Limitation de la distribution et modulation

Depuis quelques mois, l’entreprise a décidé de limiter le temps de travail de ses distributeurs.

Les codes permettant d’aller au delà du temps “Max”, temps record du secteur, ne sont bien souvent plus donnés.

L’entreprise a décidé de ne plus distribuer entièrement nombre de secteurs.

La consigne donnée par la direction générale est de ne plus donner de codes permettant de dépasser les temps records constatés sur le secteur.

Au diable la qualité, priorité à la rentabilité !

Les managers techniques et commerciaux s’arrachent les cheveux, respectivement pour maintenir une production cohérente, et pour laisser croire aux clients que tout va bien.

L’effet boomerang ne saurait tarder et pointe déjà son nez sous la forme du respect des temps prévus aux contrats de travail.

Car, nos contrats sont calibrés sur la moyenne du temps habituel, et donc éventuellement avec des dépassements.

Ceux-ci n’étant pas réalisés en ce moment, les distributeurs travaillent moins mais conservent la base du contrat de travail habituel.

Les contrats sont modulés et permettent un écart chaque mois mais si cet écart persiste sur plusieurs mois, le salarié travaille trop peu.

L’entreprise doit lui garantir au moins 75 % de l’amplitude de son contrat chaque mois et le nombre d’heures prévues au contrat à l’année.

Déjà, sur le premier paramètre, le “MG” et donc la garantie de 75 % de la valeur du contrat, chaque mois, les scores explosent et il est demandé aux responsables de devenir magiciens et “d’aménager” cela principalement par des feuilles de route refusées qui, dans la pratique, s’avèrent totalement fictives.

Pour les autres les salariés perçoivent ce minimum garanti et sont donc en partie payés sans travail réalisé en echange.

Pire, à l’année, le cumul s’avère parfois très important et l’entreprise doit et devra payer cette sous-modulation à l’échéance de la période, pour arriver au nombre d’heures prévues aux contrats, même si certaines n’ont pas été travaillées.

Il est donc imposé une limite de temps de travail pour accroitre la rentabilité au risque de décevoir des clients et, en même temps, il est payé des heures non travaillées…

N’en doutons pas, la balance penche sans doute du coté de l’entreprise mais, uniquement grâce à des artifices qui pourraient bien lui couter chère à terme, par exemple en cas de contestation des milliers de feuilles de route refusées qui n’ont qu’un objectif : détourner les règles de modulation.

Rappelons, que pour proposer une modification du planning et des secteurs de distribution, et en particulier pour en ajouter, l’entreprise doit respecter un délai de prévenance de 7 jours.

Sans pouvoir prouver que le secteur a été proposé dans ces conditions, Adrexo ne peut imposer un secteur supplémentaire à un distributeur. Or, dans la réalité, rien n’est vraiment proposé, nous découvrons les feuilles de route refusées sur l’écran de la badgeuse sans même savoir ce qu’elles contiennent.

Pourtant, elles impactent directement le salaire par la suppression des mécanismes de garantie que sont le minimum garanti mensuel et le paiement de la sous modulation annuelle.

La feuille de route refusée, lorsqu’elle devient habituelle et récurrente, n’a pas de sens et surtout, aucune base légale.

Soit le salarié refuse effectivement de respecter son contrat et il est de la responsabilité de l’entreprise d’engager des sanctions, soit, l’entreprise limite volontairement l’activité de son salarié et elle doit respecter les dispositions règlementaires et en assumer le coût.

Nous répétons et nous vous alertons depuis des années sur ce point : ne signez pas de feuilles de route refusées à la légère et ne signez que si elle correspondent effectivement à un refus ponctuel de votre fait et pas par obligation.

Personne ne pourra vous sanctionner pour ne pas accepter ce dispositif illégal.

Print Friendly, PDF & Email

34 Commentaires

  1. Bonjour et mettre le distributeur en chômage partiel alors qu il ne font pas sortir le secteur ou le privé de distribution et donner les secteurs à un autre car depuis un mois pas de travail alors que les secteurs sont distribués

  2. BONJOUR
    LA SOCIÉTÉ A-T-ELLE SIGNÉE LE CONTRAT AVEC LA POSTE POUR LA DISTRIBUTION
    BONNE JOURNÉE

      • bonsoir
        sur un secteur certifie peut on dépasser le temps max avec le code obtenu par le ROC
        quel temps sera retenu pour le payement?

