreprise dans cette situation.

Après des centaines de millions d’euros passés dans les caisses, on peut véritablement se demander ou est passé cet argent.

Il y a dans le groupe des entreprises très variées, allant de la chaussure à la crème de visage en passant par les vêtements, une diversification qu’il a fallu financer.

Tout à fait incapables de faire fructifier Adrexo, dans notre domaine d’intervention, il est vrai que les actionnaires avaient peu de chance d’y arriver dans des domaines aussi lointains du cœur de métier du groupe.

Ensuite, il y a les idées farfelues, nombreuses, qui ont engendrées la création de nouvelles activités, sans produire le moindre bénéfice, bien au contraire.

La dessus, il faut reconnaitre une certaine constance, et un talent pour avoir ou reprendre des idées qui ne rapportent rien, les concrétiser, les développer et se rendre à l’évidence.. ca ne rapporte rien.

Une sorte d’entreprise à vérifier les évidences.

Le tribunal de commerce à la rescousse ?

Dans une telle situation, les créanciers se tourneront forcément vers la justice et seul le tribunal de commerce peut stopper la machine à perdre et proposer de nommer un mandataire qui saura contrôler la gestion.

Comment une entreprise peut perdurer dans une telle situation et espérer rebondir dans l’attente de l’arrivée d’un nouveau financement, et en ce moment, du fruit d’une opération boursière qui va encore affaiblir ses actifs pour les transformer en cash qui partiront dans des investissements pour de nouvelles aventures ?

Et comment des investisseurs pourraient croire en l’entreprise tant elle a englouti de millions précédemment sachant que ces acheteurs sont particulièrement bien informés.

L’excès de liquidités dont disposent actuellement les marchés permettra t il ce miracle ?

A suivre…

Print Friendly, PDF & Email

16 Commentaires

  1. Alors qu’ont veut virer les vieux de la distribution. C’est eux que ont devraient virer en premier. Pour cette mauvaise gestion.

  2. Pas étonnant d’en être arrivé là. Un directeur général, des directeurs régionaux en veux tu en voilà, un bouffon qui se présente comme directeur opérationnel pour vous expliquer la mécanisation et qui, répondant à une question sort le terme “blaireau” pour qualifier un distributeur qui ne ferais pas correctement le taf… J’en passe et des meilleurs. Des salaires très élevés pour rémunérer toute une bande d’incapables qui trop longtemps se sont gavé sur le dos des distributeurs et aujourd’hui des chauffeurs de colis privé à qui on demande toujours plus avec de moins en moins de moyens. La charrue avant les bœufs comme cela a toujours été le cas. On essaie et on verra bien. Malheureusement, peu d’essais transformé. La gestion des finances par les nuls, livre de chevet qui depuis longtemps aurait dû être lu et appliqué par ces actionnaires qui il n’y a pas très longtemps, faisaient les beaux à l’open de golf du groupe ”Hopps” et sont incapables aujourd’hui de payer les charges qui leur incombe. Désespérant, tout simplement. On est mal patron, on est mal !!!

  3. Bonjour,
    L’étau se resserre, On peut vraiment parler de sursis maintenant, comment peuvent-ils encore avoir des projets d’avenir pour 2023 avec éviction des plus agés…
    Cette situation explique peut-être le fait que la pub arrive de plus en plus tard dans certains dépôts, en l’occurence le mardi matin… Qu’en pensez-vous ?

  4. Bonsoir comment ce fait il que vous publiez des articles super inquiétant et que quand on en parle à notre responsable il nous disent que tous va bien et que c’est articles sont que du vent que penser ? Qui dit la vérité et réellement ou va t on ?

  5. Bonjour,
    Toujours les mêmes incapables qui ne savent pas gérer et qui s’enrichissement sur notre dos… Sûr ce je vous laisse car malheureusement je dois trier bénévolement mes 300 adressés (Engie) pour assurer ma distribution demain… Bon courage à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*