Baromètre C.A.T. du moral des salariés : résultats d’Août

Notre sondage visant à déterminer le niveau du moral des salariés de l’entreprise s’est clôturé le 31 août, ce qui permet de diffuser les résultats.

Tout d’abord, nous vous remercions pour votre participation avec une nouvelle augmentation  du nombre de votants ce mois-ci.

Le résultat final traduit une stagnation du score  puisque vos votes produisent une note de 7/10. On observe toutefois un renforcement des votes des très mécontents et des très satisfaits au préjudice des notes intermédiaires sans toutefois que la moyenne ne soit modifiée.

Pour rappel, les résultats précédents sont :

Juillet : 7/10

Juin : 5/10

Mai : 4/10

Avril : 5/10

Mars : 6/10 

Nous avons de nombreux nouveaux lecteurs, ils n’ont donc pas participé aux précédentes consultations, le panel peut donc avoir évolué avec de nouveaux collègues, qui n’ont pas forcément la même perception de l’activité.

En effet, depuis quelques années, les changements sont nombreux et il est connu que le changement génère souvent des inquiétudes et des résistances que nos nouveaux collègues n’ont pas.

Le meilleur fonctionnement des badgeuses se traduit forcément par une meilleure satisfaction des salariés et surtout à moins de défiance vis à vis de cet outil.

Même si le moral est bon, il reste toutefois un travail considérable pour améliorer la situation des salariés dans l’entreprise.

philippe Viroulet

Admin

18 pensées sur “Baromètre C.A.T. du moral des salariés : résultats d’Août

  • 10 septembre 2018 à 15 03 48 09489
    Permalink

    Ma badgeuse se met constamment en pause même en la tenant à la main principalement lorsque nous avons de très nombreux adressés.
    Autre phénomène qui n’est pas des moindres la badgeuse ne sonne pas à toutes les BL qui ont un adressé
    Elle signale d’autres adressés lorsque nous sommes dans la rue suivante
    D’où obligation de revenir dans l’impasse ou la rue parfois 3 fois.
    Comme il est impossible de le faire pour tout un secteur on clique sur non distribué alors qu’on est passé devant au moins une fois si ce n’est plus.
    Lorsqu’il n’en reste pas beaucoup je les classe par rue et là plus de problème.
    Certains les classent par rue puis par numéros mais après bonjour les ecretage. Y a-t-il une méthode pour distribuer les adressés correctement sans être pénalisés pour effectuer un travail consciencieusement?
    .. .
    .

    • 10 septembre 2018 à 16 04 28 09289
      Permalink

      Bonjour,

      Très souvent, la mise en pause se fait lorsque l’écran n’est pas en veille, il est donc nécessaire de faire un appui court sur le bouton d’allumage pour neutraliser l’écran. L’écran sortira de la veille lorsqu’il y aura un courrier en approche.

      Si l’adresse affichée est dans une autre rue, vous pouvez cliquer sur « me le rappeler plus tard » pour neutraliser le bip pour cette adresse.

      Il est préférable de ne pas s’habituer à les classer par rue mais plutôt de les laisser classer par numéros, c’est beaucoup plus facile ensuite et surtout ne nécessite aucun temps pour classer à la maison.

      Une nouvelle version de l’application badgeuse devrait bientôt arriver, elle est un peu plus fine sur la localisation et sur la gestion des bips. Elle apporte aussi beaucoup de simplicité d’utilisation à chaque courrier. Nous vous expliquerons le fonctionnement sous peu.