        • Bonjour,

          Non, la badgeuse poursuit sa mesure de temps, mais le temps retenu est le temps certifié au final.

          Suite à notre plainte à l’inspection du travail, cela devrait être modifié pour fin janvier.

          • a suivre je vous tiendrais au courant
            déduction temps certifie stop distribution

  3. Bonjour j’espère que adrexo va bien corrigé le probleme du fameux 5% aprés le temps Max , et j’espère aussi qu’il vont bien mettre en place le faite qu’on puisse dépasser le temps Max avec un code sans être en erreur sur les secteurs certifié

    • Bonsoir,

      L’entreprise se doit de le corriger au plus tard fin janvier et nous y serons très attentif.

  4. Bjr. Ca devient de plus en plus “merdique”. Plus rien n’est respecté, ni le client, ni le distributeur. Dans quel monde on vit ?

  5. Bonjour, “limitation de la distribution et modulation” … Je pense que tout le monde sans exception est totalement dépassé par ce qui arrive et n’a surtout rien à proposer de constructif et positif.
    Personnellement, je n’ai aucune régularisation de mon contrat ( normalement août 2020) … réponse à mon interrogation : on n’a pas le temps …
    Je fais la distribution sans badgeuse, mais le temps que je donne est supérieur à celui de la feuille de route, il est vrai qu’Usain Boltva plus vite que moi, sans distribuer …
    Lorsqu’il n’y a que deux pubs on n’est pas payé pour la préparation puisque des sachants planqués derrière un ordinateur décident qu’on peut mettre les pubs ensemble lors de la distribution … et pour les adressés on fait avec le troisième membre ?
    Le jeudi on s’aperçoit que les dépôts mag ne sont pas faits, je m’y colle avec ma voiture car il n’y a pas de véhicule dispo (colis privé), je vais donc donner mon kilométrage qui sera payé à la fronde …
    Mais heureusement j’ai renouvelé mon adhésion au syndicat pour être défendu si nécessaire, même si à part des envolées littéraires, je n’ai à ce jour pas vu grande évolution. Et bien j’ai été prélevé deux fois bien que ce soit “regulé” pour plus de sécurité par une cotisation supplémentaire. J’ai fait un commentaire mais je n’ai rien vu. Il est vrai que précédemment on me répondait qu’on travaillait aussi, mais je vois tout de même que certains articles n’apportent pas grand chose de positi.
    Je continue donc à me faire lamentablement exploité en étant rémunéré au rabais mais quand on a faim, on prend ce qu’on a il y a déjà tant de monde qui fouillent les poubelles pour se nourrir au quotidien et tout le monde s’en moque. Chaque fois qu’on ose exprimer quelque chose de concret au travail, on serre un peu plus …
    Bonne journée.

    • Bonjour,

      Nous verrons ca le 14 avec vous puisque nous serons sur place.

      Pour votre cotisation, nous n’avons qu’un paiement et par chèque. Pouvez vous nous adresser les détails à [email protected]

  6. Bonjour cette semaine j’ai dès stop pubs à distribuer mais hier j’ai vu à la télé que les distributeurs qui mettent des pubs dans les boites avec un stop pub été passible d’une amende de 1500 euros

    • Bonjour,

      Aucune loi ne prévoit d’amende. De plus, vous êtes salarié d’une entreprise qui donne des consignes écrites sur la feuille de route et en aucun cas vous ne pourriez être responsable.

      De plus, les documents que vous distribuez en stop pub sont des documents d’administrations ou de collectivités, ce qui est parfaitement autorisé.

