Accès aux comptes du comité d’entreprise Adrexo : le jugement a été rendu !

Dans le cadre du « feuilleton » qui oppose le trésorier adjoint du comité d’entreprise, Salim HENOUDA (C.A.T.), au secrétaire et trésorier, Léonardo MILONE (F.O.) et Jacques COMETS (C.F.E.-C.G.C.) à propos du refus de ces derniers de donner accès à la comptabilité du C.E., alors que la loi l’autorise, le tribunal de grande instance d’Aix en Provence vient de rendre une ordonnance de référé.

Dans un premier temps, le tribunal rejette les demandes des défendeurs qui affirmaient que le tribunal d’Aix en Provence n’était pas compétent et qu’il aurait fallu saisir une autre juridiction.

C’est bien le tribunal de grande instance d’Aix en Provence qui est compétent dans le cadre de ce litige.

Comme nous l’indiquions dans notre précédent article, il n’y avait pas grand doute la dessus et cette manœuvre n’a évidement pas échappé au juge.

Le juge reconnait surtout que Salim HENOUDA n’a pu avoir accès aux comptes 2016 et condamne Léonardo MILONE et Jacques COMETS, en qualité de secrétaire et trésorier du C.E. à « mettre à disposition les pièces comptables, dans un local prévu à cet effet, et sous astreinte de 500 euros par refus dûment constaté« .

Le tribunal autorise également le demandeur à effectuer des photocopies, à ses frais, comme il le demandait.

Enfin, Léonardo MILONE et Jacques COMETS en leur qualité respective de secrétaire et trésorier du comité d’entreprise, sont condamnés aux dépends de la procédure de référé. 

Pour la comptabilité de 2017, le tribunal considère que Salim HENOUDA aurait pu y avoir accès, malgré les conditions très critiquables proposées par les défendeurs, mais considère qu’il n’est pas prouvé que la consultation n’a pas été possible.

Le trésorier adjoint aura donc à réclamer de nouveau la présentation des comptes 2017 au trésorier et il faudra peut être poursuivre l’action judiciaire dans d’autres instances pour ce volet du dossier. Tout dépendra de l’attitude des défendeurs sur ce sujet.

Compte tenu de la décision qui vient d’être rendue, il est probable qu’ils soient plus diligents ou sans doute plus prudents avant de refuser afin d’éviter les conséquences d’une nouvelle procédure.

C’est donc une décision extrêmement favorable qui vient d’être rendue et qui va permettre à notre camarade d’avoir enfin accès à la comptabilité du C.E. afin d’y effectuer des vérifications et c’est surtout finalement une décision extrêmement favorable aux salariés dont nous sommes les représentants.

Ce combat sera long, le rythme judiciaire est ainsi fait qu’il faut être patient car cette première procédure n’est qu’une étape qui préfigure bien d’autres actions.

Les parties ont également la faculté de faire appel de cette décision, ce qui suspendrait ce premier jugement et permettrait de ré-ouvrir entièrement le débat, y compris sur la comptabilité de toutes les années.

Bien entendu, en toute transparence, nous vous tiendrons informés dès suites données à cette affaire.

Vous trouverez ci-dessous, pour rappel, les précédents articles sur ce sujet.

9 pensées sur “Accès aux comptes du comité d’entreprise Adrexo : le jugement a été rendu !

  • 5 novembre 2018 à 13 01 54 115411
    Permalink

    BRAVO CAT
    V
    VOUS etes sans equivoque possible le m eilleur syndicat pour la defense des travailleurs face autres syndicats dont les representants qui ne pensent qu a defendre leurs avantages personnels que leurs octroie la loi
    Continuez ainsi
    JEAN BELLAMY

    Répondre
    • 5 novembre 2018 à 14 02 38 113811
      Permalink

      Merci pour vos encouragements, c’est grâce à vous que nous avons l’énergie de nous battre à vos côtés.

      Répondre
  • 5 novembre 2018 à 14 02 35 113511
    Permalink

    Extra , tu as enfin eu gain de cause .Depuis que cette situation dure ………
    Je te souhaite une bonne continuation ……..

    Répondre
    • 5 novembre 2018 à 18 06 56 115611
      Permalink

      Merci Pimpronnelle. Ce n’est que le début et rien ne sera laissé au hasard. Quoi qu’il en soit, pour le moment nous n’avons gagné qu’une des batailles qui nous tendent les bras.

      Répondre
  • 5 novembre 2018 à 19 07 38 113811
    Permalink

    bonsoir
    bravo salim super contente pour les camarades et bravo la CAT l’union fait la force .

    Répondre
  • 6 novembre 2018 à 6 06 58 115811
    Permalink

    Bravo pour la persévérance et le premier succès.
    Il ne peut qu’être une brèche importante ou même décisive dans le « front des syndicats traditionnels détenteurs du pouvoir dans le CE » à mon avis:

    Si la « bataille juridique » perdure jusqu’aux élections syndicales de 2019, ils risquent de perdre beaucoup de voix si cela se sait dans l’entreprise.

    Répondre
    • 6 novembre 2018 à 8 08 22 112211
      Permalink

      Merci pour vos encouragements. Votre analyse de la situation actuelle et future est très pertinente. Vous avez raison, les salariés qui sont pris pour des idiots, par certains représentants de certains syndicats, sont très loin de l’être et ont de la mémoire.
      La « brèche » est effectivement ouverte et le « front des syndicats traditionnels détenteurs du pouvoir au CE », qui lutte obstinément contre la vérité et la justice, à travers leur opposition aux actions légitimes menées par la CAT et de part leur fidèle soutien aux secrétaire et trésorier retoqués par le tribunal, devra de toute façon rendre des comptes aux salariés, si les doutes sur la mauvaise gestion des comptes du CE sont avérés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Support