  • 10 septembre 2018 à 23 11 06 09069
    Permalink

    Bonjour,

    Les problèmes sont encore nombreux pour la distribution des courriers; ceux-ci nous arrivent pas toujours classés par numéros ou en retard; on retrouve même des courriers d’autres secteurs que le nôtre; une fois il est même arrivé que les numéros chronos ne correspondent pas avec ceux indiqués dans la badgeuse; de plus si l’on ramène à notre responsable un document signalé en NPAI, il nous revient quelques jours plus tard; cela signifie qu’il n’y a aucun suivi. Si déjà avec peu de courriers ce n’est pas au point, comment ferons nous avec de plus grandes quantités ?
    D’autre part, on vient de me remettre un nouveau plan avec le secteur fractionné en SS02 et SS03; le responsable m’a demandé de vérifier que les quantités sont bonnes et de corriger si besoin; or, déjà limité en temps, je me vois mal effectuer en plus cette tâche. Il est difficile d’être précis, surtout que sur un secteur les boites sans pub varient; que se passe t’il si le nombre de boites diminue sur un secteur ? Je me méfie encore que ce soit une manoeuvre pour baisser les temps repères et faire encore des économies.
    J’estime que le travail de comptabilisation et de recensement est du ressort de l’entreprise; ce n’est pas à nous d’effectuer ce travail.
    Vous parliez que ce serait les gros secteurs de 1000 boites et plus qui seraient divisés; or, mon secteur n’a que 935 boites et il va être divisé, j’aimerais bien que l’on m’explique.

    • 11 septembre 2018 à 10 10 38 09389
      Permalink

      Bonjour,

      Normalement, les courriers sont classés à l’arrivée à l’agence, il serait souhaitable qu’ils soient mieux classés en amont mais il parait normal que les agences mettent les moyens nécessaires à cette gestion et que les courriers soient classés par numéro chrono pour faciliter le travail du distributeur.

      Quand les numéros chronos ne correspondent pas, c’est souvent qu’il y a eu un loupé sur la livraison et que des courriers sont arrivés trop tard pour être mis en distribution sur la même semaine. Des tests ont été effectués cette semaine afin d’améliorer les délais de livraison et sont assez prometteurs dès à présent.

      Vous avez raison, l’augmentation des volumes nécessite une meilleure organisation et un investissement de tous.

      En ce qui concerne les ajustement de quantités, en théorie, ils sont peu importants mais, la encore, vous avez raison, ils nécessitent du temps. Nous osons espérer que les managers feront preuve de tolérance pour ceux dont le temps dépassera les limites en débloquant la situation manuellement comme ils y sont autorisés. Il s’agit d’une opération importante qui nécessite du sérieux et les distributeurs qui y participent doivent ne pas être pénalisés.

      Nous suivrons cette opération et nous interviendrons directement auprès de la direction générale si des abus sont constatés.

      Nous suivrons également les évolutions à venir sur le thème des temps.

      Sur ce point, nous avons mis en place un suivi pour appréhender immédiatement la situation et détecter des dérives. Sur ce sujet, nous n’interviendrons pas oralement ou par écrit auprès de la direction mais ferons valoir directement les droits des salariés auprès de la juridiction compétente, sans préavis, ni demande d’explication. Les salariés n’ont déjà que trop soufferts des atermoiement de la direction sur ce sujet.

      Comme sur le sujet des indemnités kilométriques, la situation doit aujourd’hui être tranchée.

      Les secteurs concernés par les scissions sont des « gros » secteurs, la limite de 1000 n’est qu’une moyenne. La scission s’explique aussi par des critères de taille de secteur ou de concentration d’immeubles par exemple.

  • 11 septembre 2018 à 19 07 02 09029
    Permalink

    comme je dit souvent entre la théorie bureaucratique et la réalité qui est mise en pratique sur le terrain par les forçats pardon les distributeurs il y a immense océan
    cdl

  • 12 septembre 2018 à 13 01 37 09379
    Permalink

    Bonjour
    Consernant votre phrase les courier sont arrivé en amont de l agence erreur moi pour ma part il sont balancer sur mon secteurs c est a moi de les trier et il y a 15 jours j ai recu des adressé sur 50 bal j en ai recu 25 d un autre secteur
    En ce qui concerne les numero chrono pas au point sur un secteur j ai eu 4 fois le numéro 12 j aurais pas contrôlé les adresses il y aurait eu des retours ce jours là

    • 12 septembre 2018 à 15 03 01 09019
      Permalink

      Bonjour,
      Je n’ai pas dit que c’était parfait partout, bien au contraire, mon propos concernait la théorie et ce qui devrait se pratiquer si toutes les agences fonctionnaient selon les procédures prévues.