  7. Bonjour et BONNE ANNEE(sans doute pas pour Adrexo?
    Un cas concret sur le centre Adrexo de Vénissieux Lyon 69000
    Depuis le mois de septembre 2020 au centre de Vénissieux nous avons été informés que des secteurs du 3éme et 7éme arrondissement de Lyon ne seraient plus distribués par le centre mais pour l’avenir par un sous traitant car plus rentables (suite à la perte des Pubs de Carrefour)
    Du jour à l’autre plus de distribution Pubs et Adressés sur (pour moi personnellement) mes 8 secteurs du 3éme que je distribuais depuis 15ans.
    Et puis en semaine 50 on me fait distribuer à nouveau 2 de mes anciens secteurs sur le 3éme.
    Lors de cette distribution je rencontre un gardien d’immeuble tout surpris de me revoir me demandant pourquoi il ne recevait plus de Pub.
    Sur le deuxième secteur je rencontre à nouveau une gardienne d’immeuble qui en trouvant la Pub de LIDL me demande si je me suis fait “engueulé” car elle me dit qu’a plusieurs elles avaient été demandér au magasin LIDL qui se trouve sur le secteur pourquoi elles ne recevaient la PUB
    Depuis je redistribue régulièrement ces 2 secteurs
    ETRANGE non!
    On peut aussi se demander ou sont passés les Adressés car je les redistribue aussi.(donc on peut supposés qu’ils n’ont pas eux aussi été sous traités.
    Peut on en tirer des conclusions, et lesquelles?
    Enfin espérons que la galère Adrexo tanguera encore un peu en 2021.
    Bon courage M.CARLE

    • Bonjour,

      Meilleurs vœux également, le sous traitant a du abandonner le chantier…. et que la distribution mal faite ou pas faite a été remarquée par les clients.

      • Bonjour
        Je crois que vous vous berce d’illusions
        Depuis le mois de septembre les secteurs n’ont jamais été distribués car pas rentables (on nous l’a dit) et les transactions avec un sous traitant n’étaient à cette date pas encore voire engagées et surement pas abouties. Quand aux adressés gros points d’interrogation????? (le lundi matin ils étaient dans les cassiers de distribution des secteurs, le mercredi matin suivant ils étaient toujours dans les cassiers et à 9h les cassiers étaient vides. S’ils étaient sous traités (à qui) pourquoi perdre 3 jours (du lundi au mercredi) pour les distribuer. Il faut arrêter des prendre les distributeurs pour des demeurés.
        Un autre question SVP. et si un de nos client (Carrefour, Auchan, Lidl, ou autres consultait le site CAT Adrexo il serait en droit de se poser des questions sur la pratique de la limitation des temps de distribution? Qu’en pensez-vous ?
        M. CARLE

        • Bonjour,

          Sur les secteurs non distribués de votre centre, ce que vous décrivez est sans doute vrai, mais l’article pose surtout le problème de l’effet retour lié à la limitation des temps de distribution en lien avec les contrats de travail.

          Après, les clients n’ont pas besoin de nous pour être informés, et ce n’est pas nouveau. Tout cela est connu et géré entre les clients et l’entreprise…

          • Bonjour,
            Très déçu de votre réponse
            Vous vous retranche derrière le thème de l’article et pour, il me semble éluder de faire connaître votre avis sur le problème
            Dommage!
            Encore plus surpris d’apprendre que nos clients sont au courant de ses pratiques de distributions au “rabais”
            Ou va-t-on?
            Plus (en négatif) de qualité, plus de respect pour le travail effectué etc etc, puisque les 2 parties CLIENTS et Société distributrice s’en foute, alors nous (enfin MOI) les ou le distributeurs pourquoi s’en priveraient-il(s) aussi?
            Donc tout va bien on ne risque rien!
            M. CARLE

          • Bonjour,

            Nous avons déjà écrit et répondu de nombreuses fois sur la position de la CAT sur le temps Max et la limitation de la distribution au moyen d’un code qui n’est pas délivré.

            Notre position est très claire la dessus.

            La qualité baisse inévitablement et les clients qui la mesure en continu sont parfaitement au fait des choses.

            De plus, notre concurrent, ne se prive pas de le dire aux clients afin d’essayer de récupérer certains marchés.

