Annie, salariée du mois de novembre 2018

Je suis née en Touraine il y a 51 ans, j’ai un fils de 19 ans (étudiant dans la Gestion de l’eau).

J’ai commencé à exercer le métier de vitrailliste pendant quelques années dans plusieurs ateliers de l’hexagone, aussi bien en création qu’en restauration de vitraux. Métier exigeant qui demande, évidemment, une grande dextérité mais surtout le respect du patrimoine que nous ont laissé les bâtisseurs d’autrefois. Lorsque l’on restaure des pièces du 12ème siècle il ne faut pas trembler. J’y ai fait des rencontres incroyables que je n’oublierais jamais.
 
Par la suite, contrainte d’abandonner cette activité, j’ai fini par répondre à une petite annonce bien connue : « Vous possédez un véhicule, vous aimez la marche… »  et me voilà distributrice à l’agence de St Pierre des Corps (Tours 37) depuis 2004. Le travail n’est pas une obsession pour moi car j’ai la chance d’avoir deux passions communes à toute la famille : la paléontologie et la minéralogie. Au delà du plaisir de la découverte, cela nous permet de nous retrouver avec une joyeuse troupe de passionnés, du scientifique le plus pointu au néophyte le plus exalté.
 

1 – A quoi penses-tu le soir en te couchant ?

A rien et  je dors d’un sommeil transparent,

 

2 – L’endroit où tu te sens le mieux ?

En forêt, je m’y sens libre et en sécurité.

 

3 – S’il fallait que tu ne manges qu’une seule chose pendant six mois, ce serait quoi ?

Des dattes premier choix, moelleuses et sucrées à souhait.

 

4 – Ta destination idéale pour partir en vacances, ce serait où ?

En bord de mer, n’importe où pourvu que je puisse y nager.

 

5 – S’il te restait une journée à vivre, tu ferais quoi ?

Je me rendrais avec mon bien aimé à pied dans le Cirque d’Anglade en Ariège. J’y lirais une dernière fois les textes et les poèmes qui m’ont le plus émerveillé. C’est un endroit intimiste et envoûtant que j’apprécie particulièrement.

 

6 – Si tu pouvais changer une chose chez toi (Physique ou pas), ce serait quoi ?

 Ce serait ma timidité maladive, mais je me soigne …

 

7 – Qu’est-ce que tu aimerais accomplir un jour et qu’est-ce qui t’empêche de commencer à le réaliser aujourd’hui ?

J’essaie de réaliser un souhait par an et je n’ai pas eu d’obstacle jusqu’à présent.

 

8 – Si l’argent n’importait pas, tu ferais quoi dans la vie ?

J’élèverais des chèvres, et je me lancerais dans la permaculture très à la mode il est vrai.

 

9 – Le plus bel endroit où tu es allé(e), c’est où ?

 Au musée Rodin à Paris. « La Danaïde » une petite sculpture de 36 cm de hauteur m’a particulièrement bouleversée.

 

10 – A quel point ta vie se compliquerait si on t’enlevait ton téléphone portable ?

 Ce n’est même pas envisageable.

 

11 – Qu’est-ce que tu détestes par dessus tout ?

 Les plaintifs. Je peux même écrire que je les méprise. D ’expérience  j’ai constaté que les vrais pauvres sont comme les vrais malades ils ne se plaignent jamais ils se cachent.

 

12 – Le don de la nature que tu voudrais avoir ?

 Etre sourcier. (pas sorcière ! quoique pouvoir voler sur un balai ça doit être sympa).

 

13 – Fautes qui t’inspirent le plus d’indulgence ?

Uniquement celles commissent par des personnes non responsables de leurs actes.

 

14 – Un incendie se déclare chez toi, tu ne peux sauver qu’une seule chose. Laquelle ?

Une de mes plantes vertes (un Clivia) qui n’est pas la plus belle mais qui fleurie étonnamment 4 fois par année.

 

15 – Ta devise ?

J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. (Voltaire). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Support