      Il reste, la encore, du travail à faire !

  • 13 septembre 2018 à 6 06 18 09189
    Permalink

    Bonjour,
    merci pour ces multiples exemples de difficultés cc le travail avec la badgeuse qui me rappellent les miennes.
    Je voudrais vous prier de demander à la direction de donner plus de liberté aux distributeurs pour la manipulation de la badgeuse. A mon avis, l’évolution de notre travail ira dans le sens d’un remplacement de la pub anonyme par la pub adressé. La phase intermédiaire est caractérisée par un travail double – je dis de « poulpe » -, car il faut faire les 2 opérations en même temps. Comme l’intérêt de la direction est de faire distribuer avant tout tous les adressés, dans cette perspective à moyen – ou encore long terme ? -, elle veut nous former à suivre le parcours préfabriqué par l’ordre des adressés. Mais cela n’est pas du tout efficace, car ce parcours préfabriqué a beaucoup de points faibles, car il est basé sur un logiciel abstrait qui ne prend pas du tout en considération quelle est la réalité de la distribution ( temps, chantier, barrage d’une rue, etc. pp. Pour être « plus juste » – slogan de la nouvelle direction avant l’introduction du travail avec la badgeuse il y a 3 ans à peu près, il faudrait donner la liberté au distributeur de suivre son propre parcours pour distribuer – les adressés d’abord, puis dans ce parcours les pubs avec – parce que c’est le distributeur qui est l’expert de la distribution réelle, semaine par semaine, et pas le système informatique qui met le distributeur sur le plan d’un robot ( plus ou moins bête ).
    Ca, ce serait le travail de notre syndicat pour le bien être et l’efficacité du travail de la distribution ( Cela voudrait dire de demander une ré – programmation des badgeuses dans ce sens – la mienne me rappelle la distribution 10 fois de suite, bien que je l’aie mise sur « me rappeler plus tard » ( et après, elle me « boude » ! )

    • 13 septembre 2018 à 9 09 18 09189
      Permalink

      Bonjour,

      Je crois que vous faites une confusion sur le traitement du courrier.

      Le numéro chrono n’est pas un numéro d’ordre prévu pour classer la tournée dans un ordre géographique qui imposerait un sens de tournée.

      Le numéro chrono est juste prévu pour aider le distributeur dans sa tournée habituelle.

      Lorsque le distributeur approche d’une adresse à distribuer, la badgeuse sonne et indique le numéro du pli à distribuer ainsi que l’adresse. Il cherche alors le pli dans son lot qui est classé par ordre de numéro. Si le pli concerné est le n°34, il a juste à prendre le pli et à le mettre dans la boite.

      Il pourra ensuite être appelé à distribuer d’autres numéros qui s’afficheront en fonction du parcours de distribution et non de l’ordre numérique.

      Ce dispositif est fait pour éviter le classement géographique car si cela peut paraître possible pour quelques enveloppes, il serait difficile d’assurer ce tri avec 300 courriers, surtout que le temps nécessaire ne serait pas rémunéré !

      La badgeuse s’adapte donc au circuit du distributeur et non l’inverse, sur ce point, je ne crois pas qu’il puisse y avoir de problème.

      Après, il y aura toujours des cas ou la badgeuse ne sonne pas, ou sonne trop tard… ou trop tôt… mais vcomme cette fois le temps de travail est comptabilisé, ce n’est pas très grave.

      Je vois déjà certains dire que le temps n’est pas toujours comptabilisé… surtout en cas d’invalidation de la mesure par Adrexo pour des raisons parfois difficiles à comprendre. Oui c’est sans doute souvent vrai lorsque le distributeur a utilisé la badgeuse conformément aux instructions et qu’il se retrouve pénalisé, c’est injuste et c’est sur ce point qu’il faudra travailler.

      C’est pour la partie des distributeurs qui rencontrent encore des difficultés qu’il faut travailler et nous nous y employons.

      J’espère avoir pu éclairer votre lanterne et vous rassurer sur ce point.