            Malgré tout, la distribution pour les gros clients reste un action de masse et nous savons tous qu’il y aura toujours des problèmes, absence maladie, abandon, etc…

            Les clients utilisent ces problèmes connus pour négocier des prix et certains, vous le verrez bientôt, reviennent même chez nous en connaissance de cause.

            Alors, effectivement, pourquoi se priver ?

  8. sur certains secteurs , on ne peut pas faire la moitié de la distribution.
    alors comment fait on pour le courrier qui prime maintenant sur la pub ?
    cela devient un casse tête et comment la direction va expliquer aux clients que plus de 50/100 des prospectus ne sont pas distribués

  9. Bonjour, plusieurs fois des secteurs annulés apparaissent sur ma badgeuse a côté de mes secteurs habituels.
    Peuvent-ils signer a notre place ?
    De plus sur les feuilles de routes je suis tjrs à 10€15 de l’heure.
    Rien de normal comme tjrs.

    • Bonjour,

      Si des secteurs annulés apparaissent, c’est que la feuille de route a été refaite, ce n’est pas impactant pour votre salaire.

      Si en revanche, des feuilles apparaissent en refusée, c’est une anomalie.

      Le taux du smic apparait toujours à l’ancien taux mais c’est bien le bon qui sera appliqué sur le bulletin de paye.

    • Bonjour, doit-on signer les feuilles de routes annulées ?
      Merci a vous.

      • Bonjour,

        Si elle correspond à un travail effectivement refusé, pourquoi pas… mais si c’est juste pour ne pas vous payer, non.

  10. ADREXO CUVRY BJR VOUS AVAIT JE HABITE DANS PETIT VILLAGE LA POSTE IL FONT LES PUB DE MEDIAPOSTE UN FOIS PAR MOIS SI CA SE NE SERAS BEAU AVENIR A LA VITESSE LA BOUTIQUE FERMERAS MERCI

  11. Tout est bon pour payer le distributeur le moins possible. Dans les algorithmes onmodifie la durée des heures une heure de distribution c’est 157 mn, un kilomètre c’est 2207 mètres, un kilo c’est 1304 grammes, avec ça on a un résultat quand on conteste on nous précise que cela a été calculé. Au final on se retrouve avec un temps de travail effectif réduit. On informe, on donne les documents demandés, on propose de venir sur le terrain pour joindre les propos aux actes, pas de volontaires mais il est certain que lorsqu’on la vitesse de déplacement sur site de certains on se dit qu’ils sont mieux dans un bureau qu’assis parce qu’il n’y aurait pas grande distribution. On est payé 15 mn pour temps d’attente, on attend une heure puis on charge, selon mon algorithme sur lequel j’ai introduit mon age, mon poids, ma taille, ma pointure, la couleur de mes yeux, la couleur de ma voiture, les conditions météo, la position du soleil, il me faut 15 mn 38 s pour 430 kg (j’ai un rechargement qui bien sûr n’est pas compté). Au final cela fait faire beaucoup d’économies sur le dos fragile des distributeurs.
    Quand on voit le nombre de secteurs non distribués, qu’en pense les clients. Lamentable et très irrespectueux. Tout le monde sait, mais personne ne fait rien de concret. Bonne journée.

  12. Bonjour, une question concernant la distribution des courriers lorsqu’il n’y a que du courrier et pas de publicité,ma responsable m’a informée récemment qu’à partir de maintenant elle n’avait plus de kilomètres à nous payer séparément ( pour la distribution des courriers seuls,je déclaré mes kilomètres réels parcouru,bien au dessus des quelques kilomètres payés sur les feuilles de route…..!!!)
    Ma question est donc celle ci :
    N’étant plus payé de ces kilomètres réels, puis-je refuser d’aller distribuer les courriers seuls quand il n’y a pas de publicité ?
    Merci…

    • Bonjour,

      En droit, c’est compliqué, puisque faire du courrier seul est une tache confiée par l’employeur et si vous refusez, l’employeur serait fondé à vous sanctionner même si le salaire et les kilomètres ne sont pas phase avec la réalité.

      C’est le principe de ne pas faire justice à soit même et de prendre une décision qui pourrait être sanctionnée. La bonne démarche est de demander les kilomètres manquants, par écrit, et ensuite de demander à un juge de les faire payer si l’employeur resiste.

