Pluie de recommandées

Depuis quelques semaines, tout est bon pour adresser des lettres recommandées à certains distributeurs.

Pour des motifs qui n’auraient précédemment jamais déclenché la moindre observation, certains distributeurs reçoivent aujourd’hui un courrier d’avertissement.

Si c’est le cas pour vous, ne restez pas immobiles et réagissez dès à présent.

  • 1- Adressez nous un mail à [email protected] avec la copie de la lettre reçue,
  • 2- Nous vous conseillerons pour y répondre.

Pourquoi ce changement ?

Parce que si l’on souhaite se débarrasser de vous en accumulant les avertissements, ce sera facile en faisant état de ces courriers restés sans réponse et donc acceptés, pour finalement vous licencier pour faute.

Il est donc important d’y répondre.

Actuellement, des distributeurs reçoivent ce type de lettres pour avoir refusé un secteur de distribution alors qu’il est à plus de 20 kilomètres du domicile, et que le distributeur est donc en droit de le refuser.

Des lettres sont reçues également par des salariés ayant un problème de voiture pendant quelques jours… et même pour certains alors qu’il sont en chômage partiel !! et qu’ils n’ont donc pas besoin de voiture pour travailler pour Adrexo.

Tout est bon pour faire marcher la machine à courriers et préparer les licenciements.

Ne vous laissez pas abuser, il faut répondre.

Cela ne veut pas dire qu’il faut rentrer en guerre, mais simplement expliquer avec courtoisie, que l’avertissement est contesté.

Les courriers ne portent pas toujours la mention d’avertissement mais indiquent bien que le courrier est versé au dossier du salarié, ce qui revient au même.

Par une action plus importante, nous avons déjà informé la Direction Générale du Travail de cette évolution dans la politique RH de l’entreprise afin que l’administration soit parfaitement informée des pratiques de l’entreprise et nous poursuivrons cette information à chaque fois que l’entreprise utilisera des moyens détournés pour arriver à ces fins.

Print Friendly, PDF & Email

11 Commentaires

  1. Parfait il es temp de faire quelque chose car la société d ‘etourne les droits du travail sur beaucoup de points

    • Bonjour,

      Tout à fait, si chacun prends les initiatives et fait respecter ses droits en prenant contact avec son syndicat et attaque l’entreprise, tout le monde y gagnera finalement.

  2. Le pauvre retaiter qui fait au mieux son Travail va etre licencier certainement sans prime de licemciment meme apres 12 ans de bon et loyaux service si je comprends bien? cordialement

    • Bonjour,

      Il est compliqué de vous répondre car tout va dépendre des secteurs et de la possibilité de les sous traiter.

      Mais si le distributeur ne part pas de lui même (nous conseillons de ne pas démissionner), des propositions lui seront faites et c’est à ce moment la qu’il faudra imposer des solutions et nous serons la pour vous aider si nécessaire.

  3. Comment ? vous sous entendriez que Adrexo puisse éventuellement licencier de manière abusive et sans causes réelles et sérieuses ???
    Nous allons enfin pouvoir vous conter l’histoire d’une cabale organisée par l’équipe Adrexienne, dont la partie prud’homale à pris fin il y’a une quinzaine de jour, après le prescription de la possibilité d’appel pour notre chère entreprise distributrice de prospectus.
    Comprenez rapidement l’histoire avant le développement complet de celle-ci, un ROC licencié sur un ensemble de déclarations chimériques, avec un totale de 4 motifs de licenciement (ce qui est énorme …), et nous ne comptons pas le 5ème motif (disparu et supprimé après que l’entreprise ait pris des renseignements sut ma vie privée).
    4 motifs bien évidemment rejetés par preuves par le conseil des prud’hommes, et licenciement jugé sans causes réelles et sérieuses. Clou du spectacle, bien que l’intégralité des motifs de licenciement soient rejetés … pas d’appel de la part de la société Adrexo … vous comprendrez très vite l’invraisemblance de ces évènements… L’ensemble des intervenants et “témoins” de ces faits font bien évidemment désormais les morts, ou ont démissionnés ou bien encore, se croient à l’abri, car après avoir été convoqué pour la partie pénale, n’ont pas de nouvelles … Je les rassure, c’est juste la pandémie qui fait trainer les choses

    • si les prudhommes ont annulés les motifs bibons du licenciement , il faut non seulement pas se contenter de prendre le pactole a adxo (licenciement abusif ca leur coute un bras ;o)… mais entamer une procèdure pénale pour harcelement, dénonciation calomnieuse, faux témoignages etc etc contre tous ceux aui ont monté un dossier bidon contre vous ..

      • Vous avez entièrement raison je suis d accord .les principes qu il emploie pour licencié les salariés.jai beaucoup de choses à dire sur leur fonctionnement il détourne les lois du travail .

        • ils devraient quand même se méfier … déjà avant le covid il y avait +16% de francais souffrant de troubles psy … au jour d’aujourd hui, ils sont pas a l abri que papy pête un câble et décroche son fusil de chasse !!! et bien sur partout on dira : quel grand malheur …

  4. C’est en cours PYB 😉
    L’argent ne m’intéresse pas, juste la vérité
    J’attends les résultats (déjà très clair) de l’enquête pénale, pour me constituer partie civile.
    La liste des noms est dressée, les pièces de preuves rassemblée … il faut juste temps et patience désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*