      Sachez également qu’une importante évolution du mode de déclaration de la distribution du courrier s’annonce avec une importante facilitation de ce travail pour le distributeur, nous y reviendrons.

  • 13 septembre 2018 à 17 05 51 09519
    Permalink

    Bonjour,

    Je me permets de réagir par rapport aux propos évoqués ci-dessus; certes les numéros chronos sont censés faciliter la distribution, or cela fait la seconde fois qu’on me donne des adressés dont les numéros sont différents de ceux affichés sur la badgeuse; en plus je retrouve régulièrement des courriers d’autres secteurs qui ne sont pas de mon secteur.
    Un autre souci constaté cette semaine : sur la feuille de route 6 minutes en plus pour la distribution de 8 courriers, temps de repère de 7 h 43; or le temps repère affiché sur la badgeuse était inférieur; pourquoi ?
    On devrait normalement être autorisé pour dépasser les 5 % dans le cas de distribution de courriers; les responsables prétendent que c’est possible, qu’il suffit de demander; j’étais dans ce cas dernièrement, j’ai donc demandé au responsable une régulation, j’attends de voir sur le prochain bulletin de salaire si cela a bien été appliqué.
    Beaucoup de distributeurs commencent à s’impatienter, certains valident les courriers sur la badgeuse par avance; ils sont découragés et ne font plus du tout confiance à l’entreprise.
    Les équipements promis (brassards etc…) ne sont toujours pas là, en tout cas dans mon relais; c’est très long pour obtenir du matériel plus qu’indispensable pour réaliser du travail de qualité et gagner du temps sur le terrain. Au lieu de parler de sujets de peu d’importance lors des réunions, les responsables devraient prendre des décisions efficaces; c’est ce qu’attendent les gens depuis des mois, voir des années.

    • 13 septembre 2018 à 18 06 29 09299
      Permalink

      Bonjour,

      Nous avons déjà évoqué ce problème. Il est du à des livraisons tardives et donc au basculement sur la semaine suivante des courrier de la semaine d’origine.

      Ce problème fait l’objet d’une attention particulière et devrait être réglé par une accélération des livraisons sur les centres.

      Le temps théorique affiché sur la badgeuse est le temps du secteur alors que sur la feuille de route, c’est peut-être le temps de plusieurs secteurs, il faudrait voir le détail pour vous confirmer cela.

      Si vous avez un temps théorique vérifié, vous pouvez effectivement dépasser de 5%, dans ce cas, je vous recommande de formuler votre demande par mail pour garder une trace.

      Nous ne pouvons pas vous conseiller de valider des courriers avant la distribution, cette méthode est tout à fait visible par les responsables, dans un précédent article, nous vous avons montré ce que les écrans affichaient et les lieux de distribution sont clairement identifiés.

      Nous partageons votre avis sur le matériel, il est très décevant de ne pas voir arriver les sacoches, pourtant annoncées officiellement pour août, ni les brassards.

      • 17 septembre 2018 à 19 07 22 09229
        Permalink

        il faut reconnaitre que c est extrement compliqué de choisir un brassard pour les badgeuses et une sacoche pour charriot pour les adressés …. la direction fait des tests depuis 3 ans mais ils arrivent pas a se décider .
        pour les charriots , ils ont mis en concurence 3 écoles d’ ingénieurs … on attend leurs projet pour 2024 …

        • 17 septembre 2018 à 19 07 59 09599
          Permalink

          Bonsoir,

          Vous avez tout à fait raison, l’attente est trop longue.

          Très prochainement, nous ferons un article sur le sujet et nous vous donnerons de nouvelles informations.