  13. Comme on ne tient pas réellement compte de mon temps de distribution, après avoir parcouru bien des articles, je vais informer mon chef que je ne veux plus travailler gratuitement (temps de tri du courrier non rémunéré, retour pour récupérer les adressés qui ne sont pas prêts quand on vient récupérer les secteurs où on attend plus d’une heure régulièrement, augmentation du temps de distribution pour distribuer les adressés). Je vais donc privilégier la distribution des publicités parce que j’en ai marre de me faire insulter quand je glisse un adressé publicitaire (70 %) dans une boite pas de pub ! Je ne suis pas rémunéré pour me faire insulter, c’est suffisant de devoir supporter le manque d’humanité au sein de l’entreprise.

    • Bonjour,

      Nous comprenons votre souhait mais vous ne devriez pas le formuler de cette façon pour ne pas vous mettre en défaut.

      La bonne attitude consiste à écrire après une distribution pour demander le paiement des temps non payés en indiquant clairement les raisons (en phase avec les contraintes légales). Il convient aussi de demander le récapitulatif de distribution chaque semaine.

      Si vos courriers ne sont pas prêts à l’heure de votre passage programmé d’un commun accord avec votre centre, rien ne vous oblige a attendre ou à repasser (sauf si l’entreprise paye le temps et les déplacements).

  14. Merci pour votre réponse,j’ai une seconde question, pendant 2 semaines j’avais une route barrée sur l’un de mes secteurs,il y a donc 3 ou 4 rues où je n’ai pas pû aller distribuer,ma responsable m’a reprochée de ne pas y avoir été,au moins à pied, mais si je brave l’interdit et qu’il y a un accident comment cela se passe ??? Merci

    • Bonjour,

      Si l’accès est impossible, le compte rendu que vous avez avec la feuille de route est la pour ca. Il faut le signaler dessus et ne pas vous mettre en danger pour accéder à une zone surtout si elle est interdite.

  15. N’ayant pas d’éclaircissement probant concernant le pourquoi et le comment du temps de préparation ou de distribution noté sur la feuille de route (totalement impossible à réaliser effectivement par quiconque), j’ai enfin une réponse, je crois que l’équipe de sachants qui a déterminé les algorithmes pour les calculs doit être la même que celle qui a mis en place la logistique (calcul du nombre de vaccin possiblement réalisable pour que tout se passe le plus rapidement possible et que tout le monde soit vacciné) de la vaccination COVID-19. Une très grande réussite. Ce n’est pas pour ça qu’on revoit la copie, le préparateur ou le distributeur on s’en moque. Quand tous les préparateurs et distributeurs arrêteront de travailler au temps max, beaucoup de pubs ne seront pas distribuées, les clients apprécieront …

    • Bonjour,

      Le temps de préparation, c’est surement le plus simple au niveau calcul puisque cala est basé sur le nombre de documents et à un temps par document.

      Le temps de préparation n’est pas facile à tenir, mais certains y arrivent. D’ailleurs, tous les contentieux sur le sujet se sont soldés par des échecs puisque la direction peut démontrer que c’est possible. D’autre part le contrôle du temps à domicile est compliqué à mettre en œuvre.

      Pour la distribution, le temps indiqué sur la feuille de route est une indication théorique et n’a pas vocation à être le temps payé.

      La aussi, c’est un calcul mathématique, mais avec beaucoup de paramètres et très éloigné de la réalité. Pour autant, la réalité du temps est mesuré par la badgeuse et c’est sur ce temps que le contrôle est le plus facile et donc laisse la possibilité d’aller vers un arbitrage judiciaire.

      Un troisième sujet, important aussi à nos yeux, concernent le temps de trajet et les kilomètres avec, la aussi, des moyens de contrôle assez simples (GPS par exemple), et un contrôle à opérer sur les distances prévues à la convention collective (centre/domicile, domicile/secteur, Intra UG et Inter UG). Ce problème concerne les kilomètres et le temps pour les parcourir.

Les commentaires sont fermés.