  • 18 septembre 2018 à 8 08 43 09439
    Permalink

    Je suis soulagé qu’il y ait enfin une info sur ces deux problèmes de santé du distributeur ( dos, stress par le poids mal équilibré sur le dos et le mauvais « confort » avec le transport et l’utilisation de la badgeuse, avec des multiples risques d’utilisation et puis « paye juste » pour le distributeur.
    ( Je me demande pourquoi il est possible de programmer des badgeuses dans un sens qui donne tous les avantages à l’entreprise, dans un sens de pouvoir retracer exactement le parcours du distributeur, tandis qu’il est pas possible d’installer des aides pour une utilisation « souple » adaptée à un parcours « intelligent » de la part du distributeur.
    Je me rappelle de la longue durée de la phase de la programmation des badgeuses – plus d’un an ! Combien est – ce que l’on a payé a ce programmateur ou ces programmateurs performants ? Ou est – ce qu’il y avait d’autres raisons pour cette performance des du et de la de programmateur/ – trice ? )
    Dans ce sens , je ne peux que féliciter les efforts remarquables de la part de la direction de promettre la fin d’une phase d’étude et de « construction et « distribution » de ce matériel très exemplaire à tous les distributeurs qui existeraient encore, c’est – à – dire, au bout des 5 ans à venir, tenant compte du fait que l’avenir de la distribution en papier est plutôt proche. Vivent les ingénieurs en concurrence et consultés l’un après l’autre peut – être.

    Vivent les « poulpes » !

    Bonne semaine et bonne continuation pour tous.

  • 20 septembre 2018 à 20 08 21 09219
    Permalink

    Bonjour, les problèmes sont encore là malgré les efforts fait par le personnel d’encadrement. J’évoquais la semaine dernière un souci avec le temps repère affiché sur la badgeuse qui ne tenait pas compte du temps supplémentaire prévu pour distribuer les courriers. Travaillant sur un seul secteur, j’ai constaté une nouvelle fois cette anomalie. Sur la feuille de route 41 min supplémentaire pour la distribution DA. Vu que le temps repère de base pour ce secteur est de 7 h 40 . Secteur vérifié par un collègue durant 3 semaines, Je pensais que le temps DA serait ajouté , or grosse déception la badgeuse n’affichait que 7 h 40. De qui se moque t ‘on ? J’ai prévenu le responsable , il va normalement faire une régularisation. Mais j’estime que c’est anormal. Il n’est pas possible d’augmenter les volumes de courrier si en même temps on ne nous paie pas nos heures complètement. Mon secteur va être en invalidité vu que je dépasse les 5% de 7 h 40. Un seul mot d’ordre. Attention de bien vérifier vos feuilles de route et de contrôler l’écran de badgeuse.

    • 21 septembre 2018 à 12 12 10 09109
      Permalink

      Bonjour,

      Un bug informatique existe depuis le µ10 septembre et affecte l’ajout du temps de la distribution courrier sur le temps théorique de la badgeuse.

      Ceci n’aura pas d’impact sur la paye qui tiendra bien compte du temps des courriers si le temps théorique est retenu.

      Une correction devrait intervenir rapidement, et les feuilles de route reviendront comme avant.

      Cette anomalie provient de la mise à jour du référentiel secteur effectuée en semaine 37.

      Mais aucun impact sur les salaires.

      Il convient également de rappeler que le temps théorique n’a pas vocation a être le temps payé puisque ce n’est qu’un temps « théorique » et donc il doit s’adapter au temps mesuré par la badgeuse, qui prend automatiquement en compte le temps nécessaire pour le courrier.

      Mais vous avez raison, si le temps théorique est réduit comme c’est le cas, il est plus fréquent de dépasser les 5% et donc d’activer un blocage ! Dans votre cas, votre responsable devra lever ce blocage.

  • 21 septembre 2018 à 19 07 40 09409
    Permalink

    Bonjour, merci pour vos explications. Apparemment, les managers n’ont pas été informés du bug. Mon secteur était encore en invalidité sur le récapitulatif. J’ai informé mon responsable de la non prise en compte du temps supplémentaire. Il m’a dit qu’une régularisation serait faite, j’attends de voir sur la fiche de paie . Le correctif sera t ‘il apporté avant la fin du mois ? Le souci c’est que si les gens n’en font pas la demande ils ne seront pas régularisé.

    • 21 septembre 2018 à 21 09 14 09149
      Permalink

      Bonjour,
      Le correctif est actif depuis cet après-midi.

      Le temps théorique sera rectifié sur la fiche de paye, mais si il y eu blocage, il faudra effectivement que le distributeur se manifeste.

Commentaires fermés.

Support